PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'iPad à la rescousse des TED!

Depuis le début de la décennie 90 on ne parle plus d’intégration scolaire à l’intérieur de classes et d'institutions spécialisées pour les élèves ayant des besoins particuliers, mais plutôt d’inclusion dans les écoles et les classes dites « normales ». De cette manière, l’inclusion permet aux élèves handicapés ou en difficulté d'apprentissage d’avoir un réel sentiment d’appartenance et d’égalité au sein de leur école de quartier (Potvin et Lacroix, 2009). Évidemment, il est primordial pour ces enfants d’obtenir le meilleur soutien possible. Autant de la part des différents intervenants que par le matériel didactique favorisant le développement de leurs compétences à l’intérieur d’un programme régulier. La politique d’inclusion du ministère de l’éducation du loisir et du sport (MELS, 2008) prévoit aussi la mise en place d’une évaluation personnalisée prenant en compte leurs capacités et leurs besoins. Avec la volonté du MELS de vouloir offrir des chances égales à tous les élèves de réussir (LIP, art. 36), certaines mesures matérielles doivent être prises dans le cas d’élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA). Pour le gouvernement, certaines technologies sont utiles voire nécessaires à la réussite scolaire des EHDAA et pourtant, ce sont des outils peu exploités en classe. Selon moi, ce n’est plus l’élève qui doit s’adapter à son milieu mais c’est l’école qui doit s’adapter à l’élève en lui offrant les ressources matérielles nécessaires à sa réussite scolaire. Avec le monde des technologies qui ne cesse d’évoluer et de nous offrir des alternatives allant de faciliter nos tâches les plus complexes jusqu’à nos divertissements les plus fous, c’est un univers tout entier qui s’ouvre à nous. Je crois que les technologies de l’information et le la communication (TIC) sont des outils peu utilisés et pourtant essentiels au développement des compétences des EHDAA et plus particulièrement les élèves ayant un trouble envahissant du développement (TED). Lors de cette rédaction, je dresserai dans un premier temps un plan des difficultés et des besoins rencontrés par les élèves atteins d’un TED en milieu scolaire. Comme ces personnes ne rencontrent pas tous les mêmes lacunes et ont chacune des habiletés particulières, je définirai les difficultés les plus fréquentes associées à ce trouble. Dans un second temps, je proposerai des alternatives technologiques afin d’accommoder les élèves en difficulté à leur environnement et de leur offrir la chance de développer les compétences visées dans le programme de formation de l’école québécoise. Étant donné l’étendue presque infinie des TIC, je présenterai un seul et même outil afin de limiter les coûts d’achat de matériel, de faciliter l’utilisation, d’aider l’élève dans ses différentes activités et de favoriser les éventuels déplacements qu’il aura à effectuer pendant une journée. J’ai voulu présenter un nouvel outil créé par le géant de l’informatique qui a déjà fait ses preuves avec son téléphone intelligent et une multitude de produits vendu aux quatre coins du globe et j’ai nommé l’iPad, distribué par la compagnie Apple. Ce « jouet » technologique a déjà fait le ravissement de milliers d’utilisateurs malgré sa nouvelle venue dans le marché. Très légère et compacte, cette tablette est une réelle fusion entre l’ordinateur portable et le téléphone intelligent. Moins encombrant qu’un ordinateur portable et de coup moindre, l’iPad possède déjà une multitude d’applications possibles et ce, dans toutes les sphères d’activités et pouvant selon moi offrir une aide in-estimée aux élèves ayant un trouble envahissant du développement. Pour cette recherche, je me suis principalement concentrée sur deux sphères d’activités principales, soit l’organisation et les habiletés sociales ainsi que la langue. Étant donné les capacités qui diffèrent d’une personne à l’autre, je me suis concentrée sur les besoins premiers des élèves ayant un TED. Par contre, je présenterai quelques outils pouvant servir pour plusieurs matières scolaires et je partagerai des liens afin que ceux qui le désirent puissent poursuivre leurs recherches selon leurs besoins spécifiques. Finalement, je dresserai un portrait des avantages et des inconvénients associés au produit.

En premier lieu, il faut savoir que les enfants atteins d’un TED se développent différemment des autres enfants de leur âge. Ils peuvent exceller dans une matière où un autre jeune aurait beaucoup plus de difficulté, mais certains domaines peuvent devenir de réels défis pour ceux-ci et particulièrement en ce qui a trait aux habiletés sociales et à l’organisation. Selon la société canadienne de l’autisme (2005) les personnes atteintes d’un trouble envahissant du développement préfèrent être seules et ont de la difficulté à interagir avec autrui. L’intégration au groupe se fait alors difficilement puisque ces personnes ont du mal à comprendre les comportements d’autrui, réagissent moins aux contacts visuels et regardent souvent les gens de biais. Avec l’iPad, il est possible d’aider les élèves en classe à mieux comprendre et à favoriser les interactions sociales. Les croyances populaires tendent souvent vers l’idée que les outils technologiques nuisent aux contacts sociaux et isolent même les plus friands de ce vaste monde. À mon avis, je crois que c’est au contraire un outil permettant de s’ouvrir sur monde et les possibilités d’interactions n’en sont que multipliées. Toujours selon la société canadienne de l’autisme (2005), l’un des problèmes majeurs nuisant aux interactions sociales réside dans la difficulté à contrôler ses propres émotions et à déceler et comprendre celles des autres. Ainsi, il est important que l’enfant avec un TED soit capable d’identifier rapidement et facilement ses sentiments lors de divers évènements ainsi que ceux de ses camarades. L’application Keynote sur iPad permet de réaliser une multitude de présentations à l’aide du doigt seulement. De ce fait, l’enfant pourrait lui-même ou avec l’aide d’un intervenant, réaliser une page présentant des pictogrammes illustrant différentes émotions. L’élève pourra donc facilement et rapidement identifier de manière visuelle ses émotions ainsi que celles de ses pairs afin d’améliorer les interactions sociales.

Ensuite, les personnes ayant un TED ont besoin davantage de stabilité et d'organisation dans leur quotidien. De ce fait, une situation quotidienne ou un changement de contexte peut engendrer beaucoup d'angoisse et de craintes chez celles-ci. De plus, ces personnes ont souvent de la difficulté à saisir le concept du temps et de l’ordre des évènements. L'iPad est donc l’outil idéal puisqu’il constitue une ressource inépuisable en ce qui a trait à la logistique et à l’organisation du temps. L'application Calendrier par exemple permet à l'élève de gérer son agenda de manière quotidienne, hebdomadaire, mensuelle ou sous forme de liste. De cette façon, l'enfant a toujours l'horaire des activités à réaliser ou les tâches à accomplir ce qui lui offre un certain cadre lui permettant une stabilité afin de diminuer les risques d'imprévus et les effets de surprise pouvant déstabiliser le jeune. Une autre application que j'ai trouvé très intéressante est Note sur iPad. Cette dernière permet à l'élève de dresser une liste par exemple de tâches à l'aide d'un clavier virtuel. L'application permet ensuite à l'élève de gérer plusieurs prises de notes puisqu'elle dresse automatiquement une liste des différentes notes et entoure en rouge la note qui est active. Cela permet donc à l'élève de conserver par exemple la liste des travaux ou des activités à faire dans chaque matière et d'un simple coup d'œil, sélectionner la liste convoitée. Pour les délais plus courts, je propose d'utiliser une application offrant une horloge comme Alarm Clock ou encore Horloge pro permettant d'afficher l'heure et différents chronomètres ou comptes à rebours très visuels, afin de permettre à l'enfant de gérer son temps d'un simple coup d'œil.

En second lieu, le domaine de la communication verbale et non verbale peut poser un très gros problème aux personnes atteintes d’un trouble envahissant du développement. Selon la société canadienne de l’autisme, « le développement du langage et de l’expression orale peut s’amorcer, puis s’arrêter ou se faire très lentement ou encore ne jamais se produire (chez les personnes atteintes d’un TED) ». Faute d’« intervention précoce, intensive et appropriée, environ 40 % des enfants atteins ne parleront pas ». Il est donc essentiel de fournir les outils nécessaires afin que les élèves puissent apprendre à communiquer le plus clairement possible, non seulement dans un contexte scolaire, mais aussi pour arriver à créer un impact positif pour leur futur. Étant donné l’écart important entre le niveau de communication que maîtrisent les enfants ayant un TED, je proposerai plusieurs outils jugés pertinents selon les cas les plus fréquents. Comme énoncé plus tôt, les personnes atteintes de ce trouble ont de la difficulté à soutenir le regard de leurs interlocuteurs et ne comprennent pas toujours les gestes de communication non verbale. Afin d’offrir un moyen de communication supplémentaire à ces élèves, je propose l’utilisation du e-mail (avec ou sans l'application Mail) qui favoriserait dans ce cas les échanges réels avec les gens de leur entourage. Ainsi, l’activité deviendrait signifiante pour l’enfant et agirait en tant que facilitant pour acquérir des compétences scolaires. Premièrement pour le domaine des langues et des TIC, mais aussi en ce qui a trait à l’insertion sociale puisque ce mode de communication multiplie les occasions d’échanger avec ses camarades de classe, que ce soit par le biais de texte ou d’images. Évidemment, les e-mails sont aujourd’hui très accessibles et avec la connexion « wi-fi » de l’iPad, l’élève à la possibilité de communiquer presque en tout temps. De plus, iPad propose l’application Pages qui permet à son utilisateur de concevoir des documents en combinant le traitement de texte, les photos, les vidéos et les bandes sonores. Il est aussi possible de bénéficier de plusieurs outils de révision, car Apple nous offre la possibilité de se procurer par exemple, Le Robert pour iPad et une multitude de références linguistiques comptant dictionnaires, Bescherelle et bien d’autres. L’élève à donc une foule d’outils et de possibilités afin d’utiliser son imagination pour concevoir des situations d’écriture et de communication réelles et signifiantes qui auront, par leur attrait et leur facilité d’utilisation, un impact direct sur leur motivation en classe.

Une autre perle des applications compatibles avec l’iPad offerte par la compagnie So ouat ! est sans contredit le livre numérique interactif Kid-eBook. Le premier livre à être commercialisé est celui des trois petits cochons qui reprend le classique du même titre, mais de façon interactive. Je crois que cette application est un bon moyen d’aider l’élève atteins d’un TED avec sa compréhension en lecture. Ce livre, adressé aux enfants de cinq à huit ans, comporte beaucoup d’illustrations et chaque page est accompagnée d’une petite animation afin d’en faciliter la compréhension. Lors de la lecture, des indicateurs colorés permettent à l’enfant de pouvoir suivre mot à mot la progression de l’histoire. De plus, il est possible avec un simple touché du doigt de faire répéter un mot qui a mal été compris ou pour bien entendre la prononciation. Plusieurs modes accompagnent ce livre numérique comme la narration, la possibilité de travailler les syllabes ou encore « explique-moi », qui offre une explication sous forme de synonyme ou d’illustration pour la plupart des mots, afin que le jeune puisse augmenter sa compréhension. Dans la même lancée, il existe plusieurs applications qui permettent de lire une quantité presque infinie de livre et ce, à l’aide d’un simple doigt et d’un iPad. Ainsi, iBooks ou encore les e-Books de la compagnie Barnes & Nobles sont de vraies bibliothèques virtuelles permettant à l'utilisateur de feuilleter et de lire les bouquins de son choix. Les élèves avec un trouble envahissant du développement peuvent donc bénéficier de l’iPad de plusieurs façons, afin de s’approprier des activités leur permettant d’améliorer et d’enrichir leurs compétences dans le domaine des langues et de la communication selon leur niveau et leurs besoins.

En troisième lieu, l’iPad vient à peine de faire son entrée (très remarquée) sur les tablettes de nos magasins que la compagnie à la pomme nous offre une multitude d’applications et ce n’est qu’un début. Après avoir passé des heures à fouiller les sites et les blogues proposant milles-et-une applications, parfois complètement farfelues, parfois incontournables, j’ai l’impression de n’avoir vu que la pointe de l’iceberg. C’est une aide technologique qui, à mon avis, a avantage à faire son entrée dans les différents établissements scolaires. Selon moi, les avantages de l’iPad sont nombreux et il possède déjà une certaine notoriété malgré ses débuts. Premièrement, il permet à chaque élève d’utiliser les applications selon leurs besoins en classe, donc il est très versatile et il peut s’adapter à tous les EHDAA. Ensuite, son attrait incroyable pour ses animations captivantes et son utilisation originale captent l’attention des élèves et leur procurent une certaine motivation. De plus, comme il est très léger et compact (écran tactile de près de 25 centimètres), il permet une utilisation pratique et mobile. Évidemment, il y a des coûts associés à l’utilisation de l’iPad puisque même si beaucoup d’applications sont gratuites, la plupart doivent être achetées, moyennant une somme de quelques dollars. Pour ce qui est de la tablette elle-même, les prix sont assez abordables et pour moins de 1000 $ (entre 500 $ et 700 $ en moyenne) il est possible de s’en procurer une. De plus, les prix devraient considérablement diminuer lorsque Apple se heurtera à la concurrence qui ne tardera pas à faire son entrée dans le commerce. Contrairement à l’ordinateur, l’iPad ne peut faire fonctionner deux programmes à la fois ce qui peut apporter des inconvénients pour certaines personnes, mais dans le cas des élèves en difficulté, il est nécessaire de réduire les distractions afin qu’ils puissent se concentrer sur une seule tâche. Par contre, cet inconvénient a pour effet d’augmenter la rapidité et le temps d’autonomie de la tablette qui est d’environ dix heures, ce qui est largement suffisant pour une journée en classe.

Finalement, selon Chouinard et Paquin (2007), il est essentiel de considérer les avantages suivants lorsqu’on offre une aide technologique à un EHDAA dans un cadre scolaire. Elle doit donc favoriser « l’intégration scolaire et l’insertion sociale de l’élève handicapé, l’égalité des chances en permettant à l’élève d’accomplir des tâches scolaires normalement proposées aux jeunes de son âge, l’équité en donnant à l’élève handicapé les moyens de diminuer l’impact de ses limitations sur ses apprentissages, le développement des compétences de l’élève handicapé en lien avec le Programme de formation de l’école québécoise et l’autonomie (et finalement,) la participation active de l’élève handicapé ». Après avoir pris conscience des tous les avantages que comporte l’utilisation de l’iPad, je crois que cet outil peut s’avérer très utile dans le cas des élèves en difficultés et plus particulièrement ceux atteins d’un TED. Non seulement il répond aux exigences de l’aide technologique en classe, mais il est pratique et détient un potentiel in-estimé concernant l’aide aux élèves en difficultés. Il est évident que l’iPad n’a pas encore atteint la perfection, mais je crois que le monde de l’éducation peut en tirer bon avantage et pourquoi pas offrir ces avantages à tous les élèves. Il offre une différenciation pédagogique comme nul autre et peut-être que l’expansion de l’utilisation en classe entraînera un réel marché offrant du matériel scolaire numérique et interactif pour tous.

Je certifie avoir porté une attention particulière à l'utilisation correcte de la langue française et à la correction des fautes

Vanessa M.

Bibliographie

POTVIN, Pierre et LACROIX, Marie-Ève. (Page consultée le 1 octobre 2010). De l’intégration à l’inclusion scolaire des élèves en difficulté d’adaptation et d’apprentissage (2009), En ligne. Adresse URL : http://rire.ctreq.qc.ca

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT (MELS). (Page con-sultée le 29 septembre 2010). Rapport d’évaluation de l’application de la politique de l’adaptation scolaire (2008), En ligne. Adresse URL : http://mels.gouv.qc.ca

LOIS SUR L’INSTRUCTION PUBLIQUE (LIP). (Page consultée le 29 septembre 2010). Lois sur l’instruction publique, art 36 (1988), En ligne. Adresse URL : http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca

SOCIÉTÉ CANADIENNE DE L’AUTISME. (Page consultée le 5 octobre 2010). Comprendre les TED-Caractéristiques générales (2005), En ligne. Adresse URL : http://www.autismsocietycanada.ca

CHOUINARD, Jean et PAQUIN, Colette. (Page consultée le 25 septembre 2010). Démarche pour choisir une aide technologique appropriée aux besoins d’apprentissage de l’élève handicapé (2007), En ligne. Adresse URL : http://www.recitadaptscol.qc.ca

etu34

Auteur: etu34

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (2)

Cindy Veilleux Cindy Veilleux ·  13 octobre 2010, 2:11:32 PM

Bel essai! Je trouve très pertinent tes propos. J'avais certaines craintes quant à l'utilisation du Ipad en classe, mais tes propos sont très pertinents et je crois maintenant qu'il est possible d'utiliser le Ipad pour les élèves atteint d'un trouble quelconque ou tout simplement pour tous les élèves de la classe. J'ai beaucoup aimé l'application Kid-eBook, car celle-ci est très bien faite et elle peut définitivement aidé un enfant! Bref, tu as réussi à me faire changer d'idée!! Mission accomplie!

Planète-éducation Planète-éducation ·  22 avril 2014, 4:41:45 PM

L'iPad pour l’autonomie et l’apprentissage des élèves DI-TED - Les élèves DI-TED sont des jeunes qui possèdent un parcours scolaire empreint de grandes difficultés d’adaptation et d’apprentissage. Ils ont fait face à plusieurs échecs scolaires et personnels. Les aides technologiques consistent à aller chercher le meilleur de chacun de ces jeunes en les outillant adéquatement. Les tablettes tactiles iPad offrent un grand éventail de possibilités pour l’autonomie et l’apprentissage des élèves DI-TED. Chaque élève peut développer des compétences adaptées à ses propres besoins. Pour certains, cet outil deviendra une aide à la communication orale (à l’aide de pictogrammes), pour d’autres, ce sera un support d’aide à l’écriture, aux calculs, à la gestion du temps et à l’établissement de routines spécifiques. http://recit.cscharlevoix.qc.ca/ipa...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC

Le comité de pédagogie universitaire de l'UQAC a organisé le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC le 8 avril dernier. Voici ce que j'y ai présenté...

Lire la suite

Sujet des travaux de session pour le trimestre d'hiver 2011

Voici une liste de sujets que je souhaite voir traités durant le trimestre.

Lire la suite