PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les compétences transversales dans nos écoles!

Je suis une étudiante en éducation préscolaire et en enseignement primaire. J’ai appris dernièrement que le ministère de l’Éducation a enlevé les compétences transversales. Il trouvait que ce n’était plus nécessaire de les laisser dans le programme. Une compétence transversale est une aptitude à réaliser efficacement une action donnée. Autrement dit, il s’agirait d’un « savoir-agir », selon certaines personnes. Cette capacité requiert d’authentiques aptitudes comme par exemple, des connaissances, des capacités cognitives, des habiletés manuelles et des attitudes socio-affectives. Cette compétence englobe aussi facilité de mobiliser toutes ces aptitudes dans la résolution de problèmes. Je ne connais pas encore tout à fait le programme et il y a beaucoup à apprendre sur celui-ci. Cependant, je sais qu’il y a une compétence transversale importante pour notre société d’aujourd’hui et surtout pour les jeunes. Il s’agit de la compétence six soit l’exploitation des technologies de l’information et de la communication. Globalement, l’enseignante regarde si l’enfant est capable de s’approprier les technologies de l’information et de la communication et de les utiliser pour effectuer une tâche. Cela leur permet donc de démontrer l’efficacité de l’utilisation de la technologie. Donc, l’enseignante intègre les TIC dans sa classe en utilisant d’autres matières importantes selon le programme. J’ai fait plusieurs recherches qui m’ont permis de constater que les TIC sont des compétences transversales très utiles pour les méthodes d’enseignements. Alors est-il une bonne affaire de les enlever dans les évaluations?

Avant l’abolissions des compétences transversales

Cette réforme a été proposée par Mme Pauline Marois, elle voulait que les jeunes de l’époque soient mieux préparés à la vie quotidienne et aux nouvelles exigences du milieu du travail. Il est important de savoir que la plupart des employeurs demande que leurs employés aient au moins un secondaire cinq. Elle avait mis en place l’interdiction de doubler ainsi que d’avoir des lettres au lieu d’avoir des chiffres dans le bulletin. De plus, elle a fait apparaître les compétences régulières et transversales que les élèves doivent acquérir lors de leur primaire et secondaire. Ils nécessitent ces compétences des mathématiques, du français, des sciences ou d'autres matières. En étudiant ses matières importantes, l’enseignante doit inclure les compétences transversales comme les TIC. Mme Marois voulait augmenter le nombre des jeunes diplômés avec cette nouvelle réforme. Le site Montréal d'origine a transcrit les pourcentages attendus des jeunes qui ont commencé leur première année en 1998. La société vise 85 % des élèves pour l’obtention d’un diplôme d’études professionnel ou d’un diplôme d’études secondaires avant 20 ans. Également, elle vise 60 % des jeunes pour l’obtention un diplôme d’études collégiales soit technique ou soit pré-universitaire. Et finalement, 30 % pour un baccalauréat. Par la suite, le ministre de l’Éducation Mme Michelle Courchesne avait mis fin à l’interdiction de doubler une année, de plus elle avait remis les moyennes et le rang cinquième sur le bulletin des enfants. Les compétences transversales étaient toujours de mise à ce moment.

Après l’abolition des compétences transversales

Plusieurs enseignants sont très déçus de la décision prise par la ministre de l’Éducation puisqu’ils ont mis beaucoup d’effort à comprendre la réforme ainsi que de la mettre en application dans les apprentissages des enfants. Pour ce qui est des personnes qui ne travaillent pas dans le domaine de l’éducation, ils sont contents puisqu’ils ne comprenaient pas l’importance de ses compétences. Les parents vont comprendre un peu mieux le bulletin des enfants. Ils vont comprendre un peu plus la manière dont leurs enfants seront évalués. Par contre, ce qui est dommage, c’est que dans ses compétences transversales, il y a plusieurs pertes comme les TIC. Il y a plusieurs aspects positifs à intégrer les TIC dans sa classe, mais comme toute chose il y a des points négatifs. Personnellement, je trouve qu’on fait un grand pas de reculons dans l’éducation du Québec par rapport aux compétences transversales.

Les aspects positifs et négatifs des TIC

Maintenant, la question qu’on se pose vraiment est la suivante : Est-ce si pertinent d’enlever les compétences transversales dans le programme sachant qu’il y a celle sur les TIC? Après avoir fait plusieurs recherchent sur les TIC, j’ai réalisé qu’il y a des points positifs, mais qu’il avait aussi certains points négatifs sur l’intégration de la technologie dans la classe. J’ai trouvé qu’un des points négatifs est destiné pour les enseignantes c'est-à-dire que l’usage d’un ordinateur dans la classe peut très bien distraire certains élèves. Les élèves, alors, peuvent être entraînés à moins écouter leur professeure dans la classe et aller jouer sur d’autre site. L’enseignante va donc avoir à faire plus de discipline. Également, la plupart des enseignants québécois n’ont pas eu une grande formation sur le Tic. Selon monsieur Bideau, il y a seulement 24 % des enseignants qui ont eu accès à une formation portant sur les applications pédagogiques sur l’ordinateur durant leur étude du premier cycle universitaire. Pour les autres enseignants qui n’ont pas eu accès à cette formation, cela peut être stressant d’utiliser les TIC dans la classe s’ils ne sont pas à l’aise. En conséquence, certaines personnes vont dire que l’utilisation de l’ordinateur dans la classe va favoriser l’isolement des élèves. Par ailleurs, pour les points positifs toujours selon le même site, il y a environ 84 % des professeurs des États-Unis qui considèrent l’utilisation de l’ordinateur et l’accès à internet comme un moyen d’améliorer la qualité de l’enseignement. Aussi, ils trouvent que ça l’aide à introduire de nouvelles ressources pour leurs élèves. Je peux constater que l’accès aux technologies va chercher l’intérêt chez les enfants et qu’on peut toujours établir des règles pour ne pas perdre contrôle de la classe avec les ordinateurs. En faisant mes recherches, j’ai trouvé un essai de Gary Lee Kenny, l’école où il enseigne favorise le portable pour ses élèves dans les cours et ils ont remarqué une augmentation d’entraide entre les élèves. Souvent, les élèves s’aident entre eux et ils demandent de travailler en équipe. Ils sont plus autonomes. J’ai eu la chance, lors de mon stage, de faire une séance d’informatique avec les jeunes. L’activité avait rapport avec les sciences et j’ai observé un grand intérêt sur l’exercice puisqu’il était fait sur l’ordinateur. J’avais inséré des jeux en rapport avec les sciences et plusieurs ont mieux compris par la suite. Par contre, malheureusement lors de mon stage, j’ai pu remarquer aussi qu’il n’y avait pas beaucoup d’ordinateurs dans la classe et il y a seulement une période d’informatique réservée pour chaque classe de l’école. Il est très difficile pour une enseignante de travailler avec les ordinateurs puisqu’il en manque pour ses élèves. Par contre, il y a d’autres moyens d’insérer les TIC dans le groupe par exemple en ayant un TBI c’est-à-dire un tableau interactif dans la classe.

Les TIC chez les enfants

Il faut savoir que les TIC sont importants pour les enfants et ils connaissent beaucoup plus de choses que les parents. Pour certains enfants, l’informatique est plus importante que la matière enseignée par l’enseignante. Lors de mes stages, j’ai pu remarquer que les enfants avaient hâte à la période d’informatique ou d’avoir l’occasion d’aller sur un ordinateur en arrière de la classe. La technologie est autour des enfants et elle joue un rôle important pour chacun. Je constate qu’il y a plusieurs jeunes qui ont un iPod ou un portable puisque c’est important pour eux d’avoir la meilleure technologie. Aussi, j’ai pu remarquer que certains enfants connaissent plusieurs logiciels et leurs fonctionnements. Je me débrouille pour écrire mes travaux et pour faire une bonne recherche, mais je n’utilise pas tous les logiciels inimaginables et je n’en connais pas vraiment énormément. Au contraire, eux ils connaissent beaucoup plus la technologie que moi je ne l’a connait.

Les logiciels utiles pour l’enseignement

Les enseignants ont avantage à utiliser la technologie dans leur classe puisque cela va chercher l’intérêt chez la génération C. Ils existent différents logiciels pour rendre la matière plus intéressante, par exemple un enseignant peut faire un blogue pour que les élèves puissent échanger les connaissances qu’ils ont appris. Par ailleurs, il existe le TBI c’est-à-dire un tableau interactif où l’enseignante peut utiliser des pages web dans sa classe. Il est vraiment intéressant à l’utiliser puisqu’on peut mélanger des phrases et l’enfant vient la placer dans le bon ordre. Ce tableau vient capter l’intérêt chez les enfants puisqu’ils veulent tous aller toucher le tableau interactif. Il est important d’utiliser plusieurs logiciels pour que les élèves puissent choisir celui qu’il préfère. Les élèves aiment avoir une communauté afin d’échanger les notes ou certaines matières mal comprises. Ma sœur, qui est en secondaire quatre, à accès dans son cours de mathématique au TBI et à une communauté. Elle trouve ce cours plus interactif et elle aime bien avoir accès aux notes à la maison. Également, elle trouve que c’est vraiment pratique. Les enfants d’aujourd’hui ont pour la plupart un ordinateur chez eux et ils connaissent plus de choses que leurs parents. Plusieurs sites internet comme facebook, msn messenger et pizzo font parties de leurs vies quotidiennes alors les enseignants se doivent d’être planifiés pour leurs activités en classe. Ils doivent outiller les élèves avec de bons sites et aussi, pour qu’ils puissent faire de bonnes recherches. Par ailleurs, il existe plusieurs sites pour aider les enseignants à utiliser les TIC dans sa classe. Par exemple, le site de pédago-tic, donne des trucs et des sites pour l’enseignant. Aussi, il donne des activités à faire pour les jeunes et qui aident à leur apprentissage.

Les résultats scolaires

En continuant mes recherches, je suis arrivée sur un site pour la réussite pour tous, où ils indiquent que les élèves utilisant fréquemment un ordinateur à la maison obtiennent un meilleur score dans leur étude, selon une étude de l’OCDE. Il y a neuf élèves sur dix qui possèdent un ordinateur à la maison. Malheureusement, certains n’en possèdent pas encore puisqu’il provient d’un milieu défavorisé. Les élèves qui se débrouillent bien avec un ordinateur et dont ils obtiennent de bons résultats scolaires, sont ceux qui en possèdent un depuis plusieurs années. Toujours selon cette étude, les enfants, au Canada, ont une attitude positive vis-à-vis les ordinateurs. Également, ils ont un plus large éventail sur les fonctions de l’ordinateur et non seulement les sites pour sociabiliser. À certains endroits, les TIC en classe seraient un moyen contre le décrochage scolaire. Certains élèves préfèrent travailler avec des ordinateurs alors cela favoriserait l’école pour contrer le décrochage scolaire.

Conclusion

Après avoir fait ma petite recherche, je trouve vraiment dommage que Mme Beauchamp aille enlevée les compétences transversales dans le programme. Les TIC n’étaient pas que des compétences transversales, mais elles englobaient la vie quotidienne de nos jeunes. Je ne suis qu’une étudiante, mais je crois qu’il est important de les conscientiser sur les sites et les citations qu’ils prennent. Les enfants ne savent pas qu’il faut savoir d’où proviennent nos informations quand nous faisons une recherche. Quand un jeune quitte le secondaire, il voit la marche haute entre le secondaire et le collège puisqu’il faut citer toutes les citations et informer notre lecteur d’où proviennent nos informations. S’il ne l’applique pas alors, cela sera considéré comme une personne qui fait du plagiat! Parfois, il ne sait pas qu’il en fait puisqu’il n’y personne qui lui explique en quoi consiste véritablement la notion du plagiat. Souvent, il ne sait pas faire une bibliographie. Après, on vient abolir les compétences transversales. Alors, un enseignant se doit de les enseigner aux enfants et dès le jeune âge puisqu’il est important de se rendre compte d’où proviennent nos sources. Quand ils vont arriver au collège, ils vont être plus renseignés sur le plagiat. Donc, il faut enseigner les bons outils et les informer sur ce que l’internet peut faire, c’est-à-dire les points positifs et négatifs.

Les sites de références:

  • http://montrealaisorigine.wordpress.com/2010/03/04/la-fin-des-competences-transversales-deja/
  • http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a0704b.htm,
  • http://ds9.cyberportfolio.ca/prof/kengar/2007/03/lintegration_des_tic_en_salle.html
  • http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,080
  • http://www.apprendreaapprendre.com
  • http://www.directioninformatique.com/DI/client/fr/DirectionInformatique/Nouvelles.asp?id=54986
  • http://www.awt.be/web/edu/index.aspx?page=edu,fr,foc,100,080|fr

Je certifie que j’ai fait tous les efforts possibles afin de publier un travail sans fautes.

Karine

etu69

Auteur: etu69

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (2)

Brouil Brouil ·  30 août 2012, 12:44:46 PM

Comment peut-on "avoir fait son possible" pour éviter les fautes lorsque "abolition" est écrit "abolissions" ?

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  31 août 2012, 7:57:51 AM

Bonjour Brouil,

La qualité de la langue a été prise en compte lors de l'évaluation. Mais dites-moi, le contenu (80% de la note), vous le trouvez comment?

Apprendre nécessite parfois de se tromper. Les travaux de nos étudiants ne sont pas toujours parfaits, mais ils écrivent, travaillent et apprennent! N'est-ce pas le but?

Patrick Giroux, Ph.D.
Professeur responsable du cours...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC

Le comité de pédagogie universitaire de l'UQAC a organisé le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC le 8 avril dernier. Voici ce que j'y ai présenté...

Lire la suite

Sujet des travaux de session pour le trimestre d'hiver 2011

Voici une liste de sujets que je souhaite voir traités durant le trimestre.

Lire la suite