PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De tout et de rien, mais de la techno et de l'éducation

Les digiborigènes

Je découvre ce matin un concept intéressant: les digiborigènes. Concept ou analogie? J'opterais plus pour une analogie intéressante qu'un concept pour le moment.

Selon le dictionnaire du futur,

Les digiborigènes sont les premiers humains qui ont peuplé la planète numérique.

Les digiborigènes sont donc les aborigènes d'Internet.

L'analogie est intéressante. Les fondateurs d'Internet et les premiers adeptes sont ceux qui ont "habités" les premiers le continent numérique. Récemment, ils ont été victimes d'une invasion. C'est toute une génération qui a débarqué chez eux et est en train de s'approprier leurs terres ancestrales... Mario se questionne et m'amène à me questionner quant à l'attitude des forces en présence. Dans le contexte actuel, il faut faire attention. Les fondateurs et les premiers adeptes ne doivent surtout pas adopter une attitude hautaine. Selon Yann Leroux, l'une des caractéristiques des digiborigènes est que:

Ils regardent avec un sourire condescendant les digital natives (ceux qui sont nés avec Internet). S’ils constatent leur aisance à naviguer sur le Net, ils sont convaincus que l’accumulation de galères leur a permis d’acquérir une bien meilleure maîtrise de l’outil.

Comme plusieurs de nos enseignants sont des digiborigènes, cette attitude pourrait amener des décisions pédagogiques douteuses...

De l'autre côté, les natifs ne doivent surtout pas considérer les digiborigènes comme des arriérés. Ce serait refuser d'admettre qu'ils ont des choses à nous enseigner.

Je me demande si l'histoire peut nous aider dans le domaine des technologies éducatives? Ce serait dommage qu'elle se répète!

Un navigateur Internet polyglotte?

Je suis un utilisateur Linux et mon navigateur principal est Firefox. Je l'utilise 99% du temps que je travaille que je passe dans l'univers Linux. Le seul autre navigateur installé sur mon koala est Opéra.

Les rares occasions où je dois utiliser Windows, mon navigateur de choix est toujours Firefox. Mais sa dominance est beaucoup moins marquée. J'utilise aussi souvent Chrome, le navigateur de Google. Il est léger, la navigation est simple. Il respecte les standards du HTML... Pas de fantaisie, juste de l'efficacité. En gros, je l'aime bien.

La raison pour laquelle je parle de Google Chrome et de navigateur ce matin est que j'ai récemment lu un article qui présente Google Chrome comme le premier navigateur polyglotte. Mes étudiants apprécieront probablement de savoir que la plus récente version de Chrome (attention, c'est une version bêta!) offre automatique de traduire la page visionnée si elle n'est pas dans la langue que vous avez identifiée comme langue principale.

Ce n’est pas cool comme idée? Je vais l'installer ce matin et le mettre à l'essai. Je pourrai en reparler en cours.

Sur l'identité numérique

Finalement, je remarque et je note que mes étudiants se sont déjà lancés dans la publication du troisième billet. Je ne l'ai pas présenté officiellement sur PédagoTIC, mais le thème est l'identité numérique. À la différence des trois premier billet, ce quatrième billet traitera d'un thème que nous avons très peu discuté en classe. Les étudiants sont presque seuls avec les lectures proposées... Ça va être intéressant!

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

npageau npageau ·  12 mars 2010, 1:08:38 AM

Je sais que si une personne se respecte dans la vie de tous les jours, elle le fera aussi normalement sur internet, c'est sage et prudent, pourquoi risquer de perdre tout ce qu'on a de précieux dans la vie juste pour se prouver qu'on est un héros sur le net.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Visioconférence ou visiocommunication?

À l'heure où nous nous préparons les cours de l'automne qui seront vraisemblablement "à distance", je vous propose une petite réflexion que j'avais initialement inclue dans ma thèse de doctorat. Le contexte actuel la rend intéressante je crois.

Lire la suite

Pour que la pédagogie prenne sa place (début d'une réflexion)

Avec la crise du COVID, mon institution a réagi à l'urgence en créant une infrastructure supposément temporaire... Suite à une discussion lors d'une assemblée syndicale des profs, un comité a été formé pour réfléchir à l'après. Je participe à ce comité. Qu'est-ce que je veux ou qu'est-ce que j'espère pour mon institution après la crise?

Lire la suite