PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'utilité du WEB 2.0 en enseignement??? Certainement!!

AVANT-PROPOS

Cependant, tout enseignant devrait selon moi considérer que les jeunes d’aujourd’hui sont de plus en plus au courant de l’actualité technologique. Ils naviguent quotidiennement sur le WEB, ont des téléphones cellulaires, des lecteurs MP3 et jouent à des jeux vidéo en ligne. En tant qu’enseignants, nous nous devons de prendre ces faits en considération. Il va de soi qu’à défaut d’intégrer les TIC immédiatement à sa pratique, l’enseignant, incluant moi-même, devrait prendre le temps de rechercher sur le WEB ce qui pourrait lui être utile dans sa profession. Étant donné que nombre d’enseignants ne savent même pas ce en quoi consiste le WEB 2.0, je me dirigerai plutôt à titre informatif et explicatif qu’à titre personnel. Je considère qu’avant d’être en mesure de donner son opinion sur un sujet, on doit savoir de quoi l’on parle. Je ne suis pas une experte en la matière, alors mes recherches se sont dirigées vers ce que je considérais important à savoir. Mes découvertes ont été fort intéressantes et c’est ce dont je vous ferai part. Le présent billet traitera donc de l’utilité du WEB 2.0 au niveau de l’enseignement ainsi que des diverses ressources disponibles pour la pédagogie, ceci dans le but de faire explorer une nouvelle dimension possible à l’enseignement.

WEB 2.0

Avant toute chose et surtout afin d’approfondir notre compréhension du sujet, il serait juste de définir ce qu’est exactement le WEB 2.0 et de mentionner en quoi il consiste. Avant de suivre le cours de cet été, je ne savais même pas que le terme existait! Le site populaire WIKIPÉDIA propose la définition suivante : «L'expression « Web 2.0 » désigne certaines des technologies et des usages du World Wide Web qui ont suivi la forme initiale du web, en particulier les interfaces permettant aux internautes ayant peu de connaissances techniques de s'approprier les nouvelles fonctionnalités du web et ainsi d’interagir de façon simple à la fois avec le contenu et la structure des pages et aussi entre eux, créant ainsi notamment le Web social. Cette expression utilisée par Dale Dougherty en 2003, diffusée par Tim O'Reilly en 2004 et consolidée en 2005 avec le position paper « What Is Web 2.0 » 3 s'est imposée à partir de 2007.» Autrement dit, contrairement à la première version du WEB, la seconde version est beaucoup plus interactive et facile d’accès. Lors de mes recherches sur le sujet, j’ai trouvé un site qui se nomme Les clés du WEB 2.0. Ce site est très intéressant et il décrit extrêmement bien tout ce qu’il y a à savoir concernant le WEB 2.0. Entre autres, il nous résume brièvement les notions fondamentales de celui-ci :

  • les interactions entre internautes (collaboration, partage, communauté, réseau);
  • l'interaction avec les contenus proposés en ligne (possibilité d'intervenir sur les contenus);
  • la gratuité de la plupart des services;
  • l'accessibilité (sites visibles sur les navigateurs standards, applications en ligne).

Ces énoncés sont évidemment très brefs, mais ils résument bien ce qu’il faut essentiellement retenir du WEB 2.0. Ce dernier offre une multitude de services à tous et à chacun tout aussi intéressants les uns que les autres. Voici une image très parlante des services et des sites offerts par le WEB 2.0, que j’ai trouvée sur Internet lors de mes recherches pour ce travail. Maintenant que l’on sait un peu mieux en quoi consiste le WEB 2.0, je vais tenter de prouver comment il peut être utile pour nous, enseignants et futurs enseignants, afin d’améliorer notre pratique. D’abord, un des outils intéressants du WEB 2.0 est le fil RSS qui ressemble à cette image. Les fils RSS sont très intéressants, parce qu’au lieu de devoir aller chercher nous-mêmes l’information que l’on désire, c’est elle qui vient à nous. Sur le site Le journal du Net, j’ai trouvé un article qui se nomme RSS : qu'est-ce que c'est, comment en profiter? Cet article explique en détail ce qu’est le fil RSS. En voici un extrait : « Comment expliquer simplement ce qu'est un flux RSS? Il s'agit d'un fichier texte particulier (voir plus loin) dont le contenu est produit automatiquement (sauf cas exceptionnels) en fonction des mises à jour d'un site Web. Ce contenu est laissé au libre choix du producteur du flux, mais très généralement se compose des titres des mises à jour (par exemple : "nouvelle promotion"), des liens hypertextes correspondants, et de descriptions, en quelques lignes, de ces mises à jour (par exemple : "Prix sacrifiés sur la mémoire pendant trois jours. Profitez-en").

LES FILS RSS

Le terme RSS désigne une convention de structuration (il y en d'autres - lire l'article du 22/07/2003 -, comme Atom, que nous laisserons de côté ici) des fichiers que nous venons de décrire, garantissant qu'ils puissent être diffusés dans un format compréhensible par le plus grand nombre (on parle de "syndication de contenu"). Ainsi, un webmaster peut décider, par un outil approprié, d'importer le contenu du "flux RSS" dans sa propre page Web, et plus largement n'importe qui peut, par une manipulation similaire, recevoir dans sa boite e-mail ou via un logiciel dédié les dernières mises à jour d'un site proposant la diffusion de son contenu "en RSS".» L’article complet que l’on retrouve le site est beaucoup plus long que ce simple extrait et il décrit en profondeur tout ce qui concerne les fils RSS et ce qui gravite autour d’eux. Pour quelqu’un qui voudrait en apprendre davantage sur le sujet, il pourrait être intéressant de lire l’article au complet. Concernant ce qui nous intéresse, l’extrait précédant est amplement suffisant pour nous donner une idée cet outil. Pour des gens qui seraient plutôt visuels, voici un vidéo très bien construit qui se nomme « RSS en bon français » que j’ai trouvé sur le site récit FGA Montérégie qui a lui-même trouvé ce vidéo sur YouTube. Le vidéo suivant nous explique de manière très simpliste l’ancienne méthode de recherche sur Internet versus la nouvelle méthode des fils RSS. En enseignement, cet outil peut être très utile pour rester à l’affût des dernières informations concernant l’éducation, les forums d’enseignants, les blogues de discussions d’enseignants, etc. Il est juste de dire que les fils RSS peuvent être également intéressants pour les élèves. En effet, si ces derniers ont une recherche à faire ou un projet à réaliser sur une longue durée, cet outil peut leur être très bénéfique. À titre informatif et utilitaire pour les enseignants, voici un site avec une liste de fils RSS concernant le domaine de l’éducation. Bref, le fil RSS est un outil très intéressant et qui de plus, nous fait sauver beaucoup de temps!

LE BLOGUE

En second plan, un autre outil du WEB 2.0 est tout aussi pertinent : le blogue. Il va de soit que ces derniers existent depuis longtemps, mais maintenant, en plus de lire le contenu de ce dernier, il est aussi possible d’ajouter des commentaires sur ce qui a été mentionné. En éducation, les blogues peuvent être d’une grande utilité. J’ai trouvé sur le site CLIC Bulletin collégial des technologies de l’information et des communications un tableau expliquant l’utilité des blogues en éducation. Le tableau explique l’utilité des blogues sous trois angles : le blogue enseignant, le blogue classe et le blogue élève. J’ai dû le reproduire étant donné qu’il n’y avait pas de lien direct nous menant à lui. Voici ce qu’il mentionne :

Le blogue enseignant :
  • Pour proposer des ressources pédagogiques;
  • Pour réfléchir sur sa pratique professionnelle;
  • Pour supporter un travail de recherche ou pour gérer un projet;
  • Pour fournir des informations pratiques sur le cours;
  • Pour prolonger le travail réalisé en classe;
  • Pour proposer des activités pédagogiques.
Le blogue classe :
  • Pour réaliser un projet pédagogique;
  • Pour communiquer avec ses élèves;
  • Pour que les élèves communiquent entre eux;
  • Pour que les élèves communiquent avec l’extérieur.
Le blogue élève :
  • Pour évaluer son travail tout au long de l’année;
  • Pour faire ses devoirs.

Après la lecture de ces points, nous pouvons constater que l’utilisation des blogues ne peut être que bénéfique pour l’enseignant et les élèves. En plus, c’est tout à fait gratuit! Le blogue d’un enseignant peut être aussi très intéressant pour les parents d’élèves, qui iraient le visiter quotidiennement afin de savoir où en sont leurs enfants, ce qu’ils ont fait en classe, les devoirs et leçons qu’ils ont à faire pour la semaine, les examens à venir, etc. Également, j’ai lu que la création de blogues et le fait d’y participer développaient l’identité numérique de l’utilisateur, ce qui peut être valorisant pour la personne qui le crée.

LES WIKIS

Aussi, dans la même lignée que les blogues, un autre outil associé au WEB 2.0 se démarque : les wikis. Contrairement au blogue, dans lequel il n’y a qu’un ou très peu d’auteurs et où le contenu n’est modifiable que par celui-ci, les wikis rejoignent une dimension collective où chacun peut apporter sa contribution personnelle à l’information. Le site Wikipédia offre la définition suivante : « Un wiki est un site web dont les pages sont modifiables tout ou partie par des visiteurs du site. Il permet ainsi l’écriture collaborative de documents ». Au niveau de la pédagogie, cet outil peut être extrêmement utile lors de projets, de recherches, ou tout simplement pour faire confronter les idées des élèves et les faire communiquer entre eux. Afin de mieux visualiser ce qu’il en est, voici un vidéo intéressant, réalisé par un étudiant, que j’ai trouvé sur le site ''Dailymotion'' lors de mes recherches. Bref, cet outil attire sincèrement mon attention en tant que future enseignante et il est certain que je l’utiliserai lorsque j’aurai ma propre classe!

LA VÉDÉOCONFÉRENCE

Finalement, j’aurais bien pu vous parler d’une multitude d’autres outils qu’offre le WEB 2.0, mais j’ai décidé de terminer mon billet avec la vidéoconférence, un outil qui m’épate sincèrement. Vous rendez-vous compte de l’avancement technologique que cet outil a offert à l’enseignement? Maintenant, grâce à lui, il est possible pour un enseignant de donner des cours dans une région à des étudiants provenant d’une autre région. On ne peut qu’avouer que c’est tout à fait brillant! Aussi, il est maintenant possible de faire de la vidéoconférence entre des classes provenant de régions différentes. Cela m’amène donc à vous parler brièvement du projet de l’École Éloignée en Réseau (l’ÉÉR). Voici un extrait d’un article concernant le projet ÉÉR que j’ai trouvé sur le site de l’Université du Québec qui explique en quoi consiste le projet : « L’École éloignée en réseau est un projet mené conjointement par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) et le Centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO) 41. Le projet consiste à relier technologiquement des enseignants et des élèves d’écoles primaires et secondaires situées en régions éloignées avec d’autres établissements scolaires partenaires. Dans la foulée de la réforme de l’éducation, l’École éloignée en réseau vise à contrer la fermeture de petites écoles en milieu éloigné tout en fournissant un lieu d’expérimentation pour le renouveau pédagogique et la collaboration à distance entre les enseignants et leurs élèves. Sa mission se résume ainsi : améliorer l’environnement éducatif des petites écoles de village et faire l’examen de la question de ces écoles dans un contexte de développement social. » Je considérais important de parler de ce projet puisqu’il rejoint un bon nombre de mes valeurs personnelles et professionnelles. Moi-même, il y a six mois, je ne savais rien de l’existence du projet de l’École Éloignée en Réseau, mais je considère que grâce à lui et aux technologies de l’information, cela empêche la fermeture de nombreuses écoles, favorise l’esprit de collaboration chez les jeunes et confronte leurs idées. Bref, il est important de se tenir informés des avancées technologiques concernant l’éducation et la vidéoconférence en fait partie.

CONCLUSION

En terminant, j’espère sincèrement avoir su attirer votre attention et pu vous en apprendre davantage sur le WEB 2.0. Mais surtout, je souhaite vous avoir convaincu des bienfaits qu’il peut nous offrir, à nous enseignants et futurs enseignants. La technologie avance à une vitesse folle et nous nous devons de nous tenir informés des nouveautés concernant le WEB. Les jeunes ont beaucoup d’intérêts pour les TIC et nous devons attirer leur attention d’une manière ou d’une autre! Pourquoi donc ne pas sortir de son confort et aller vers ce qui les intéresse?

etudiant13

Auteur: etudiant13

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (5)

Patricio Yanez Patricio Yanez ·  13 juin 2010, 5:46:43 PM

Je suis d'accord avec vous concernat l'intrest de jeunes pour TIC, mais le vieux nous le sommes aussi

Patricio Yanez

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  16 juin 2010, 1:40:32 PM

Ce billet m'inspire 2 questions:

La vidéoconférence est-elle nécessairement "2.0"? Dans quel contexte? à quelles conditions?

Quel lien fais-tu entre l'ÉÉR et le Web 2.0? Est-ce que la vidéocommunication est le seul lien possible?

etu13 etu13 ·  16 juin 2010, 4:17:26 PM

Si l'on considère le fait que lors de la vidéoconférence il existe nécessairement des interactions entre personnes, je crois que l'on peut affirmer que cette technologie fait également partie du WEB 2.0, surtout que plusieurs personnes peuvent communiquer en même temps. Du moins, c'est mon avis, mais je ne suis pas une experte en la matière.

D'autre part, je suis convaincue à 110% que l'on peut considérer l'ÉÉR comme faisaint partie du WEB 2.0, et ce, pas seulement à cause de la vidéoconférence, mais également grâce au forum, aux recherches faites sur le WEB par les élèves. Lorsque des élèves apportent de nouveaux commentaires à une note ou un sujet particulier, cela fonctionne un peu de la même manière que les fils RSS, dans le sens où l'on est capable de voir instantannément s'il y de nouveaux éléments ont été mis sur le forum. Le meilleur exemple de ce que j'apporte comme agrument est ce que les élèves et enseignants font sur le Knoledge forum, où il existe un genre de «réseau social» si je peux me permettre, où l'on peut voir qui est en ligne ou non, dans telle ou telle région. Je crois sincèrement que l'ÉÉR répond aux critères du WEB 2.0 et pas seulement à cause de la vidéocommunication!

Valérie Tremblay Valérie Tremblay ·  18 juin 2010, 9:48:40 AM

Je ne crois pas que l'ÉÉR soit nécessairement 2.0, mais, comme le mentionne Sarah, les interactions entre élèves qui découlent de la vidéoconférence le sont certainement. Nous l'avons même expérimenté par le forum auquel nous avons participé dans le cadre du cours Intervention éducative en classe. L'ÉÉR est selon moi un programme formidable qui permet aux élèves éloignés de se rapprocher des milieux auxquels il n'ont normalement pas accès.

Jessica Goulet-Potvin Jessica Goulet-Potvin ·  21 juin 2010, 9:24:27 AM

Je trouve ton billet très pertinent pour la débutante que je suis. Je partage ton opinion quant au fait que plusieurs enseignants ne savent même pas ce qu'est le Web 2.0. Il serait plus que nécessaire pour eux d'avoir de la formation à ce sujet. Ces technologies sont maintenant incontournables. Comme elles font partie de la réalité des jeunes d'aujourd'hui, nous devons en tenir compte et leur apprendre à les utiliser à bon escient.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Laisser la place aux jeunes pour apprendre

Mon activité favorites à Clair 20XX, c'est la période où les jeunes prennent le contrôle!

Lire la suite

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite