PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Média vs technologies... pourquoi parler de médias plutôt que de TIC ou de technologies?

Guitef

François Guité propose ce matin un billet très intéressant sur le papier! Il propose, entre autres, des solutions "papier" susceptibles de remplacer (parfois avantageusement!) des outils technologiques. Ce billet, il me semble, gratte à la porte d'une discussion très importante. Le premier paragraphe m'apparaît comme particulièrement important.

L’essence de la méthode consiste à recourir aux moyens les plus efficaces. La fin ne détermine pas seule cette efficacité. Il faut savoir porter un regard holistique sur la tâche : par exemple, on considérera l’impact environnemental de nos choix, ou la vitesse d’exécution. Mon penchant pour les TIC m’entraîne souvent à faire le mauvais choix, c’est-à-dire à chercher une solution informatique qui s’avère trop complexe pour les besoins de la cause et qui finit par me gruger trois fois plus de temps que si j’avais saisi un crayon.

J'ai apprécié ce billet, car il résume et illustre très bien un des apprentissages très importants que les futurs enseignants doivent faire en ce qui a trait à l'usage des TIC. Il n'est pas toujours facile de faire comprendre aux futurs enseignants toutes les subtilités associées au processus de planification d'un scénario ou d'une activité pédagogique. Ils appliquent souvent une méthode sans vraiment saisir toutes les implications... Parfois, ils oublient ou ignorent des principes de base par intérêt pour les TIC ou parce qu'ils s'imaginent que c'est ce qui est attendu d'eux dans le contexte d'un cours sur les technologies. (Je donne un cours au sujet de l'intégration des TIC!)

Dans le cadre de mon travail, j'essais donc le plus souvent possible de faire référence aux médias plutôt qu'aux technologies. Je défini un média comme étant un transporteur de message, d’une source de transmission (humaine ou inanimée) vers le récepteur (dans notre cas l’apprenant) (Romizowski, 1988). Si je m'obstine à parler de médias alors même que nous discutons d'Internet, de wiki, de cd-rom ou d'autres outils technologiques, c'est exactement pour les raisons que résume M. Guité... En contexte pédagogique, ces outils sont avant tout des médias et il y a deux principes de base qui doivent toujours guider le processus de sélection des médias:

  1. Le choix des médias est contextuel.
  2. Il faut toujours utiliser les médias pour ce qu'ils font le mieux (Collins, Neville & Bielaczyc, 2000).

Le choix d'un média ou d'un autre est effectivement influencé par les caractéristiques des apprenants, le type de contenu à apprendre, les objectifs de formation, la disponibilité des outils, le temps disponible, les compétences de l'enseignant, ..., ET par les caractéristiques des médias. Les systèmes d'enseignement/apprentissage incluent un très grand nombre d'éléments qui interagissent ensemble et le rôle de l'enseignant est d'optimiser le fonctionnement dudit système. Le bon enseignant est donc celui qui agence de façon optimale ces éléments afin de maximiser l'apprentissage... À titre d'exemple... Si vous avez le choix entre un tableau blanc et un SMARTBOARD pour faire une démonstration très importante au sujet d'un apprentissage qui risque de représenter un défi pour vos apprenants et que vous n'avez jamais utilisé le SMARTBOARD, il est probablement mieux d'utiliser le bon vieux tableau blanc même si le Smartboard a plusieurs caractéristiques intéressantes... Dans ce contexte, il risque par exemple de distraire vos étudiants. De plus, comme l'outil est nouveau, peut-être n'avez-vous pas encore toute la maîtrise de l'outil. Par contre, si vous avez le temps ou estimez profitable de miser sur les capacités multimédias offertes par la combinaison du tableau blanc et de l'ordinateur (un smartboard est essentiellement un ordinateur relié à un gros tableau blanc sur lequel on peut écrire...), préparez des activités de découvertes du tableau avant votre importante présentation présentation.

Comme M. Guité l'a dit, l'essence de la méthode consiste à recourir au moyen le plus efficace. J'aime bien parler de médias plutôt que de TIC car je crois que ça replace les TIC à égalité avec les autres outils médiatiques mis à la disposition des enseignants... C'est important de comprendre que les TIC ne sont pas nécessairement mieux... Elles ont des caractéristiques différentes et des possibilités différentes. Le travail de l'enseignant est de bien les utiliser!

Références:

  • Collins, A., Neville, P., & Bielaczyc, K. (2000). The Role of Different Media in Designing Learning Environments. International Journal of Artificial Intelligence in Education, 11, 144-162.
  • Romiszowski, A. J. (1988). The selection and use of instructional media -- For improve classroom teaching and for interactive, individualized instruction (Deuxième édition ed.). London/New York: Kogan Page/Nichols Publishing.
pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (9)

François Guité François Guité ·  14 octobre 2005, 12:20:27 AM

Bonjour Patrick. Je trouve que tu as poussé la question que j'ai soulevée à un niveau bien supérieur. Je seconde d'ailleurs entièrement ton point de vue sur la primauté du média, en tant qu'agent, sur les outils technologiques, en tant qu'objets. Ton propos m'a vivement rappelé la notion d'objet en tant que media, tel que décrit par Marshall McLuhan dans Understanding Media: The Extensions of Man.

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  14 octobre 2005, 8:57:54 AM

McLuhan pousse peut-être le concept de média un peu trop loin... Je ne crois pas que j'irais jusqu'à défendre que les chemins de fer soient des médias! Cependant, je crois qu'il est préférable d'envisager les outils technologiques selon leur rôle dans le système enseignement/apprentissage (outils permettant le transport de sens ou d'information) car ça permet de les envisager sur un pied d'égalité avec d'autres médias. À partir du moment où ces outils sont tous égaux, l'enseignant peut plus facilement prendre des décisions éclairées, en fonction du contexte des apprenants, des objectifs de formation (compétence ou connaissance, peu importe...) et de tous les autres éléments constituants ou influençant le système. L'angle adopté fait parfois une grosse différence.

Clôd Clôd ·  09 décembre 2005, 8:20:27 AM

Je suis d'accord, ça dépend comment on le voit, dans quel sens?!?!
J'ai trouvé le cours sur les médias très intéressant, malheureusement nous ne sommes pas allés au fond des choses, ça aurait pu créer de vives discussions.
Je crois que le terme "médias" est très large. Cependant, pour travailler actuellement dans un vieux médias que l'on appel la radio, je pense qu'il ne faut pas trop s'écarter ou s'étendre sur le terme. À ce sujet, la radio d'aujourd'hui n'est plus vraiment la même et on se demande si elle a sa raison d'être... J'aurais plutôt tendance à demeurer plus conservatrice et dire que les bons vieux médias à diffusion large (radio, télé, presse-écrite et tous genres de publicités) sont et demeuront les seuls médias populaires et on peut ajouter internet bien évidemment... Les autres, je les identifierais comme médiums ou supports. Les techniques que l'on utilisent en classe, je les perçois comme support ou appuie à l'enseignement, afin de communiquer et de transmettre l'information ou la matière adéquatement. Il ne faudrait pas oublier qu'un bon enseignant est irremplaçable!

J'espère qu'on s'entend....à la prochaine!

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  09 décembre 2005, 3:15:42 PM

Si tu consulte mon billet, tu verras qu'il n'y a pas (selon moi!) de vieux ou de nouveaux médias... Il y a seulement plusieurs médias aux caractéristiques différentes. La radio, comme le papier ou le cd-rom, est juste un média. Pas vieux... Pas nouveaux... Juste un "un transporteur de message, d’une source de transmission (humaine ou inanimée) vers le récepteur (dans notre cas l’apprenant)". Ce média à la caractéristique de permettre de rejoindre un très large public mais c'est juste un outil, égaux à tous les autres, mais avec des caractéristiques différentes!

La fin de ton commentaire m'inquiète un peu... Il ne faut pas oublier que le travail de l'enseignant, son rôle dans le système d'enseignement-apprentissage, est de mettre en place les conditions nécessaires à l'apprentissage. Il doit organiser, planifier, élaborer, soutenir, corriger... Son rôle ne se limite pas à communiquer ou à transmettre des connaissances. Parfois, souvent même, il n'a pas à communiquer, car d'autres médias sont plus susceptibles (en collaboration avec la méthode et en tenant compte des autres constituantes de l'environnement et du système) de supporter l'apprentissage. Il est le régulateur du système. Son travail consiste à reconnaitre les caractéristiques de chaque médias et à choisir celui qui s'agence le mieux avec la situation, les apprenants, l'environnement, les apprentissages à faire... Je serais plus d'accord avec toi si tu écrivais: "Un bon enseignant est irremplacable, mais il n'a pas à être présent pour être efficace!"

Clôd Clôd ·  10 décembre 2005, 3:58:30 PM

Je suis d'accord en partie avec toi, mais un enseignant absent, je ne sais pas si c'est bon! Peu importe les médias utilisés, ils demeurent des outils, parfois indispensables. Je sais l'enseignant a bien d'autres chats à fouetter pour l'élaboration de ses cours, c'est de l'ouvrage! Mais, ce que nous, apprenants, voyons c'est lorsqu'il est devant nous et comment il nous transmet la matière. Ce qu'on ne sait pas ne fait pas mal! Je vais à l'école pour apprendre et aussi communiquer, je veux avancer et je crois que l'enseignant également a ses volontés... Je crois qu'on pourrait en dire encore très long, peut-être plus tard, je poursuis ma réflexion... bye!

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  11 décembre 2005, 1:30:48 PM

Le choix de tes mots me dérange un peu... Encore une fois, j'accroche sur le "transmettre". L'enseignant n'a pas à transmettre de connaissances... Il a à mettre en place le contexte propice à l'apprentissage. Il peut, par exemple, organiser une cyberquête avec une série d'exercices et un quiz qui constituerait un système complet d'apprentissage à l'intérieur duquel il n'aurait jamais à "transmettre" des connaissances. L'idée de transmission de connaissances de l'enseignant à l'apprenant me semble trop clairement associer à la méthode magistrale, qui est parfois très efficace, mais qui n'est pas la solution à tous les maux...

Clôd Clôd ·  12 décembre 2005, 2:39:20 PM

Bonjour, c'est vrai j'aime bien jouer avec les mots, il faut savoir bien les choisir... Ha! c'est sûrement la réforme!
Je suis jeune et je demeure avec de vieilles habitudes.
Tu as raison, transmettre me fait plutôt penser à «mts»... Transmettre veut aussi dire : agir comme intermédiaire...Dans le dictionnaire on dit qu'enseigner, c'est instruire et transmettre des connaissances...entre autre, mais c'est pas moi qui l'a dit!!! Je trouve qu'un excellent professeur ne devrait pas être qu'un magistral, il faut savoir utiliser des outils techniques et informatiques. L'interaction, j'aime bien le contact humain parce que l'enseignement c'est beaucoup plus comme tu me l'expliques et je comprends, mais il faut voir clair, il y a encore pas mal de travail à faire, les méthodes évoluent très rapidement, je pense que certains ont de la difficulté à suivre et à s'adapter...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  13 décembre 2005, 8:30:20 AM

Quel dictionnaire utilises-tu que je le place sur ma liste noire ou, encore mieux, que je fustige l'éditeur!

:-) (je blague...)

Teri Teri ·  29 novembre 2018, 8:19:22 PM

I know thos if off topic but I'm looking into starting myy
own blog and was wondering what all is needed to get setup?

I'm assuming having a blog likme yours would cost a pretty
penny? I'm not very web smart sso I'm not 100%
positive. Any tips or advice would be greatly appreciated.
Thank you

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Bonnes pratiques pour réussir l'intégration des TIC

Il y a quelques jours, mon collègue Stéphane Allaire a publié sur Facebook un document fort intéressant à propos du sujet en titre. Il y présentait, en une page, ce qu'il identifie comme des préconditions et des caractéristiques d'une bonne pratique d'intégration des TIC. Ça m'a amené à reconsidérer les cinq grands principes pour réussir l'intégration des TIC que j'ai présenté en classe récemment.

Lire la suite

Placer l'apprenant au centre des préoccupations en contexte de vidéocommunication

Aujourd'hui, je présentais dans le cadre du colloque du CIRTA. Ma présentation avait pour objectif de faire quelques recommandations afin que la vidéocommunication soit utilisée adéquatement selon le point de vue des apprenants...

Lire la suite