PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pourquoi Clair 2010 était définitivement un succès

Clair 2010, c'est spécial...

Clair 2010, c'est un colloque différent. Ce n'est pas une manifestation organisée par une association, ou une grande université. Ce n'est pas non plus une rencontre scientifique, gouvernementale ou un regroupement d'enseignants où l'on présente et les autres écoutent... Clair 2010, c'est un « barcamp » qui réunissait des éducateurs, des orthopédagogues, des administrateurs, des étudiants universitaires, des professeurs/chercheurs et des parents désireux de réfléchir à propos de l'école et de sa transformation en un lieu animé par ce que permettent les outils du «Web 2.0» au Canada et dans toute la francophonie. En gros, Clair 2010 était un regroupement de personnes qui désirent voir l'éducation autrement. Cette non-conférence est née d'une idée (voir ici, dans les commentaires, et ici , l'invitation officielle est finalement ici) et a été organisée par une équipe-école et quelques bénévoles.

Le wiki de l'évènement est rempli d'information supplémentaire .

Tout d'abord, les remerciements...

Je tiens à débuter en remerciant les gens de Clair. Même s'il s'agit d'un petit village, ça fait beaucoup de monde, croyez-moi! On parle ici de Roberto, de sa femme et de l'équipe d'enseignants du Centre d'apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM). Il faut aussi inclure les jeunes apprenants qui ont travaillé fort (plus de 200 ont participé d'une façon ou d'une autre), les bénévoles (des employés du village, des parents, des retraités...) et le personnel de soutien du CAHM. Il faut aussi remercier Jocelyn et quelques employés du Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick qui ont travaillé fort pour trouver le financement, pour que les réseaux informatiques puissent nous accueillir (nous étions plus de 180 inscrits ) et tiennent le coup et pour diffuser certains ateliers sur le Web! Et il y a aussi les nombreux commanditaires qui ont rendu cet événement possible... (Voire le bas de cette page: http://clair2010.wikispaces.com/).

Votre accueil a été chaleureux. Tout était prêt à notre arrivée. De plus, l'organisation a réagi aux évènements rapidement... (Pour ceux qui n'y étaient pas, une tempête de neige a obligé la fermeture de l'école et seulement 40 élèves ont pu venir... Une « légère » réorganisation s'est imposée puisque le plan original comptait sur la présence de tous les étudiants.)

Au final, un vrai succès!

Merci!

Mon seul regret

Mon seul regret est de ne pas avoir pu rencontrer les jeunes... En fait, je n'ai rien vu de la foire pédagogique du vendredi! J'en suis d'autant plus désolé que j'attendais cette rencontre avec les enseignants et les jeunes depuis juin 2009!

Si je n'ai pas réussi à rencontrer les jeunes, c'est à cause de la neige. Normalement j'aime beaucoup la neige (je fais de la motoneige une ou deux fois semaine et de la raquette presque quotidiennement avec mon chien!), mais là, elle a forcé la fermeture de l'école et le comité a dû réorganiser l'horaire puisqu'il était impossible pour les 40 jeunes apprenants présents d'accueillir tous les participants au colloque (plus de 180!) simultanément. (Vendredi, j'aimais moins la neige!) On m'a donc demandé d'animer une discussion à propos des logiciels libres pendant que Mario animerait une discussion à propos des outils du Web 2.0. Les participants pourraient ainsi se diviser en trois groupes qui feraient une rotation toute la journée. Au final, je n'ai rien vu, mais j'ai discuté de logiciels libres toute la journée.

Je ne regrette rien de mes discussions (voir plus loin), seulement le fait de ne pas avoir pu participer à la foire pédagogique mise en place par les apprenants et leurs enseignants.

Mes moments forts de Clair 2010

J'en ai choisi 4...

Le premier moment fort de Clair a été ma visite d'une section fraîchement rénovée du campus de l'Université de Moncton à Edmundston. Des efforts importants y ont été faits pour y intégrer plusieurs technologies très intéressantes qui permettent, entre autres, d'économiser de l'énergie, de mieux gérer les locaux et d'assister les enseignants à distance. J'ai trouvé ça inspirant. Les technologies sont partout, mais beaucoup moins visibles puisque la planification en tenait compte. On a aussi prévu plusieurs types de classe pour différents besoins pédagogiques et on y a intégré des technologies qui semblent correspondre aux besoins pédagogiques. Là où c'était utile, des espaces ont été prévus juste à côté des classes et laboratoires pour que les techniciens puissent assister les enseignants. J'ai aussi remarqué l'intégration du matériel de vidéocommunication à plusieurs endroits. C'est important pour répondre aux besoins des apprenants de ce campus. C'est un bel exemple de planification stratégique à moyen et long termes...

Mon second moment fort a été la journée de vendredi, journée où j'ai animé 3 discussions à propos des logiciels libres. Ce n'était pas prévu, je ne m'étais pas préparé pour ça et j'avais passé une bonne part de la nuit précédente à discuter avec les étudiantes. J'en suis ressorti complètement vidé! Mes batteries étaient totalement à plat! En même temps, il y a eu des moments intéressants pendant lesquels les participants ont présenté des outils, donner leur point de vue et poser des questions. Il y a un 5 minutes, à la toute fin d'une des discussions, qui a fait ma journée. On m'a alors demandé, coup sur coup, si je croyais que le Web 2.0 allait sonner le glas des logiciels libres en éducation et si j'avais peur de Google. Ces questions m'ont intrigué. La première ne me semblait pas être une vraie question. À première vue, c'est une question avec des pommes et des oranges. On y met en relation deux choses qui ne me semblaient pas interagir. Mais j'ai continué d'y penser et ça me dérange toujours un peu. J'exposerai mon point de vue à ce sujet d'ici quelques jours. La seconde question m'a frappé comme un coup de point. Peur de Google? Surement pas, j'utilise tous leurs services ou presque.... Ça m'a pris 3 secondes de plus, mais j'ai compris le sens de cette question... Ooppss! J'utilise justement tous leurs services et j'y laisse des traces! Et si ces services devenaient payants? Et si Google vendait mes données personnelles? Et si Google adaptait tellement bien ses services à mes besoins (en utilisant les informations que j'y ai laissées) que j'en devenais totalement dépendant? Après la discussion, j'ai ouvert mon portable et j'ai fouillé pour retrouver le Dashboard de Google. J'ai ensuite fait un inventaire plus complet des services que j'utilise. Ça mérite réflexion. Sur ce sujet-là aussi je vais écrire un autre billet, probablement lorsque je discuterai d'identité numérique avec mes étudiants de ce trimestre.

Le troisième moment fort de mon colloque a été l'atelier sur les appareils mobiles. Cet atelier m'a inspiré une question qui a ensuite teinté toutes mes interventions de la journée... Cette question me semblait tellement importante que je ne l'ai pas microblogué comme le reste de mes observations, mais que je l'ai immédiatement écrite sur PédagoTIC.

Et si les jeunes n'apprenaient pas plus avec les technologies mobiles, mais apprenaient simplement plus vite, au bon moment ou différemment? Comment les examens standardisés que les politiciens et le ministère affectionnent pourraient-ils nous le dire? Comment le ministère pourra-t-il le constater et, conséquemment, décider d'aider les enseignants à intégrer ces outils?

Le dernier moment fort est la présentation de Prensky. Pour tout dire, j'ai failli ne pas en parler ici, mais le présenter comme une déception. Cet homme est inspirant, mais la part scientifique en moi refuse de le prendre totalement au sérieux. Il a une vision intéressante (et probablement juste), mais pas de faits solides sur lequel s'appuyer. D'un autre côté, si on attend d'avoir des faits, nous serons à la remorque du changement... Je note qu'il a déjà répondu à mon courriel. L'homme est décidément engagé et intéressant!

Et la participation de mes étudiantes?

J'étais allé à Clair 2010 avec 13 étudiantes. J'en suis satisfait. Je crois que le colloque aura un impact variable sur elles. Plusieurs m'ont affirmé en revenir grandies. Certaines semblent revenir avec plus de questions que de réponses... Est-ce négatif?

Je vais faire le point sur ce sujet plus tard, vers la fin du trimestre, lorsque j'aurai en main les rapports des étudiantes ainsi que le bilan financier. Il faudra tenir compte des apprentissages des étudiantes, du temps que j'ai investi et de ce que cette expérience m'a couté (nous avons eux quelques péripéties et il semble que je devrai assumer... Ça reste à voir.) Je sais déjà que, si je recommence, les étudiants devront prendre plus de place dans l'organisation. Les étudiantes l'ont d'ailleurs demandé!

Et si j'allais à l'AQUOPS avec la totalité de mon prochain groupe? Ils pourraient avoir à préparer des ateliers en plus de participer à l'organisation du financement, des transports, de l'hébergement...

J'ai bien une ou deux idées supplémentaires. Idéalement, ça me prendrait un commanditaire majeur prêt à endosser mes « expériences pédagogiques »!

Et ce n'est que le début

J'en suis convaincu. Clair 2010 n'est qu'un début. J'ignore s'il y aura un Clair 2011 ou 2014 (pendant le congrès international acadien?), mais je sais que Clair aura permis de renforcer des liens, d'en créer d'autres, d'amorcer des discussions, de soulever des doutes et des questionnements. Certains ont parlé d'une rencontre de travail (Lac à l'épaule?) bientôt, si on m'invite j'y serai probablement!

Message personnel à Mario et aux autres que le sujet intéresse: J'en suis tout à fait convaincu maintenant, il ne faut surtout pas de débat ouvert et officiel sur l'éducation. Faisons ça entre nous, entre ceux qui s'intéressent vraiment à ce sujet et s'y impliquent quotidiennement. Ce débat, nous l'avons tous les jours via l'édublogosphère et l'Édutwitosphère. Le changement viendra du bas. En se réseautant, les électrons libres innovateurs du réseau éducationnel renforcent lentement leurs actions individuelles en interagissant. Je crois en avoir vécu plusieurs preuves ce week-end!

Au total, Clair 2010 était définitivement un succès!

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (15)

Sylvain Sylvain ·  01 février 2010, 5:48:59 PM

Excellente synthèse Patrick !
Et j'aime bien lire ces réflexions...

La mienne se définit tranquillement, à travers mille-et-trop d'affaires (On est en fin d'étape ici, avec tous les tétages que ça présuppose ;-))

On continue notre cheminement, nos réflexions et, bien sûr, nos actions !

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  01 février 2010, 5:59:40 PM

Ne laisse surtout pas tombé les actions!

GenOtis GenOtis ·  01 février 2010, 6:15:06 PM

Excellent résumé, en effet!
Les 7 filles de Sept-Îles trouvent leur retour à la réalité très difficile...
Le papier-crayon, c'est teeeeellement Out! LOL!

Merci encore, j'ai appris plein de choses et je reviens la tête pleine d'idées pour mes stages futurs.

mtremblay mtremblay ·  01 février 2010, 6:42:20 PM

J'ai bien aimé ton résumé.
J'aurais bien aimé être de la partie. Tu as eu la chance de pouvoir partager et de réfléchir sur ce qu'est l'avenir du Web 2.0. Les jeunes nous font avancer et comprendre ce qu'est le monde de demain dans l'enseignement. Je trouve particulièrement que le Web 2.0 et la suite vont nous rendent encore plus performant dans nos apprentissages. Merci de nous faire grandir nous aussi.

mbellemare mbellemare ·  01 février 2010, 7:57:12 PM

Il me semble que c'est un monde nouveau qui s'ouvre à moi en lisant ton billet. Ça bouge beaucoup et on en entend peu parler dans nos cous traditionnels en enseignement. J'ai beaucoup à apprendre, j'aurais aimé assister à cet évènement. Une prochaine fois peut-être...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  01 février 2010, 8:25:03 PM

C'est drôle comment le hasard fait parfois bien les choses... Trois jours après la fameuse question à propos de Google, je tombe sur cet article qui traite de Google et de la vie privée: http://www.lemonde.fr/technologies/...

Sylvain Sylvain ·  02 février 2010, 12:08:30 AM

@mbellemare et mtremblay qui n'y étaient pas: il y a sur le wiki de l'événement des liens vers le streaming vidéo de 6 ateliers, c'est déjà ça. Allez à http://www.clair2010.com :-)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  02 février 2010, 6:06:11 PM

D'autres parlent aussi de Clair 2010:

http://www.carnetwebds11.ca/mentort...
http://cahm.elg.ca/prof/DanisMichau...
http://carnets.opossum.ca/mario/arc...
http://carnets.opossum.ca/mario/arc...
http://carnets.opossum.ca/mario/arc...
http://carnets.opossum.ca/mario/arc...
http://garyleekenny.blogspot.com/20...

Les messages Twitter sont rassemblés ici: http://clair2010.wikispaces.com/Bac...

Roberto tente de rassembler tous nos écrits ici: http://delicious.com/gauviroo/clair...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  02 février 2010, 6:12:23 PM

Je viens d'en trouver d'autres:

http://dorej.wikispaces.com/message...
http://cahm.elg.ca/archives/2010/01...
http://an.capacadie.com/actualites-...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  02 février 2010, 7:10:11 PM

Il y a aussi:

http://www.scribd.com/doc/26272170/...
http://www.scribd.com/doc/26272334/...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  03 février 2010, 3:06:11 AM

Roberto vient d'ajouter des photographies: http://cahm.elg.ca/archives/2010/02/nouvelles_photo.html

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  03 février 2010, 6:53:52 PM

Jacques écrit ceci: http://zecool.blogspot.com/2010/02/...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  08 février 2010, 7:23:12 PM

Sylvain propose son résumé: http://www.sylvainberube.com/clair2...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  09 février 2010, 8:31:34 PM

Sylvain en reparle ici et indexe le "backchannelling" qui a eu lieu sur Twitter. http://www.sylvainberube.com/clair2...

npageau npageau ·  16 février 2010, 4:53:06 PM

Le Clair 2010 me semble un organisme vraiment intéressant et en même temps utiles à plusieurs personnes. Les groupes d'entraide devrait être en plus grand nombre surtout dans le domaine du web et de ses avenues.Désolé pour la neige, malgré tout vous aviez sûrement prévus un plan B qui a sûrement profité à d'autre, utile en cas d'imprévu le plan B,pourtant la neige c'est magnifique mais pas cette journée là.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Visioconférence ou visiocommunication?

À l'heure où nous nous préparons les cours de l'automne qui seront vraisemblablement "à distance", je vous propose une petite réflexion que j'avais initialement inclue dans ma thèse de doctorat. Le contexte actuel la rend intéressante je crois.

Lire la suite

Clair 2020 - Table ronde

Présentation de la table ronde de Clair 2020.

Lire la suite