PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le Web 2.0 et l'humain 1.0

Tout au long de ma réflexion sur ce billet, j'ai tenté de comprendre comment les outils du Web 2.0 - j'insiste ici sur le mot outil - pouvaient me rendre un meilleur enseignant. Je pense que ces outils ont des qualités indéniables, comme on le voit dans le texte de Mario Asselin: texte 2 page 5. Par exemple, les outils de collaboration comme Etherpad que j'ai utilisé dernièrement avec des élèves en SASI, j'écris ce billet avec Etherpad exemple, ce qui me permettra de collaborer avec mes ressources humaines usuelles, qui m'aident à corriger, valider, discuter, diverger. Pour consulter le cheminement de la rédaction de mon billet clique ici



Mon Web 2.0

Mes expérience du Web 2.0 sont nombreuses et diverses, leur apprentissage s'est faite de plusieurs manières: par hasard (google doc), par invitation (facebook) par obligation (édu-groupe), par loisirs (picassa, blogger), par devoir (twitter, blogger) , par curiosité (you tube), par économie (skype voyage à l’étranger), par intérêt (flux rss) et le plus souvent par essai erreur et de cibler. Ce que je retiens de tous ces outils: ils me permettent d'être; un diffuseur, de collaborer avec des collègues, amis, famille, élève, de donner mon opinion, de bâtir des savoirs au contact de toute l'information diffusée par mon agrégateur http:Agrégateur google reader, un meilleur enseignant en partageant mon expérience et en suivant celle de mes pairs et de mes maîtres et surtout de rester brancher sur l'état d'apprenant. . Le partage et la discussion sont les bases de l'avancement des sociétés et des institutions, entre autres les écoles depuis des millénaires, mais il cause toujours une certaine souffrance et un inconfort à la société et par le fait même aux enseignants. Le confort des anciennes méthodes est un grand attrait mais entre les pantouffles en Phentex et les Crocs je vous laisse choisir.



Le Web 2.0 peut être un levier de premier plan afin de suivre et d’évaluer le processus d’apprentissage vers l’atteinte des compétences, il est possible de favoriser ainsi l’éclosion de compétences transversales. Par exemple, en écrivant sur un blogue celui-ci nous éclaire sur l’acquisition de différentes compétences, en syntaxe, en grammaire, dans les TIC, en créativité, en collaboration, en éthique, en organisation du travail et du temps, et sur l'utilisation des différentes ressources (dictionnaire, Web, bibliothèque, blogueurs, famille, parents et amis).



Le Web 1.0 se caractérise par une rigidité, c'est comme une grosse banque de données gérées par de grosses compagnies comme Microsoft. L'information est plutôt statique et unidirectionnelle, les utilisateurs consultent l'information. Le Web 2.0 est multidirectionnel, les utilisateurs peuvent être éditeur, créateur, lecteur de différents médias, vidéo, audio, texte, image, mathématique, etc. Qu'est-ce que l'on désire pour nos jeunes, du 1.0 ou du 2.0? Moi, ma décision est prise. Il faut ouvrir le Web 2.0 à nos jeunes et moins jeunes afin qu'ils puissent construire leurs savoirs d'une manière solide et durable, savoirs qu'ils seront capables de valider, de confronter, de défendre, de modifier, de partager.

Je vous cite dans mes mots à partir d'une conférence sur l'éducation réf. <une révolution arrive quand ce que l'on croyait vrai ne l'est plus> je ne trouvais plus l'url de cette vidéo donc j'ai fouillé dans mon historique, je vous le présente ici (lien en partage sans droit d'édition) l'application document de google est gratuite et conviviale elle permet de partager nos fichiers et d'y avoir accès en tout temps et de travailler à plusieurs sur le même document (lien en partage avec droit d'édition) car je le trouvais évocateur de l'importance de la toile dans ma vie quotidienne... et je ne suis pas de la génération C.

De nombreux détracteurs du web 2.0 ont comme arguments que les outils 2.0 sont des grands distracteurs pour les apprenants et sont des agents de dépravation de nos jeunes, à cela je réponds que, par exemple, un roman est un grand distracteur mais aussi un outil fort utile pour aider nos jeunes dans la littératie , il en revient à l'enseignant et à l'apprenant lui-même d'exercer un contrôle sur les distracteurs, un dicton me semble de mise (je suis un humain 1.0) un temps pour chaque chose et chaque chose en son temps. (Dans le monde du travail, il n’est pas rare de faire autre chose que celle pour laquelle nous sommes engagés, voici donc une belle opportunité pour l’enseignant de développer le savoir être des futurs travailleurs.) Pour ce qui est de la dépravation des apprenants, rien ne sert de tenter de mettre à l'index des sites, il y aura toujours moyen de les contourner, nous nous devons d'aider les apprenants à développer un esprit critique et à user de jugement. À une certaine époque au Québec il y avait des livres à l'index, l'expérience a prouvé l'effet négatif sur une société, donc apprenons de notre passé.


La lumière éternelle


En conclusion le Web 2.0 m’offre de nombreux outils pour développer de meilleures façons l’atteinte des compétences chez les apprenants qui me subissent, il n’en reste qu’à moi de les utiliser.

jasselin

Auteur: jasselin

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (5)

mtremblay mtremblay ·  23 février 2010, 4:58:11 AM

Salut J.Asselin.
J'avais bien hâte de te lire. Je trouve toujours intéressant ce que tu nous proposes. J'ai bien aimé les pantoufles et les crocs. J'ai bien aimé aussi les vidéos. Merci, Marie,

jasselin jasselin ·  23 février 2010, 3:18:43 PM

Merci, du commentaire tu m'encourage...il y a bcp à lire

j.dauteuil j.dauteuil ·  23 février 2010, 6:40:35 PM

Bonjour, j'ai bien aimé le vidéo de ton web 2.0 c'est du concret. Quand il est sujet d'éducation, on oublie souvent la présence de la lumière éternelle... Cré Maurice, tout un farceur... Il démontre bien les quelques pensées suivante:

Généralement, les gens qui savent peu parlent beaucoup, et les gens qui savent beaucoup parlent peu.
Citations de Jean-Jacques Rousseau

Il faut bien mentir quelquefois quand on est évêque.
Citations de Jean-Jacques Rousseau ?

Moins les gens ont d'idées à exprimer, plus ils parlent fort.
Citations de Francois Mauriac

Bref, comme dirait Albert Einstein: Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.

http://www.maphilo.net/citations-ph...

jasselin jasselin ·  23 février 2010, 8:10:16 PM

Merci pour les citations très intéressant.

mtremblay mtremblay ·  02 mars 2010, 12:33:36 AM

Allo!
J'ai répondu à ton commentaire sur mon billet. Je m'excuse je n'avais pas compris le sens de ton commentaire. Va le voir et excuse-moi encore. Merci pour ton aide. Bye Marie,

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Laisser la place aux jeunes pour apprendre

Mon activité favorites à Clair 20XX, c'est la période où les jeunes prennent le contrôle!

Lire la suite

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite