PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Qu'est-ce qu'un bon prof?

Qu'est-ce qu'un bon prof? - Mario tout de go

Les circonstances qui m'amènent à écrire à propos de ce billet sont étranges. Depuis quelques jours, je réfléchis à la lettre d'appui que je dois écrire pour appuyer la candidature d'un enseignant de mon entourage à un concours national. En gros, je dois démontrer qu'il est un excellent enseignant. Au même moment, un lecteur européen me demande ce que je pense du billet de Mario... Je dois avouer que j'avais laissé des traces au sujet dudit billet sur PédagoTIC sans vraiment dire ce que j'en pensais. Le lecteur en question s'intéresse au sujet dans le cadre de sa formation... Et il me demande mon opinion!

Voici donc mon opinion, je ne crois pas beaucoup me distinguer des idées rapportées par Mario. Seulement, je vais utiliser mes mots et justifier à ma façon les caractéristiques d'un bon prof. À vous de juger si je me distingue vraiment des autres...

Le premier élément qui, selon moi, caractérise un bon enseignant est sa conception et sa compréhension réelle du processus d'apprentissage et du rôle de l'enseignant. C'est vraiment le plus important! Je ne parle pas ici de ce qu'il vous répondra si vous le questionnez à ce sujet. Il peut bien répondre ce qu'il veut! Non, je parle ici de ces croyances profondes des personnes, celles qui se traduisent en action et qui guident les réactions spontanées des gens. Plus fine est la compréhension que l'enseignant a du processus d'apprentissage, mieux adaptées seront ses actions et réactions.

La capacité d'adaptation est une autre qualité importante pour un enseignant. Cette capacité de s'adapter à des contenus, des apprenants et des contextes variés dépend cependant beaucoup de la compréhension et de la connaissance que l'enseignant a du processus d'apprentissage. Il doit d'abord être conscient qu'il évolue dans un système ou les caractéristiques des apprenants, du contexte et du contenu interagissent et ont nécessairement une influence sur ses choix de méthodes. Il doit ensuite maîtriser une certaine variété de théories et d'approches. Plus son répertoire est grand, plus il lui sera facile de sélectionner la bonne approche en fonction des apprenants, du contexte et des contenus à apprendre. Je crois ainsi qu'un bon enseignant est versatile et flexible, qu'il est capable d'utiliser une approche béhavioriste une journée et constructiviste le lendemain.

Un bon prof est ensuite ouvert d'esprit et envisage la nouveauté et le changement d'un bon oeil. Il se considère probablement encore comme un apprenant. Il cherche à comprendre les nouvelles théories et approches. Il évite ainsi de s'encroûter et de devenir prisonnier d'une routine...

Un bon enseignant doit ensuite avoir un bon sens de la répartie et être particulièrement vif d'esprit. Il doit, en effet, être capable de s'adapter aux réactions et questions inattendues des apprenants. Les bons enseignants ne sont jamais pris au dépourvu, s'ils ne savent pas la réponse à une question ou ne savent pas comment réagir à une action, ils réussissent toujours à temporiser, à momentanément porter les regards des apprenants dans une autre direction ou (encore mieux) à proposer aux apprenants des méthodes ou outils qui lui permettront de trouver lui-même la réponse.

Évidemment, un bon enseignant doit aussi être « un bon père de famille », c'est-à-dire toujours agir pour le bien-être des apprenants.

Le bon enseignant est aussi optimiste. Face à l'adversité et aux problèmes, il imagine des solutions plutôt que de pleurer en pensant aux conséquences. Pour lui, le verre est à moitié plein et il existe certainement un moyen de le remplir complètement! Le bon enseignant se connaît bien. J'ai remarqué que les bons enseignants autour de moi connaissaient leurs forces et leurs faiblesses et les exploitaient. L'un était, par exemple, désorganisé, mais maîtrisait une pléiade de stratégies pour trouver de l'information rapidement. Évidemment, il utilisait chaque occasion créée par son manque d'organisation pour faire découvrir aux apprenants un truc ou une stratégie pour trouver les informations manquantes.

Au niveau social, les bons enseignants que j'ai connus étaient tous très différents. Certains étaient très indépendants et travaillaient toujours seuls. Je ne me souviens pas de les avoir vus collaborer avec leurs collègues. Pour d'autres, c'était tout le contraire...

Par contre, les bons enseignants que je connais sont tous impliqués dans leur milieu, n'hésitent pas à s'investir et, selon leurs croyances, donnent le bon exemple. Untel est professeur d'éducation physique et s'investit dans les activités sportives parascolaires (compétitives ou non). Il est aussi dans une condition physique exemplaire et il est fréquent de le voir aller jogger ou faire du vélo sur l'heure du dîner. Il invite même les élèves qui le désirent à le suivre... Chaque fois qu'il en a la chance, il parle de santé à ses étudiants, leur explique le fonctionnement du corps humain et discute avec eux de leurs habitudes de vie. Un autre, professeur de chimie, parle constamment d'environnement, organise des activités dans son milieu communautaire et milite activement pour cette cause.

Finalement, les bons enseignants que je connais sont disponibles et exigeants. Lorsqu'on a besoin d'eux, il suffit de frapper à leur porte ou de leur envoyer un courriel, même si vous n'êtes plus étudiants... Par contre, ils attendent beaucoup de leurs élèves. Ils exigent travail et implication, peut-être parce qu'ils savent que l'engagement est nécessaire à l'apprentissage!

C'est tout ce qui me passe par la tête actuellement...

Et vous, qu'en pensez-vous?

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (8)

François Guité François Guité ·  24 novembre 2007, 12:35:24 PM

Excellente analyse, Patrick. Comme tu ne manques pas de le noter, on retrouve toujours certains points communs parmi les qualités que chacun juge importantes chez un bon professeur.

En plus de la synthèse qu'en a faite Mario (le lien au haut du billet est défectueux), je me permets d'apporter deux billets où j'ai abordé le sujet :

www.opossum.ca/guitef/arc...

www.opossum.ca/guitef/arc...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  25 novembre 2007, 11:52:33 AM

J'ai réparé le lien en haut du message. Merci pour les suggestions...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  26 novembre 2007, 8:30:09 AM

Dans un courriel, le correspondant européen cité dans ce billet me parle de "charisme et de théâtralisation".

C'est inspirant!

J'écris sans trop réfléchir. Je réagis...


Ces deux qualificatifs ont, je crois, perdu un peu de leur importance au Québec récemment. Ces qualités sont toujours importantes, mais comme la théorie dominante est le constructivisme (certains diront que c'est le socioconstructivisme, pour moi, le premier implique déjà nécessairement des interactions avec son environnement afin de vérifier l'exactitude des connaissances construites... ), l'enseignant quitte lentement le devant de la classe. Nous vivons actuellement une réforme éducationnelle. Les formations sont nombreuses et les enseignants formés différement. Résultat, dans nos classes, les apprenants sont plus actifs et on leur accorde de plus en plus de contrôle. Les enseignants choisissent de plus en plus souvent de jouer un rôles de direction en coulisse, invisibles mais néanmoins essentiel. Ils se définissent comme des guides et leurs interventions sont de plus en plus subtiles. Les relations interpersonnelles gagnent probablement ainsi en importance... On a peut-être moins besoin d'acter lorsque l'on se centre vraiment sur les intérêts et les besoins des apprenants. (Mais est-ce vraiment le cas dans la majorité des classes?) Même si les approches plus traditionnelles sont encore utilisées, car souvent très efficaces et plus faciles à mettre en place, j'ose croire que leur usage se trouve dilué parce que les enseignants ont une compréhension différente du processus d'apprentissage. C'est, je crois, un exemple de l'importance des croyances profondes des enseignants et de leur compréhension du processus d'enseignement/apprentissage.

vero vero ·  27 novembre 2007, 8:58:05 AM

« Le professeur a réussi au moment où son élève devient original. »

Je crois que les bons professeurs ont cette phrase en tête lorsqu'ils enseignent. Je pense qu’on préfère les professeurs qui nous donnent la possibilité de nous dépasser.


Luc Luc ·  28 novembre 2007, 8:27:40 AM

Un bon prof selon moi, c'est un passionné, c'est une personne qui aime son travail. Je me souviens d'un enseignant en histoire au secondaire, on voyait ses yeux devenir brillants quand il racontait certains évènements. Cet enseignant, par l'intensité de son enseignement, a réussi à me transmettre une partie de sa passion.

Nadia Nadia ·  28 novembre 2007, 2:41:51 PM

Un bon prof c'est aussi quelqu'un qui a à coeur la réussite de tous ses élèves et qui fera tout pour y arriver.

npageau npageau ·  16 février 2010, 6:04:21 PM

D'abord un bon enseignant doit agir en humain avec tous il doit bien entendu savoir exprimer clairement ses idées être ouvert d'esprit avoir de bonne méthode de la structure être en mesure de toujours planifier choisir les méthodes appropriées suivre et bien connaitre le processus d'apprentissage de ses dit élèves varié ses théories et ses approches pédagogique pour arrivé à captiver chacun des étudiants bref usée de souplesse être en mesure de s'adapter s'investir posséder un certain charisme enfin s'engager en étant disponibilité et exiger le meilleur de ses étudiants tout en leurs faisant confiance pour finalement agir en toute humilité, simplement.

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  19 février 2010, 6:29:51 PM

On dirait que tu as décidé de faire le tour de mon blogue!

J'aime bien le "simplement" à la fin de ton billet... Deux secondes avant de le lire, je me demandais (presque à bout de souffle!), rien que ça? Parce que ta définition est courte en terme de lignes, mais drôlement dense en ce qui a trait aux contenus et habiletés.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

La publicité sur le Web

La confrontation avec la publicité sur le Web semble toujours inquiéter un peu mes étudiants lorsqu'il est question d'amener des jeunes à utiliser Internet. Voici un ou deux trucs...

Lire la suite

Un courriel sur les TICE dans votre boîte sans effort

Cette lettre d'information sur les TIC pourrait bien intéressée mes étudiants.

Lire la suite