PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'utilité du web 2.0 pour mon travail en enseignement en formation professionnelle

Depuis quelques temps, nous expérimentons et nous discutons sur plusieurs outils du web 2.0. Twitter, Facebook, Etherpad, Zoho, Netvibes, Google reader pour ne nommer que ceux-là. Certains ont retenus mon attention et pour d'autres je suis entièrement convaincu que je ne les réutiliserai pas!

J'avoue que je ne connaissais pas les fils RSS et j'ai adoré Google reader. C'est un outil que je me servirai beaucoup plus régulièrement prochainement. Je crois que je m'en servirai plus pour ma culture personnelle que pour mon métier car les nouvelles se font plutôt rare dans le domaine de la faune (DEP en protection et exploitation de territoires fauniques).

Nous parlions de folksonomie au dernier cours. je trouve ça super pratique! Les liens d'intérêt qui me suivent sur n'importe quel ordinateur. Quel outil pertinent quand vient le temps de présenter des sites internet à nos élèves. À voir évoluer la technologie, je suis en train de réaliser que nous n'aurons plus besoin de clé USB pour stocker l'information nécessaire à enseigner un module. Quel bel avantage! Fini le temps où je dois trouver un plan B parce que j'ai oublié cette fameuse clé! J'aimerais explorer cette avenue...

Un outil comme Etherpad pourrait s'avérer utile pour des réunions à distance entre collègues. Par contre, je me vois mal utiliser celui-ci en classe avec mes élèves. L'écart de connaissances en informatique s'avère beaucoup trop important entre les élèves. Il y en a des très bon mais la majorité de notre clientèle ont beaucoup de difficultés en informatique et/ou ne veulent tout simplement ne pas s'en servir! Quand j'ai de la matière à passer, je ne peux me permettre de passer 2 heures de mon module à leur donner une base en informatique et dans le programme d'études qui est, disons-le, très défraîchi par rapport aux nouvelles technologies, il n'y a pas de module particulier pour les former à ce sujet.

Grâce au Web 2.0, nos gestionnaires à la commission scolaire des Rives du Saguenay ont mis à la disposition du personnel et des élèves un portail facilitant la communication et l'échange de documents entre eux. Ce portail se nomme Édu-Groupe. Conçu par la Société GRICS, cet outil est à notre disposition depuis quelques temps. Nous avons même eu droit à deux séances de formation. Je ne considère pas que cet outil est très performant, par contre, il permet à tous les élèves d'avoir une adresse internet de la commission scolaire. Il est donc possible pour eux d'entrer en contact avec leur professeur à partir de n'importe quel poste informatique à l'école ou même à la maison. De plus, il est possible de créer des communautés. C'est très utile pour échanger de l'information et ajouter des liens internet ayant rapport avec le domaine d'enseignement. Nous avons aussi créer une communauté d'enseignants au CFP La Baie. Lors d'une réunion pédagogique, divers documents ont été présentés. Après la rencontre, ces documents étaient disponible pour tous les enseignants via ce portail. Par contre, je constate qu'il y a très peu d'utilisateurs réguliers et qu'il n'y a pas beaucoup d'interactions dans ces communautés. Est-ce parce que c'est un nouvel outil ou parce que les personnes concernées ont peu d'intérêt?

Je considère qu'il faut être avant-gardiste face aux nouvelles technologies. Je suis convaincu que dans les 10 prochaines années, il sera impensable qu'une personne aux études ne soit pas en mesure d'utiliser un poste informatique. Je serai surement amené à travailler avec des outils qui, pour moi, étaient inconnus avant que je suive le cours de M. Giroux. C'est un outil avec lequel nous devons travailler mais qui, selon moi, n'est pas indispensable à l'enseignement dans mon domaine compte tenu de différentes contraintes rencontrées. Premièrement, l'écart de connaissance en informatique d'un élève à l'autre est souvent très important. L'ordinateur semble leur faire peur, ils doivent l'apprivoiser lentement. Encore faut-il qu'il savent se servir de l'outil avant de produire un travail de qualité. Deuxièmement, la réalité dans le domaine faunique nous oblige parfois à se passer de la technologie lorsqu'on se retrouve en région éloigné. Certes, c'est un plus pour nos finissants s'ils savent se servir de l'outil, il sera beaucoup facile pour eux d'accéder à des postes de gestion. Par contre, si nous revenons à la base, nous voulons des gens performant manuellement et qui savent se débrouiller en forêt, là où le Web 2.0 est souvent absent de leur environnement.

jsimard

Auteur: jsimard

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Laisser la place aux jeunes pour apprendre

Mon activité favorites à Clair 20XX, c'est la période où les jeunes prennent le contrôle!

Lire la suite

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite