PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

PLAGIAT: La technologie a-t-elle une influence sur le plagiat ?

Tout au long de nos études, nous auront à produire plusieurs travaux en utilisant des idées d’auteurs différents. Dans la même optique, lorsque nous serons des enseignants, nous allons devoir produire des documents ainsi que des examens pour nos élèves. Il est donc important de savoir comment utiliser nos sources et de s'assurer qu'aucun plagiat n'est fait. À mon avis, je crois que la technologie a une très grande influence sur le plagiat et je vais tenter de vous exprimer mon point de vue à l'aide de différents faits en liens avec la technologie.

Regardons d’abord qu’est-ce qu’on entend par plagiat. Le plagiat est défini comme un « vol littéraire qui consiste à s’approprier les mots ou les idées de quelqu’un d’autre et de les présenter comme siens ». En effet, il s’agit de présenter un travail ou un document soit disant personnel qui contient des bouts de phrases ou encore des paragraphes empruntés sans informer les lecteurs de l’emprunt. Même si la phrase est formulé autrement, de nos jour il est très difficile de différencier ce qui nous appartient de ce qui ne nous appartient pas.

Selon madame Nicole Perreault, depuis que l’école existe, le plagiat existe. En effet, c’est un phénomène qui fait partie de la vie des étudiants depuis très longtemps. Par ailleurs, avec l’évolution de la technologie, il est facile de remarquer une hausse au niveau du plagiat chez les étudiants. Si on regarde attentivement les résultats d’une enquête démontrant les habitudes de documentation des étudiants, on s’aperçoit rapidement qu’un bon nombre d’élèves ont recours au plagiat de nos jours. D’après les résultats de cette enquête, « 78 % des étudiants déclarent avoir recours au copier-coller sans citer les sources lorsqu’ils rédigent leurs travaux, 69,8 % estiment qu'un devoir type contient au moins un quart de textes recopiés d’Internet sans citation des sources, 15 % des étudiants achètent des travaux sur Internet et 13% utilisent les travaux d’autres étudiants comme source documentaire ». En regardant attentivement ces chiffres, on remarque que beaucoup d’étudiants plagient. Par contre, je remarque aussi que la majorité de ceux-ci ne sont pas assez informés sur le sujet. Cela dit, je crois que si les étudiants avaient des formations sur le plagiat dès le début du secondaire, il y en aurait beaucoup moins aujourd’hui. Le fait qu’ils ne soient pas conscients des impacts du plagiat peuvent les influencer dans leur manière de travailler.

Le copier-coller

Il s’agit de copier-coller lorsque la personne copie un extrait de texte, une phrase, un tableau ou encore une image à l’intérieur d’un travail. Cela dit, il est très facile aujourd’hui d’utiliser cette méthode de plagiat pour produire nos travaux scolaires. Effectivement, en quelques clics, il est possible de recopier un texte entier d’informations intéressantes. Tandis qu’autrefois, il fallait prendre la peine de se rendre à la bibliothèque et prendre le temps de chercher de l’information dans les livres pour ensuite les retranscrire sur notre travail. Je crois sincèrement qu’il était beaucoup plus long et beaucoup plus pénible de faire du copier-coller autrefois qu’aujourd’hui c’est pourquoi les jeunes ont plus tendance à utiliser cette "sortie de secours" pour produire leurs travaux.

Achat de travaux scolaire

L’achat de travaux scolaire en ligne est de plus en plus fréquent. Il existe des sites Internet spécialisés dans la vente de travaux et il est possible de se procurer un travail de A à Z en deux temps trois mouvements. À prix abordable, les jeunes peuvent acheter différents documents. C’est tout à fait inacceptable! Je ne peux pas croire qu’en 2010 les étudiants ne sont plus en mesure de faire leurs travaux eux même. Selon moi, il s’agit ici d’un important manque de volonté. Nous allons à l’école pour apprendre de nouvelles choses et c’est d’après moi, en faisant de la recherche et en produisant les travaux demandés qu’on acquière les compétences nécessaires pour devenir de bons enseignants, de bons médecins, de bons comptables etc. Grâce à l’évolution de la technologie, les jeunes ne se donnent plus la peine de bien vouloir apprendre.

Après avoir bien défini le plagiat, abordons maintenant qu’est-ce qui incite les élèves à plagier. Comme le dit si bien Mme. Nicole Perreault, Animatrice du Réseau des répondantes et répondants des TIC, la méconnaissance des normes reliées à la citation des sources peut être une source qui incite les élèves à plagier. Du fait que les enseignants au primaire permettent souvent de prendre des phrases et des images directement sur Internet afin que les élèves produisent leurs recherches, n’aide certainement pas le taux élevé de plagiat. Cela dit, je crois que les enseignants devraient, dès le jeune âge, sensibiliser les élèves à l’importance de citer leurs sources. Naturellement, lorsqu’ils apprennent à faire des recherches sans citer leurs sources, il est plutôt difficile pour eux de prendre l’habitude de le faire lorsqu’ils arrivent au secondaire et que l’on exige cette façon de faire. De plus, selon certains témoignages d’étudiants, « plagier est un moyen de sauver du temps ». Effectivement, certains d’entre eux croient que c’est plus facile et plus rapide. Oui, cela est plus facile et plus rapide mais au bout du compte est-ce plus bénéfique pour l’apprentissage ? Ce n’est pas en utilisant ce que les autres ont dit que les élèves apprendront à se bâtir une opinion propre à eux-mêmes et se débrouilleront dans la vie. Au cours de cette entrevue, l’un des étudiants a mentionné : « tout est sous la main, alors pourquoi se fatiguer ? » . Wow ! Mais quelle lâcheté ! De nos jours, les élèves ne veulent plus apprendre, ils se contentent de fournir ce qui est demandé. Par ailleurs, un autre étudiant souligne un point intéressant en disant qu’ils sont obligés de faire du copier-coller s’ils veulent arriver dans le temps. Pour illustrer sont point de vue, le jeune mentionne : « c’est un peu comme si on avait un collaborateur que l’on ne paie pas, qui est efficace et en plus qui est rapide ! » Cela dit, il est très bien d’utiliser les sources dont on dispose pour exécuter un travail. Par contre, il est important de citer nos sources et de ne pas s’approprier ce que l’auteur dit. De plus, le plagiat peut être un cas de «Tout le monde le fait, alors…» En effet, les jeunes ont tendance à suivre ce que tout le monde fait alors le plagiat est comme tout autres choses de la vie courante et est répendu à travers la majorité des étudiants. Enfin, les étudiants ont tendance à croire qu’il n’y a pas de danger de se faire prendre alors cela peut aussi inciter le plagiat. Effectivement, le fait de ne pas être conscient du danger du plagiat et des conséquences que cela peut amener peut entrainer les étudiants à copier certains passages sur Internet.

Cela nous conduit donc à l’arrivée d’Internet. Personnellement, je crois que l’arrivée d’Internet a joué un grand rôle dans l’augmentation du pourcentage de plagiat chez les étudiants. Delà, je crois que la technologie avance beaucoup trop vite et ne donne pas la chance aux élèves d’essayer de trouver par eux-mêmes ou encore de se forcer pour trouver leurs informations, car ils ont « tout cuit dans le bec ». Par exemple, lorsqu’on fait une recherche sur l’histoire du Québec sur Google, nous avons qu’à écrire « Histoire du Québec » et plusieurs textes nous apparaissent après un simple clic. C'est extraordinaire mais à la fois très facile de recopier des passages de l’un et des passages de l’autre pour construire un travail complet. C'est pourquoi il est important d'être prudent et d'utiliser l'information de façon adéquate en citant les sources nécessaires.

Aujourd’hui, les ressources d’informations sont disponibles dans chacune de nos maisons grâce à Internet. En peu de temps, le Web est devenu la source de documentation principale pour la presque totalité des étudiants. En effet, selon les statistiques, 97,6% des étudiants français utilisent Internet comme source principale de documentation et seulement 57,2 % d’entre eux consultent encore les livres à la bibliothèque afin de produire de belles recherches. Il est donc facile de remarquer que les étudiants suivent tout ce qui a de nouveau et de moderne. Sur ce, plus le temps passe, plus la technologie évolue et nous facilite la tâche ce qui influence grandement le comportement des gens. Il s’agit seulement de comparer les différentes générations et on s’aperçoit rapidement du changement.

De plus, avec l’évolution de la technologie à l’égard des téléphones cellulaires, il est maintenant possible de faire du plagiat en les utilisant. En effet, je crois que le téléphone cellulaire figure dans la liste des outils qui contribuent au plagiat. Tout d’abord, il est maintenant possible d’accéder à Internet avec ceux-ci ce qui veut dire que les élèves peuvent clavarder sur MSN ou encore faire des recherches sur Google lors de leurs examens ou de leurs exercices en classe. Ce que je considère comme de la triche donc, du plagiat. De plus, ce qui devient de plus en plus populaire auprès des jeunes, les messages texte. Avec les téléphones cellulaire d’aujourd’hui, il est possible de communiquer avec des amis par messages textes ce qui peut aussi être une source de plagiat.

Pour conclure, je crois sincèrement que la technologie influence le plagiat. Cela dit, avec l’évolution de la technologie il est de plus en plus facile de trouver des travaux ou des textes déjà tout composés que les jeunes ne se donnent même plus la peine de fournir des efforts. Utiliser les idées des autres sans mentionner l’auteur est considéré comme du vol donc, du plagiat. Sur ce, le ministre de l’Éducation du Loisir et du Sport recommande de « sensibiliser les jeunes à la nature et aux conséquences du plagiat électronique, et ce, dès le primaire, mais aussi à tous les ordres d’enseignement, en adaptant le contenu de la sensibilisation à l’âge et au niveau de formation des élèves et des étudiants ». Je suis tout à fait en accord avec cette recommandation. Je crois que c’est un bon moyen de prévention qui permettra de diminuer le taux de plagiat malgré la technologie qui ne cesse d’évoluer. Cela dit, prendre quelques secondes de plus pour ajouter vos sources à votre travail n’est pas demandant et permet que tous les droits soient respectés. Bref, afin de vous informer sur les conséquences du plagiat ainsi que sur les moyens pour l’éviter, je vous conseil de consulté le site Internet de l’UQAM développé à l’intention des enseignants et des étudiants.

  • Je certifie avoir porté une attention particulière à la correction des fautes.

Valéry

SOURCES:

http://www.actualitte.com/actualite/19140-plagiat-internet-copie-logiciel-universite.htm

http://www.compilatio.net/files/sixdegres-sphinx_enquete-plagiat_fev06.pdf.

http://www.ulb.ac.be/poluniv-bxl/pole/actes.pdf

http://generationc.cefrio.qc.ca/blog/2010/06/travaux-scolaires-lintegrite-des-c-remise-en-question/

https://wprod5.uqac.ca/site_cours/apercu_fichier.html?nom_doc=F1282929381_plagiat_perreault_2 010-03_pdf&dl=0

LE PETIT ROBERT 1, 2005

POWER POINT SUR LE PLAGIAT PAR MME. NICOLE PERREAULT

etu29

Auteur: etu29

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (4)

Jessica Saucier Jessica Saucier ·  13 octobre 2010, 10:23:49 AM

Je suis tout à fait d'accord avec toi Valéry, que les technologies tel qu'Internet, nous pousse beaucoup à plagier puisque c'est là que nous retrouvons le trois quarts de nos informations quotidiennes. J'approuve aussi ton point de vue sur le fait qu'ils y a beaucoup, même trop de jeunes qui ne savent même pas qu'est-ce que le plagiat et pourquoi ils ne doivent pas en faire. C'est au devoir de l'enseignant d'informer ces élèves à ce sujet et ils ne le font pas toujours.

Cindy Veilleux Cindy Veilleux ·  13 octobre 2010, 1:55:00 PM

Bravo pour ton essai!! Je sais tout à fait d'accord avec tes propos. Je crois qu'il est très important de sensibiliser les jeunes face au plagiat, et ce, dès le jeune âge. Tes statistiques et tes sources sont pertinentes! Maintenant, c'est à notre tour d'instaurer une certaine sensibilisation dans nos classes futures!

Suzieee Suzieee ·  14 octobre 2010, 10:04:28 PM

Je suis entièrement d'accord avec toi Valéry: il suffit de préciser notre source lorsque l'on reprend les propos de quelqu'un. Les enfants du primaire ne sont vraiment pas conscients de cela. Dans mes stages, les enfants devaient faire une recherche sur un pays et ils copiaient-collaient intégralement des propos sur Wikipédia. J'accompagnais un petit garçon dans cette recherche et je lui ai expliqué qu'il ne pouvait pas faire cela. Il était si drôle à voir! Il ne comprenait pas du tout pourquoi c'était mal. Après lui avoir expliqué, il a écrit sa source en bas de la page.

Si on l'explique aux enfants, ils comprendront!

Stéphanie Maltais Stéphanie Maltais ·  20 octobre 2010, 12:43:52 PM

Ton essai est très surprenant par rapport aux pourcentages qui y sont inclus. Je suis tout à fait d'accord avec le fait que les élèves devraient avoir une certaine formation pour le plagiat et ce, dès le secondaire. Comme on l'a vu dans le cours, nous plagions parfois sans même le savoir. Bravo !

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Sur le choix d'un bon mot de passe

Une illustration visuelle pour vous aider à choisir un bon mot de passe.

Lire la suite

Un petit truc facile pour gérer deux comptes Google sans difficulté sur le même ordinateur

Je demande à mes étudiants de se créer un compte G Suite institutionnel. Du coup, plusieurs se retrouvent avec deux comptes Google à gérer...

Lire la suite