PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'ordinateur portable en classe

Dans le cadre du cours « Initiation aux technologies éducatives », nous veillons à l’intégration pédagogique des technologies de l’information et de la communication à l’école. Que ce soit lors des situations d’enseignement-apprentissage ou lors de la planification de l’enseignant, nous voulons favoriser l’utilisation d’ordinateurs. Nous savons tous que les technologies ont pris une place importante dans la société actuelle et que le simple fait de priver un étudiant d’un accès à Internet le priverait de tous ses besoins tels que : communiquer, travailler, échanger, vendre, acheter, se divertir, s’informer et informer les autres. C’est pourquoi je me demande s’il est utile pour un élève d’amener son portable en salle de classe ? Pour ma part, après plusieurs recherches, je crois que tous les élèves devraient avoir un portable en salle de classe même au primaire, car l’utilisation d’un portable rejoint les intérêts des élèves de notre société d’aujourd’hui. De plus, chacun devient sensibilisé par cette nouvelle technologie et le matériel devant lui permet d’approfondir ses connaissances. Les paragraphes suivants détailleront mon point de vue sur l’utilité pour l’élève d’apporter son portable en classe.

Premièrement, nous ne pouvons plus vivre aujourd’hui sans les technologies. Je vais vous donner un exemple qui illustre ce fait. Je fais de l’aide aux devoirs deux fois par semaine dans une maison privée. La semaine dernière, la maman de la petite fille lui a demandé de chercher un numéro de téléphone dans le bottin téléphonique. La petite fille lui a répondu : « Voyons maman, je vais aller sur Internet, c’est bien plus rapide.» En l’espace de deux minutes, la fillette avait trouvé le numéro de téléphone. Sa maman lui a demandé comment elle avait fait, car elle n’avait aucune idée de comment chercher un numéro de téléphone par Internet. Je pense sincèrement que cet exemple démontre bien l’importance de pouvoir amener son portable à l’école puisque cela rejoint véritablement les intérêts des enfants. De plus, j’ai trouvé une vidéo sur ce site Internet qui présente l’utilisation d’ordinateurs portables dans les écoles primaires au Gabon. Dans la vidéo, M. Kaçandre Bourdelais, étudiant en maîtrise de l’éducation affirme que « les enseignants peuvent suivre leurs idées et laisser aller leur créativité pour proposer des activités pédagogiques qui vont amener les élèves à créer. Donc, l’élève est capable d’écrire, de dessiner avec l’ordinateur, il peut composer de la musique et il devient un agent de changement au sein de sa communauté par la création de documents, de fichiers vidéo, de photos.» Suite au témoignage de Kaçandre, M. Jacques Desautels, professeur à la Faculté des sciences de l’éducation, ajoute « qu’avec l’utilisation des ordinateurs, le taux d’absentéisme diminue de manière drastique et qu’avec cet outil, l’enfant entretient une relation directe avec le savoir. » Ces deux affirmations permettent de croire qu’agir en fonction des intérêts des élèves les stimule et les amène plus loin dans leurs expériences éducatives. Le fait de pouvoir amener ou de fournir un ordinateur portable à chaque élève réduit le risque de décrochage scolaire et permet à chacun d’être mieux instruit, mieux scolarisé.

Ensuite, puisque la technologie occupe une très grande place dans nos vies aujourd’hui, je crois qu’il est primordial de montrer aux enfants comment bien s’en servir. Sur ce site Internet, j’ai trouvé un article fort intéressant précisant que les écoles cherchaient des fonds pour favoriser l’utilisation des TIC. Voici l’extrait : «Et si à l’école, on arrêtait de considérer les téléphones mobiles comme des outils de distraction, et qu’on les utilisait enfin comme des machines pour apprendre ? Et si on arrêtait de penser qu’ils sont une arme de guerre entre élèves et professeurs, entre la vie sociale et les cours ? (…) Il semble quelque peu ironique que les écoles essaient de trouver des fonds supplémentaires pour augmenter l’accès des étudiants et des enseignants aux TIC, alors que l’outil que beaucoup d’étudiants ont déjà dans leurs poches est négligé et que son utilisation a été énergiquement niée par des politiques scolaires restrictives. » C’est la même chose pour l’ordinateur portable, en permettant les portables en salle de classe, l’enseignant peut profiter de cette situation pour transmettre directement des exercices, des textes ou des documents multimédias aux élèves sans autre support. Il peut aussi transmettre la matière par le biais de l’ordinateur. De cette manière, chaque enfant peut suivre sur son écran et ajouter des informations pour favoriser sa compréhension s’il le désire. Je trouve que c’est une excellente idée puisque beaucoup d’élèves, au bout d’un certain temps, perdent leurs feuilles de notes importantes. En agissant ainsi, tous les documents importants sont insérés dans un fichier et les élèves peuvent les consulter à tout moment sans risquer de les égarer. Aussi, les élèves sont privilégiés de pouvoir utiliser l’ordinateur portable en salle de classe puisqu’ils découvriront avec l’aide de l’enseignant tous les outils de production qui sont mis à leur disposition tels que : traitement de texte, Microsoft Word, Microsoft Power Point, Microsoft Office etc. Lorsque j’étais au primaire, j’aurais grandement apprécié apprendre à travailler avec ces outils parce qu’aujourd’hui, à l’université, je dois tout apprendre sur le tas. J’ai appris la session passée à faire un Power Point et je trouve difficile de voir que la technologie me rattrape. C’est pour cette raison que je suis entièrement d’accord de sensibiliser le plus tôt possible les jeunes à cette nouvelle vie. Lors de mon stage l’an passé, je me souviens que mon enseignante associée n’allait jamais au local informatique avec les élèves puisqu’elle n’était pas capable elle-même de naviguer sur Internet ou d’utiliser un logiciel en particulier. Je pense donc qu’il est fondamental pour un enseignant de suivre une formation lors de sa formation continue pour actualiser ses connaissances à ce sujet. Bref, l’enseignant doit profiter de cet outil pour permettre aux élèves d’apprendre à bien s’en servir et pour agrandir leur pouvoir sur la connaissance.

Finalement, je suis pour le fait de permettre aux élèves d’apporter leur ordinateur portable en classe, car cet outil est indispensable puisque c’est une porte sur le savoir. Avec le portable, le jeune n’a plus besoin de livre, de tablette alouette, d’étui à crayon dans lequel il doit absolument avoir le crayon HB, il a tout le matériel nécessaire à sa réussite devant lui. C’est plus avantageux pour le parent de payer un ordinateur portable à son enfant au premier cycle, à la place de payer tous les livres et les crayons spécifiques demandés à chaque année. De plus, le portable rend l’enfant plus autonome dans ses apprentissages, c’est-à-dire que lorsqu’il ne maîtrise pas l’entité de la matière enseignée, il peut naviguer sur Internet et trouver des réponses à ses questions. Ces faits m’amènent à vous parler du connectivisme. « Le connectivisme est une théorie de l'apprentissage développée par George Siemens et Stephen Downes basée sur les apports des nouvelles technologies. Les théories actuelles de l'apprentissage ne tiennent, selon Siemens, pas compte du développement de nouvelles connaissances. Toutefois, le connectivisme et l'apprentissage en réseau se basent sur une expansion continue des connaissances et chaque nouvelle connexion donne accès à de nouveaux savoirs. De plus, la somme des connaissances étant de plus en plus importante, une théorie de l'apprentissage est une théorie qui devrait fournir un moyen de considérer d'avantage que l'acte d'apprentissage lui-même et informer sur la façon dont les processus de création de l'information interagissent et évoluent entre eux.» (Wikipédia) Je crois sincèrement qu’en tant que future enseignant, nous devons tous nous fondre à cette théorie. Les technologies avancent très rapidement depuis quelques années, donc nous allons devoir enseigner avec cette réalité que nous soyons d’accord ou pas.

Avant de conclure, je tiens à préciser qu’avant de commencer la recherche, j’étais vraiment incertaine à l’idée de permettre aux élèves d’apporter leur ordinateur portable en classe. Après avoir lu plusieurs articles sur ce sujet, je me rends compte que nous devons en tant qu’enseignant intégrer cet outil dans nos classes, puisque c’est un atout pour chaque étudiant et pour chaque enseignant. Je suis donc pour le fait intégrer le portable en salle de classe à des fins pédagogiques et pour aider les élèves dans leurs apprentissages. Cependant, je crois qu’il y a certaines règles d’éthique à respecter. Bien évidemment, l’utilisation de l’ordinateur demeure contrôlée et il n’est pas accessible en tout temps. À cet effet, il est évident que tout autre type d’utilisation comme le clavardage, les jeux en ligne, la navigation sur des sites contrevenant aux valeurs de l’école ne sera pas acceptée. Ensuite, aucune cyber-intimidation, aucune perte de temps et aucune période de jeux ne seront tolérées. Finalement, tous les droits d’auteur doivent être respectés dans l’utilisation de textes, images, et vidéos sur Internet. Selon moi ce sont les principales règles à respecter. Si une règle n’est pas respectée, l’élève sera rencontré et si nécessaire, une mesure sera prise pour contrer le manque d’éthique.

En conclusion, ce travail m’a permis d’en apprendre davantage sur les technologies d’aujourd’hui et plus précisément sur l’utilisation d’un ordinateur portable en salle de classe au primaire. À l’apogée de ce travail, je comprends maintenant que l’ordinateur portable est un atout pour chaque élève puisqu’il favorise son intérêt et sa motivation à l’école. Ensuite, il est un atout pour l’enseignant puisqu’il peut préparer ses situations d’enseignement-apprentissage avec l’aide de celui-ci et de plus, il peut transmettre les informations directement par le biais de l’ordinateur. Aussi, il est une porte sur le savoir puisque chaque élève a accès à toutes les informations contenues sur Internet en tout temps pour répondre à ses questions Finalement, même si je suis en accord avec l’idée d’intégrer les portables en salle de classe, j’impose certaines règles d’éthique pour favoriser un climat d’apprentissage riche et significatif.

J’ai utilisé tous les outils nécessaires pour corriger mes fautes, j’ai fait relire mon texte par un membre de ma famille et j’ai respecté les règles d’éthique. Andréanne C.

RÉFÉRENCES

http://www.relationsmedias.ulaval.ca/comm/2010/janvier/des-portables-pour-les-enfants-gabon-2441.html

http://www.internetactu.net/2009/09/02/rallumons-les-telephones-mobiles-dans-les-classes/

http://www.apple.com/fr/education/labs/

http://pionniers.csf.bc.ca/techno_000.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Connectivisme

etudiant9

Auteur: etudiant9

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (5)

Cloé L. Cloé L. ·  07 octobre 2010, 5:35:50 PM

Je suis d'accord avec ce que tu dis dans ton essai. Nous même apportons notre portable souvent en classe pour la prise de notes, alors pourquoi les élèves ne pourraient-ils pas faire de même?

Jessica Jessica ·  07 octobre 2010, 6:35:14 PM

Je suis en accord aussi, mais quand on regarde ce que font nos camarades de classe, est-ce toujours des notes qu'elles prendrent ou faites-elles du «Facebooking» (exemple) ? Je sais que ce n'est pas tout le monde, mais il faut quand même faire attention avec ce qui se passe sur les ordinateurs de nos (futurs) élèves!

Marie-Michelle Dubois Marie-Michelle Dubois ·  09 octobre 2010, 4:09:44 PM

Bravo Andréanne. Il est évident que la formation continue doit comprendre une actualisation des compétences en manière de TIC. Celles-ci évoluent tellement vite et sont tellement présentes dans la vie des jeunes que les enseignants doivent continuellement s’adapter aux nouvelles technologies qui fusent de partout. Je suis d’accord avec toi sur le fait que les élèves ne devraient pas avoir accès à l’ordinateur en tout temps. C'est bien qu’il y ait encore des périodes exigeant qu’ils se concentrent sur ce que le professeur dit. En réponse à Jessica, il est vrai que certains peuvent être tentés de faire autre chose sur l’ordinateur, mais qu’ils aient un ordinateur ou non, s’ils ne veulent pas écouter, ils n’écouteront pas. En planifiant nos activités à partir de leurs intérêts (et en les faisant sur l’ordinateur pourquoi pas?), je crois que les élèves seront beaucoup plus motivés et auront une meilleure écoute.

Stéphanie Tremblay Stéphanie Tremblay ·  13 octobre 2010, 8:11:31 PM

Allo Andréanne, j'ai trouvé ton essai très bon. Je suis d'accord avec ta prise de position. En effet, je crois que si les élèves ont accès à des ordinateurs portables en tout temps, il est primordial de voir à l'utilisation qu'ils en font afin que ces technologies ne deviennent pas une source de distraction qui peut nuire aux apprentissages des élèves. Je pense qu'il sera donc du devoir de l'enseignant de bien superviser l'utilisation des ordinateurs. Il est aussi, comme tu le mentionnes dans ton essai, important se sensibiliser les jeunes à la netiquette.

Valéry Valéry ·  25 octobre 2010, 6:45:23 PM

Wow! Félicitation, tu as presque réussi à me convaincre que les ordinateurs portables avaient peut-être leur place dans un classe primaire. Tout d'abord, je tiens à souligner que j'ai toujours été contre le fait que les élèves aient droit à l'ordinateur en classe. Je crois sincèrement que c'est une distraction plus qu'autre chose. Par contre, je dois avouer que tu as mentionné plusieurs points intéressants. Cela évite le fait d'avoir beaucoup de matériels scolaire et peut faciliter la tâche autant à l'enseignante qu'à l'élève. De plus, je trouve ca super que tu ais parlé de l'importance de contrôler ce qu'il se passe sur les ordinateurs et interdire tous les sites n'ayant aucun rapport avec le cours. Sur ce, je reste tout de même sceptique à l'idée de l'intégrer dans les classes primaires. Bref, félicitations pour ton essaie. C'est super!

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC

Le comité de pédagogie universitaire de l'UQAC a organisé le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC le 8 avril dernier. Voici ce que j'y ai présenté...

Lire la suite

Sujet des travaux de session pour le trimestre d'hiver 2011

Voici une liste de sujets que je souhaite voir traités durant le trimestre.

Lire la suite