PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Internet VS enseignants, parents et enfants!

Internet. Nom masculin singulier qui se définit comme étant un réseau international de communication entre utilisateurs d’ordinateurs¹ . Pour certains, ce mot signifie un outil indispensable à la recherche, à la découverte, à la communication, aux divertissements, etc. Pour quelques-uns, il annonce la venue d’une nouvelle ère, l’ouverture vers le monde entier, l’accessibilité sur tous les sujets, etc. Pour d'autres, il ne désigne absolument rien…

Au cours des dernières semaines, dans le cours d’initiation aux technologies éducatives, nous avons eu la chance de discuter de l’impact des nouvelles technologies sur la vie des enfants. En toute honnêteté, un sentiment de peur nous a envahies pendant quelques instants. Nous nous sommes demandées si ceux-ci avaient les informations nécessaires afin de se défendre contre certains méfaits et s’ils avaient reçu un enseignement pour bien comprendre tous les usages. Bien qu’ils soient naïfs face aux dangers du Web, les enfants ne peuvent acquérir seuls des connaissances utiles afin de se protéger. Mais à qui revient ce rôle? Aux parents? Aux enseignants?

Tout comme la Confédération des Organisations Familiales de l’Union Européenne le mentionne, «Les parents ainsi que d'autres parties prenantes telles que la Commission et les enseignants, doivent s'impliquer activement dans le suivi des initiatives de l'industrie et dans la proposition de nouvelles mesures à prendre.» Même si ces acteurs importants dans l’éducation des enfants ne sont pas des experts, ils peuvent veiller au bon fonctionnement et imposer quelques règles de bases de l’utilisation.

Dans l’essai qui suit, des méthodes de prévention liées à Internet sont énoncées afin d’éviter certaines conséquences que la majorité de la population, malheureusement, ignore. C’est pourquoi qu’en tant que futures enseignantes nous trouvons important de sensibiliser la communauté scolaire ainsi que les parents, qui ont également beaucoup de responsabilités, aux risques exposés du Web.

*Un survol des risques et des dangers reliés à l’utilisation d’Internet pour les enfants.

Premièrement, il est important de définir les principaux risques afin de bien cerner le sujet. Ceux-ci font partie des choses essentielles à savoir dès l’intégration des technologies à la maison, à l’école et dans tout autre établissement. D’ailleurs, selon le site de la protection des mineurs, «Internet possède cette spécificité que les enfants peuvent être exposés à des contenus néfastes de façon involontaire.» Ces contenus choquants ou illégaux peuvent survenir lorsque l’enfant effectue une recherche ou, simplement, en téléchargeant des fichiers. De plus, vu la popularité des réseaux sociaux, les enfants ont l’occasion de discuter avec leurs amis(es) ainsi qu’avec une panoplie d’inconnus. Parfois, une relation de confiance s’établit entre eux et ceux-ci en viennent à révéler des renseignements personnels et confidentiels (adresse, numéro de téléphone, âge, carte de débit, etc.). Accessible à tous et très simple d’utilisation, Internet permet à certaines personnes mal vaillantes d’entrer en communication avec les enfants, ce qui arrive très fréquemment, et cause des dommages psychologiques tels que le harcèlement et la violence. Aussi, par manque de discipline, certains jeunes peuvent rester accrochés aux plaisirs que procurent les jeux vidéo en ligne ou, encore, à tous les sites qui attirent leurs intérêts. Consommer Internet c’est bien, mais sans abus. C’est alors ce qui nous amène à énoncer un point très important. Dans le pire des scénarios, comme nous l’avons vu dans le cadre du cours, la consommation excessive peut mener à la piraterie et au vol d’identité des utilisateurs, et ce, partout dans le monde entier. Certaines activités illégales peuvent entrainer des conséquences judiciaires et apporter les parents dans un tourbillon de mésaventures.

Bien sûr, faire une synthèse de tous les risques d’Internet serait démesuré. Par contre, nous avons fait un bilan assez global de ceux-ci afin de vous offrir un minimum d’informations pour pouvoir mieux intervenir. Un enfant non informé est un enfant en danger!

Pour en savoir davantage, cliquez ici !

*Prévenir cette situation : qui doit le faire? Comment le faire? Et quand le faire?

Prévention. Nom féminin singulier désignant une attitude et/ou l’ensemble des mesures à prendre pour éviter qu’une situation ne se dégrade afin de prévenir un risque en supprimant ou en réduisant la probabilité d’occurrence du phénomène dangereux². Le rôle des principaux acteurs dans la vie des enfants est de contribuer à cette définition et de donner le meilleur d’eux afin de minimiser cette problématique.

*En tant qu’enseignant :

Évidemment, l’intégration des médias dans la vie scolaire d’une classe ou d’une école est un excellent outil qui permet la réalisation de plusieurs projets et qui développe certaines compétences chez les enfants. En effet, les technologies suscitent beaucoup l’intérêt des jeunes et ont une influence sur leur motivation. Par ailleurs, l’enseignant qui intègre les médias dans sa classe doit primordialement, même si l’on croit que cela doit être fait à la maison, sensibiliser les jeunes aux menaces et leur présenter la réalité telle qu’elle est. En début d’année, l’enseignant peut intégrer dans sa planification quelques heures qui seront consacrées à l’utilisation prudente d’Internet. Il pourrait présenter aux enfants les risques du Web ainsi que des méthodes pratiques qui leur permettraient de développer leur sens critique, et tout cela, en ayant du plaisir. Dans le même ordre d’idées, il serait intéressant que l’enseignant partage de l’information aux parents sur la gestion de l’ordinateur à la maison. Un aide-mémoire offrant des conseils peut également diriger les parents dans leur contrôle de l’informatique. Idéalement, inviter les parents à des conférences et les introduire dans un comité traitant du sujet augmenterait probablement leurs connaissances face à cette technologie. Dans le meilleur des mondes, une journée Internet ou encore une semaine de sensibilisation pourrait être mise en place dans l’école afin d’informer les parents et démontrer aux enfants les effets de la bonne utilisation du Web.

Lien pertinent : Une campagne de sensibilisation aux dangers Internet, en Europe, appelée "Action innocence" a publié cette vidéo très intéressante : Ici !

*En tant que parents :

Avant de lire ce qui suit, voici une vidéo qui selon nous, vous touchera.

Comme nous le savons tous, les parents sont les acteurs les plus sérieux dans le développement de l’enfant. Parmi toutes les responsabilités qu’ils doivent accomplir envers leurs enfants, l’une d’entre elles est primordiale dans leur découverte des technologies. Dès le plus jeune âge, les parents doivent établir une autorité parentale face à l’utilisation d’Internet. Ce que l’on veut dire par là, c’est qu’ils doivent imposer des règles strictes (sans baisser la garde!) à la maison. Les heures consacrées devant l’ordinateur nécessitent une surveillance accrue. C’est-à-dire qu’un horaire doit être établi afin de contrôler l’accessibilité excessive à celui-ci. De plus, l’ordinateur doit être placé dans une pièce commune afin que les parents puissent garder un œil sur les sites visités. Pour avoir un meilleur contrôle, ils peuvent aussi installer, comme vu dans le cours, un logiciel libre et gratuit limitant les échanges d’informations personnelles dans les réseaux sociaux. Par ailleurs, Windows offre également un système de contrôle administratif afin de restreindre l’accès à certains sites. Par surcroît, dialoguer avec les enfants sur ce sujet peut être très enrichissant pour eux. Il est important que les parents expliquent les conséquences que peuvent avoir leurs actes et les ennuis que cela peut attirer. Une relation de confiance est de mise afin que l’enfant puisse confier ses actions et échanger sur les nouveautés technologiques utilisées. Sur le site national de WebAverti , plusieurs activités pour la maison sont offertes aux parents des petits afin qu’ils puissent, ensemble, maitriser les défis d’Internet.

Si l’on insiste autant sur ces mesures préventives, c’est qu’ «Internet, en général, n'inquiète pas trop la majorité des parents. À l'heure actuelle, plus de 70 % des enfants âgés de 7 à 12 ans utilisent Internet sans aucun contrôle. Pour les enfants de 4 à 7 ans, ce pourcentage est inférieur, mais inquiétant malgré tout »³.

N.B : Plusieurs parents ne possèdent pas assez de connaissances de base à propos d’Internet. Il est un devoir pour eux de suivre des cours ou de trouver des informations relatives à ce sujet tant populaire. À l’heure actuelle, honnêtement, ne pas avoir suffisamment de compétences liées aux technologies est un handicap. Le terme peut vous sembler choquant, mais il est très réaliste.

*Et les enfants dans tout cela?

Bien sûr, ils ont aussi un rôle à jouer. Puisque c’est eux qui naviguent sur la toile, ils doivent informer les adultes sur les liens et sites anormaux qui surviennent. Ils doivent savoir qu’ils peuvent en parler et poser leurs questions ouvertement. Dialoguer avec les plus grands leur permettra de comprendre que certains risques sont présents dans la vie de tous les jours et qu’ils peuvent survenir en tout temps, à n’importe qui. De plus, favoriser les échanges entre amis sur leurs expériences personnelles peut également sensibiliser ceux-ci sur l’utilisation. «Décode le Web» est un site très pertinent (vidéos, jeu-questionnaire, messagerie instantanée, etc.) pour les enfants qui les informent sur la sécurité personnelle d’Internet. L’objectif ? «Mettre en scène tous ces menteurs, escrocs, harceleurs, pirates et polluposteurs, pour te présenter de façon très concrète leurs modes opératoires.» Par ailleurs, une section est attribuée aux jeunes pour qu’ils éduquent leurs parents ! Ici !

*Finalement…

Après avoir parcouru un éventail de sites, d’avoir regardé plusieurs vidéos et d’avoir approfondi nos connaissances sur le sujet, nous trouvons que le Québec est pauvre en publicité et en campagnes de sensibilisation sur les dangers d’Internet. Tant pour les parents que pour la communauté scolaire, il y a un énorme manque d’informations. Nous devrions prendre exemple sur nos voisins européens qui sont bien ancrés dans la génération C demandant de maitriser convenablement les technologies. Bien que les écoles et/ou parents du Québec aient une culture informatique faible, nous ne devons pas généraliser le tout. En ce sens, cet essai pourra peut-être donner une piste aux lecteurs afin de commencer à poser des gestes pour l’évolution de cette problématique actuelle.

PARENTS, ENSEIGNANTS ET ENFANTS, INFORMEZ-VOUS !

¹ Définition du dictionnaire le Petit Larousse illustré 2009.

² Définition de Wikipédia; l’encyclopédie libre.

³ http://fr.norton.com/products/library/article.jsp?aid=kids_internet_and_law

Liens et références

http://www.vosquestionsdeparents.fr/rubrique/5/internet

http://www.la-croix.com/parents-enfants/article/index.jsp?docId=2243308&rubId=24307

http://coface-eu.org/fr/Education-TIC/TIC/Safer-Internet/

http://fr.norton.com/products/library/article.jsp?aid=kids_internet_and_law

http://www.viruslist.com/fr/analysis?pubid=200676229

http://www.reunion-multimedia.com/Le-controle-parental-un-logiciel

http://www.webaverti.ca/french/activities_community.html

http://www.protection-mineurs.com/

http://www.internetsanscrainte.fr/s-informer/parents-informez-vous

http://www.media-awareness.ca/francais/projets_speciaux/cyberbibliothecaires/ressources_publics/sensibiliser_parents.cfm

http://www.media-awareness.ca/francais/projets_speciaux/cyberbibliothecaires/ressources_publics/sensibiliser_jeunes.cfm

Monika Fillion (étu18) & Stéphanie Boulianne (étu7)

Nous tenons à préciser que lors de la rédaction de cet essai, nous avons fait notre possible pour la qualité du français.

etu18

Auteur: etu18

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (2)

Annie-Claude Annie-Claude ·  30 décembre 2010, 9:58:20 PM

Bonjour, j'ai bien aimé l'idée de faire un aide-mémoire suggérant des conseils pour les parents à la maison en ce qui concerne la gestion d'un ordinateur. Toutefois, je crois qu'un grand nombre d'enseignants auraient de la difficulté à le rédiger. Ainsi, des formations continues me semblent importantes pour les enseignants afin de pouvoir conseiller les parents.

Mo Mo ·  05 janvier 2011, 11:19:52 PM

Bonjour Annie-claude !

Je suis en accord avec le fait que plusieurs enseignants peuvent avoir de la difficulté à rédiger un aide-mémoire. Par contre, plusieurs outils s'offrent à eux comme Internet et les formations continues comme vous l'avez cité plus haut. Je crois que la prochaine génération d'enseignants auront les capacités de le faire sans problème car ils seront nés dans un monde basé sur l'utilisation de l'ordinateur.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC

Le comité de pédagogie universitaire de l'UQAC a organisé le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC le 8 avril dernier. Voici ce que j'y ai présenté...

Lire la suite

Sujet des travaux de session pour le trimestre d'hiver 2011

Voici une liste de sujets que je souhaite voir traités durant le trimestre.

Lire la suite