PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

A-t-on vraiment besoin d'un débat sur l'éducation?

Voici le cheminement que j'ai fait ce matin...

Je suis arrivé au bureau tard, il était 8h20. Je constate alors que je n'ai toujours pas de téléphone. Ça va bientôt faire 24 heures! Quelqu'un a sectionné un câble. Il faut savoir qu'à l'UQAC, les choses bougent! Notre petite université grossit régulièrement depuis 4 ou 5 ans! Il y a constamment des travaux! Ça m'a mis dans un mauvais état d'esprit, j'avais une réunion importante à 10h30 avec des gens d'un peu partout dans la province. Je devais téléphoner à des étudiants qui avaient manqué le cours de lundi. Je devais faire quelques appels importants pour notre voyage à Clair. :-(

Un peu fâché, je décide d'ouvrir mon agrégateur. Je commence par Mario. C'est souvent lui le premier! Ce matin il nous propose un billet dont il n'est pas vraiment l'auteur puisqu'il y résume les commentaires d'un autre. Le propos est néanmoins intéressant et me touche. À ce moment, je suis d'accord avec son billet, il est temps qu'on parle et que l'on ait un débat sérieux sur l'éducation. Il est temps que l'on s'affronte franchement, que l'on débatte et que l'on prenne des décisions raisonnées, réfléchies, cohérentes et à long terme! Finalement, ce billet n'a vraiment rien fait pour me remettre de bonne humeur puisque je ne pense pas que ce débat aura lieu à court terme...

Marielle a écrit quelque chose. Elle est souvent positive et ses billets sont souvent "ensoleillés". Aujourd'hui elle donne un prix citron et un prix orange. Je me souviens du billet auquel elle donne son prix orange. C'est un excellent billet de Martin. Il était dans un mauvais état d'esprit à ce moment et se demandait si l'on vaincrait un jour l'inertie dans le monde de l'éducation. C'est du moins ce dont je me souviens. Très bon billet, mais juste après avoir lu le billet de Mario, ce n'était pas vraiment ce dont j'avais besoin. Je ne l'ai même pas rouvert. Mario affirmait le besoin d'un débat, je me disais justement que je ne voyais pas poindre à l'horizon le moment du fameux débat et Martin démontrait (selon ma mémoire) que l'inertie était lourde en éducation au Québec, que le changement était presque impossible. Pas besoin de relire ce billet! Pas maintenant ...

Je poursuis et je tombe sur le billet de Roberto. Il présente un petit film (en anglais). Dans ce film, une jeune fille de 7e année présente son environnement personnel d'apprentissage. Elle nous parle de comment elle apprend dans le cadre d'un cours de science. Un cours où, conclut-elle, on n’a presque jamais besoin de crayons. Exactement ce dont j'avais besoin ce matin! Cet enseignant (celui du cours de science) a réussi quelque chose de merveilleux. Cette jeune fille maitrise maintenant plusieurs outils qui l'aideront à apprendre dans bien d'autres domaines!

Et j'ai eu accès à cette perle grâce à mon réseau virtuel. Grâce à mon environnement personnel d'apprentissage! Une chance que je me suis construit ce réseau. En 5 minutes, Roberto m'a redonné de l'énergie! Et puis là, j'ai eu un flash... Dans ce fameux de billet de Martin, ce qui m'avait surtout frappé, c'était les commentaires. Plusieurs personnes avaient cru remarquer une pointe de désespoir ou d'agacement dans le billet de Martin et lui avait laissé des commentaires. Jacques Cool rappelait à Martin qu'il n'était pas seul. En fait, Jacques aurait dû écrire que Martin n'était plus seul...

Grâce à la force des réseaux, ces enseignants qui travaillaient autrefois seuls contre l'inertie (ce qui permettait à l'inertie de vaincre la résistance) ne sont justement plus seuls. Un gigantesque réseau s'est élaboré au cours des dernières années qui réunit ces enseignants qui voudraient un débat et qui luttent contre l'inertie. Ensemble nous réussissons de grandes choses. Quand j'ai eu besoin de volontaires pour un projet dans mes cours, j'ai eu plus de volontaires que j'en avais besoin juste avec un appel à l'aide via mon blogue et deux listes de diffusion. Et les volontaires venaient de partout dans le monde! Pensez à Clair 2010... N'est-ce pas un peu spécial ce qui s'y organise? 160 personnes qui vont se réunir suite à quelques échanges électroniques pour discuter d'éducation. Des exemples de la force et de l'impact du réseau virtuel éducationnel, je peux en citer plusieurs!

Et là je repense au billet de Mario et me dit que, tout compte fait, ce débat, je ne suis plus certain d'en vouloir! Ces gens distribués un peu partout ne représentaient pas une masse critique il y a quelques années. Aujourd'hui, c'est différent. Ils changent le monde un projet à la fois. Ils agissent ensemble grâce à la puissance d'Internet. Ils se réconfortent, partagent et réussissent de grandes et belles choses. Et ce réseau grandit. Il ne se passe pas une semaine sans que j'ajoute de nouveaux enseignants ou conseillers pédagogiques à mon agrégateur ou à mon compte Twitter. Lentement, ces gens luttent contre l'inertie en imposant un certain mouvement à leur environnement immédiat. Le mouvement vient du fond, d'en bas de la tour de l'éducation.

Et je me demande, est-ce vraiment nécessaire de débattre publiquement? Peut-être est-on déjà en train de l'avoir ce débat...

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Fake news et autres

Partage de mon visuel de conférence et retour sur ma présence au colloque 2018 de l'adaptation scolaire de l'UQAC.

Lire la suite

Vos comportements en ligne comptent!

Je vais au Séminaire à Métabetchewan demain. Je rencontre les étudiants pour leur parler des réseaux sociaux, d'identité numérique, etc. C'est un message que j'ai déjà porté dans plusieurs écoles et à plusieurs reprises. Je suis d'ailleurs déjà allé il y a quelques années. Donc rien de bien neuf... Mais ce sont tout de même des choses très importantes à savoir!

Lire la suite