PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

C’est le temps de faire des exercices!

image_billet6mb On parle de quoi?

Comme je l’ai déjà mentionné plusieurs fois dans mes billets précédents, je ne suis pas encore enseignante. Je suis en formation. C’est pourquoi il y a plusieurs termes spécifiques à l’éducation qui me sont inconnus. Un exemple : exerciseur… Textuellement, un exerciseur est, selon les auteurs de ce dossier:

« un didacticiel comprenant essentiellement des directives, des énoncés ou questions, des réponses attendues, des ressources de référence, un mécanisme de correction ou d’évaluation et un mécanisme de rétroaction. »

En fait, en explorant le sujet je me suis rendue compte que l’outil Netquiz Pro que M. Giroux a utilisé pour le quiz de mi-session est un type d’exerciseur. Des exemples sont disponibles ici , ici et ici.

Les points positifs

Ce que j’ai compris de l’exerciseur c’est qu’il a l’avantage d’être objectif. Il est aussi relativement simple d’utilisation, une fois préparé, on a qu’à le faire tester par les élèves. On peut le faire interactif, dynamique et attrayant. On peut aussi l’adapter au profil des usagers. Plus coloré et imagé pour les plus jeunes et plus simple et « design » pour les plus âgés par exemple. Le changement de style peut motiver les élèves selon ce qui est mentionné sur ce site. Puis chaque apprenant peut travailler à son rythme grâce à l’exerciseur.

Pour moi, le plus intéressant dans l’exerciseur c’est qu’il peut comprendre des outils de référence, par exemple des indices, que l’élève pourra visualiser en cas de besoin. Je trouve cela très pertinent dans un cadre formatif. Un autre exemple d’outil de référence qu’un exerciseur peut intégrer est un tableau (j’imagine parfaitement un tableau périodique des éléments pour mes futurs élèves de chimie). Je vois déjà les multiples possibilités… De même, j’aime aussi l’idée du mécanisme de rétroaction qui permet à l’élève de comprendre quelle erreur il a faite. C’est mieux qu’un gros 0 rouge sur une copie!

Les points négatifs

Je crois qu’il ne faut pas trop se fier aux exerciseurs et devenir paresseux. Je pense qu’il ne faut pas compter là-dessus pour remplacer un enseignant. Comme on en a déjà discuté, les informations ne sont pas un savoir si l’on n’est pas capable de faire des liens entre celles-ci, si l’on ne réussi pas à les structurer. Le rôle de l’enseignant est, selon moi, d’aider les élèves à « mettre de l’ordre dans leurs idées », à les pousser à « voir plus loin que le bout de leur nez ». Il faut avoir aussi un plan B en cas de problème informatique ou de panne électrique, ce n’est pas fiable à 100% comme le bon vieux papier… Il y a aussi des limites pédagogiques qui sont listées sur ce site, entre autres, l’exerciseur demande des aptitudes qui ne dépassent pas les 2 premiers niveaux de l’échelle taxonomique de Bloom. Puis, la forme des exercices est tout de même peu variée, principalement des questions-réponses, des exercices à trous et à choix multiples.

J’aime ou je n’aime pas?

J’aime! Mais en usage ponctuel seulement. Il faut, en effet, tenir compte du temps de préparation considérable que peut demander son utilisation si on le crée soi-même. Par contre, un argument en faveur des exerciseurs à prendre en compte est l’impact positif qu’il peut avoir sur l'apprentissage des élèves selon une recherche citée sur le site de l’Agence nationale des usages des TICES (France). Tel que mentionné sur Éducnet, je pense qu’il est primordial de bien choisir les exercices afin que les élèves soient d’abord encouragés à amorcer un processus de réflexion. En bref, je vais certainement tenter d’intégrer ce type d’outil TIC à mon futur enseignement.

mbellemare

Auteur: mbellemare

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (11)

j.dauteuil j.dauteuil ·  24 mars 2010, 10:22:17 PM

Très bon billet... En effet, pour moi aussi, le terme exerciseur est nouveau pour moi. On a appelé cela de plusieurs manières; test, examen, quizz, évaluation... exerciseur, etc.. Pour ma part, l'utilisation des exerciseurs sous forme de TIC peut être facilitant pour les enseignants, on n'a qu'a penser à la correction qui est grandement facilité. Je suis peut-être dans le champ, mais je me questionne sur la pertinence des questionnaires à choix multiple pour des raisons de probabilités: a l'effet que n`importe qui, peut sans lire les questions, se mériter 20 % à 25 %. Je préfère les questions à développement malgré qu'ils demandent plus d'effort et de jugement lors de la correction... Et vous, qu'en pensez-vous?

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  25 mars 2010, 8:31:42 AM

mbellemare:
Réaction face au cout en temps... Tu as raison de penser que le temps de préparation des exercices est important. Il ne faut cependant pas penser à court terme. L'exercice mis en ligne ou enregistrer sur un cd-rom cette année sera toujours bon l'an prochain. Tu pourras alors le réutiliser sans avoir à y investir autant de temps. Il y a donc un retour potentiel du balancier à long terme. Si tu peux collaborer avec tes collègues et que chacun en prépare un et que vous partagez, le retour sur ton investissement sera encore meilleur et plus rapide.

j.dauteuil:
Effectivement, ce type d'exercice ou d'évaluation n'est pas aussi exigeant qu'une étude de cas par exemple. Le hasard peut effectivement être sollicité. Il est cependant possible, avec un peu d'imagination d'utiliser efficacement ces outils. On pourrait par exemple penser à un quiz au début d'un module pour ramener à la mémoire des étudiants les informations importantes du module précédant ou d'un ancien module. (Rappel des connaissances antérieures) On pourrait aussi préparer un petit quiz avec ou sans rétroaction auquel les apprenants devraient répondre juste après un module ou une période plus théorique. L'enseignant pourrait organiser son quiz pour qu'il donne des rétroactions s'il désire l'utiliser pour consolider les apprentissages. Avec ou sans rétroactions, l'enseignant pourrait recueillir les résultats pour évaluer si les apprenants semblent avoir retenu et compris l'essentiel de la théorie. Parfois, même en enseignement professionnel, ça peut être utile pour réviser les parties d'un moteur, les procédures et les règles liés à la sécurité...

mbellemare mbellemare ·  25 mars 2010, 9:24:04 PM

Merci j.dauteuil...

Je suis bien d'accord avec les précisions de p.giroux. concernant le temps. Je n'avais pas pensé sous cet angle, à long terme c'est vrai que c'est une belle option.
De mon côté, je ne suis pas contre les choix multiples, question de dosage. Je pense qu'intégrer quelques questions à choix multiples peut varier un peu l'évaluation et les élèves se sentent en confiance avec ce type de questions. Il s'agit d'ajouter des questions à développement, des questions à trous, etc. C'est comme dans tout, c'est une question d'équilibre...

mbellemare mbellemare ·  26 mars 2010, 9:40:17 AM

p.giroux: découvert ce sujet en fouillant sur Internet... Mais je vais certainement essayer de le tester lors d'un de mes stages!

cfortin cfortin ·  26 mars 2010, 2:40:21 PM

Je tout à fait en accord avec M.Giroux. En exemple un power point, tu y mets beaucoup d'efforts et de temps pour le construire mais ensuite il est utilisable pour plusieurs années en y refaisant des petites retouches chaque année pour les modifications si il y a lieu.C'est comme on dit; c'est payant en bout de ligne...

jtremblay jtremblay ·  27 mars 2010, 9:11:38 AM

Lorsque Patrik nous a présenter cet outil, j'ai immédiatement perçu, qu'à moyen terme,'il y aurait une économie de temps en plus de la perspective Tic qui s'y rattache. Les jeunes vont apprécier ce genre de test et les plus vieux vont pouvoir se familiariser avec cette technologie. Que ce soit objectif ne me dérange pas particulièrement, puisque ce sont des examens formatifs que je peux faire, étant donné que les examens de fin de sanction sont déjà conçu par le ministère ou le département. Les questionnaires par développement, dans le contexte que plusieurs étudiants n'ont pas la maîtrise du français, deviennent très difficiles à corriger et lorsque je leurs remets les documents corrigés, ils sont pratiquement tous rouges. Ceci peu sensibiliser mais n'est pas très valorisant. En combinant des vrais ou faux, des choix de réponses avec plus d'une bonne réponse ou encore avec aucune bonne réponse, je crois que le résultat va refléter la réalité. Le programme Netquiz pro est présentement sur l'ordinateur, j'ai fait un début de questionnaire, il reste au technicien de l'école, qui a les coordonnés entre les mains, de créer l'espace nécessaire.
Jacques

cgenest cgenest ·  27 mars 2010, 11:16:02 AM

Je suis tout à fait d'accord avec M. Giroux, c'est beaucoup de temps une préparation de cours, mais au bout de la ligne c'est très payant.

Jtremblay Jtremblay ·  30 mars 2010, 6:40:39 PM

Dès demain, je vais réaliser la conception de mon premier exerciseur en ligne . Le technicien vient de me faire un espace et netquiz est configurer. Si tout va bien, je pourrai le mettre en pratique dans 1 mois en finition intérieur.

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  31 mars 2010, 9:09:22 AM

Bravo pour l'initiative jtremblay!  Si ta mise à l'essai se produit avant la fin du cours, tu pourrais peut-être en faire un billet. Ça serait bien une réflexion après avoir essayé...

jtremblay jtremblay ·  31 mars 2010, 2:52:43 PM

Comme prévus mon questionnaire est terminé. J'ai réussi à le mettre en ligne et à faire un essai personnel. C'est maintenant officiel que je vais l'utiliser en finition intérieur. Ça devrait se situer juste avant la fin du présent cours. Je vais essayer de vous donner un contre rendu.
Jacques

Pgiroux Pgiroux ·  01 avril 2010, 8:36:29 AM

Bravo pour l'initiative!

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Laisser la place aux jeunes pour apprendre

Mon activité favorites à Clair 20XX, c'est la période où les jeunes prennent le contrôle!

Lire la suite

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite