PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les avancées technologiques

L’idée pour cet essai m’est venue un peu bizarrement. J’écoutais la télévision et j’ai vu une annonce publicitaire à propos d’une voiture. Dans la publicité, plusieurs personnes parlaient de leur expérience de conduite, jeunes, vieux, hommes ou femmes. À la fin, il nous présentait la voiture « intelligente ». Je me suis alors posé la question, mais c’est quoi « une voiture intelligente » ? Et ce n’est pas fini, l’annonce suivante en était une de cellulaire. Il présentait le cellulaire HD, et la phrase publicitaire était : des téléphones intelligents. Je me suis donc posé sérieusement la question suivante, mais où s’en va la technologie ?

Les téléphones intelligents

De plus en plus populaires, les téléphones intelligents ou Smartphones prennent toute la place dans le secteur de la téléphonie mobile. Iphone,Blackberry, Microsoft Windows mobile, sont quelques exemples de téléphones intelligents, mais il en existe une multitude. Ces téléphones ont pour fonction d’être un assistant personnel.

Comme nous le savons, les grandes compagnies ne cessent de développer de nouvelles fonctions pour se faire la compétition. Même Google est de la partie. Le 6 décembre, ils ont présenté leur tout nouveau téléphone mobile : le Nexus S avec un système d’exploitation Android 2.3. Ce dernier est doté de la technologie NFC (Near field Communication) ou en français, la communication en champ proche. Cette technologie permet, à la personne qui l’utilise, de faire des paiements directement avec son téléphone. Et ce, sans contact. Il suffit d’approcher son téléphone près du récepteur, et le tour est joué !

Ces téléphones intelligents possède des fonctions de base comme un calendrier, des traitements de texte, le courrier électronique, un carnet d’adresse détaillé, des applications de toutes sortes, des services de messageries instantanées, un navigateur web, une bibliothèque multimédia, des jeux, etc. Le téléphone peut être personnalisé au gout de son propriétaire, il peut aller sur ses réseaux sociaux préférés tel que Facebook, Twitter, directement sur leur mobile. Les téléphones comme le iphone, sont munis d’un GPS pour pouvoir retrouver son chemin peu importe l’endroit où l’on se trouve. Les possibilités sont infinies : être connecté sur le monde au bout de ses doigts !

Parlons maintenant un peu de ce que les téléphones intelligents peuvent avoir comme impact dans le domaine de l’éducation. Premièrement, ils peuvent être un outil de planification pour l’enseignant, un endroit où il pourra effectuer des recherches, noter ses idées, remplir un calendrier de tâche, etc. Pour les élèves, il est certain que ces téléphones sont des sources incroyables qui donnent accès aux informations se retrouvant sur la toile. Les enseignants peuvent également utiliser ces téléphones comme objet d’enseignement, suffit d’avoir un esprit ouvert.

Le tableau blanc interactif

Comme nous l’avons expérimenté lors du cours d’initiation aux technologies éducatives, le TBI est un outil didactique très intéressant. Il est d’ailleurs devenu relativement populaire dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean, puisque plusieurs école se sont procuré des TBI. Il y a plusieurs avantages à utiliser un TBI en classe, mais aussi quelques inconvénients. Selon un rapport remis à la direction de la Technologie/SDTICE, Ministère de l’Éducation Nationale dans le cadre du projet PrimTICE, ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edu..., l’utilisation du TIB en classe va toucher la motivation intrinsèque et extrinsèque de l’enfant. Dans ce rapport de recherche, plusieurs exemples d’utilisation du tableau sont présentés :

  • L’élaboration de site Internet
  • La conception de cartes géographiques
  • L’élaboration de DVD
  • La création de bandes dessinées
  • L’apprentissage d’une langue seconde
  • L’apprentissage de la lecture
  • Créer des diaporamas d’images
  • L’apprentissage de la grammaire
  • L’apprentissage des sciences technologies et de la mathématique

De plus, sur le site ÉducNet enseigner avec le numérique, on retrouve plusieurs avantages à l’utilisation du TIB dans une classe.Toujours selon ce site, « L'utilisation fréquente de cet outil familiarise les élèves avec la gestion de l'ordinateur. Cette pratique permet aux élèves d'assimiler rapidement les différentes compétences liées à l'appropriation d'un environnement informatique ». Il serait même intéressant d’utiliser le TBI dès le préscolaire. Les élèves pourraient se familiariser avec l’objet et ce serait un bon moyen de leur enseigner les fonctions de base d’un ordinateur en servant d’exemple. Nous avons aussi trouver un site très intéressant sur le TBI : http://www.tableauxinteractifs.fr/, nous vous invitons à le consulter !

Comme nous savons, la technologie ne cesse de s’améliorer. Déjà une nouvelle version du TBI est apparue. Cette nouvelle version est beaucoup moins encombrante que la précédente. Il s’agit d’utiliser un petit projecteur portatif qui il permet de transformer instantanément toute surface de projection en tableau blanc interactif.

Les Siftables

Tout le monde a déjà jouer avec des blocs Lego. Si populaires auprès des jeunes, ils ont su se tailler une place au fil des années. Ils ne se démodent pas et on en retrouve dans pratiquement tous les foyers où il y a des enfants. Toutefois, l’avancement technologique bat son plein et en vient même à toucher le monde des jeux traditionnels. Effectivement, un nouveau produit fait rapidement son apparition dans le monde de l’éducation. Il s’agit des «Siftables» que nous pouvons traduire en français par : «Digicubes». Inventés par David Merrill, les Siftables sont de petits carrés programmables qui sont munis d’un écran. Lorsqu’ils sont mis en séquence, ils ont une multitude de fonctionnalités très intéressantes. Ils peuvent servir de jeux mathématiques, de français ou simplement de coloriage. Bref, ils peuvent servir à presque n’importe quoi. Ils sont très polyvalents et ils sont également faciles d’utilisation pour les jeunes. Chaque bloc est comme un ordinateur à lui seul qui communique avec les autres blocs par réseau sans-fil (wifi).

L’utilisation des Siftables en classe primaire

Ces nouveaux gadgets seraient sans aucun doute des outils d’apprentissages intéressants à intégrer dans nos classes. Étant donné leur facilité d’utilisation, les enfants seraient en mesure de se familiariser rapidement avec l'objet. Aussi, les élèves de tous les âges peuvent être attirés par ces petits blocs. Tout le monde se souvient des blocs en bois où il y était inscrit une lettre sur chaque face. Autrefois, ces blocs étaient les premiers objets d’apprentissage pour les jeunes. Nous pouvons maintenant affirmer qu’ils se sont fait littéralement remplacer par une technologie avancée qui n’a rien à voir avec les blocs traditionnels. Les Siftables présentent un éventail époustouflant de possibilités. Voici un lien qui rapporte à un article sur les Siftables et on peut également y retrouver la vidéo de la présentation du créateur David Merrill : http://www.octeam.fr/news/internet/....

Nous croyons personnellement que les siftables ont leur place en éducation. Les enfants de la génération d’aujourd’hui ainsi que de celle à venir sont attirés vers tout ce qui touche à la technologie. Ils savent se servir d’un Ipod et d’un ordinateur avant même de savoir écrire leur nom. Les Siftables deviendraient alors un outil de motivation pour eux, ainsi qu’un outil d’apprentissage pour les enseignants.

Les voitures intelligentes

Imaginez un monde où les déplacements en voiture seraient entièrement sécuritaires. Qu’il n’y aurait aucun risque d’accident et que tout le monde pourraient s’adonner à la conduite d’une automobile sans être inquiet. Nous y sommes presque arrivés. Effectivement, plusieurs compagnies automobiles telles que Volvo, BMW et Lexus ont mis au point un nouveau système qui se nomme « Lane Departure Warning» qui signifie en français «alerte franchissement de ligne». Ce système permet d’alerter le conducteur si une roue franchit accidentellement une ligne continue ou discontinue afin qu’il puisse réagir le plus rapidement possible. Il fonctionne grâce à l’utilisation de diodes (composantes électroniques ne laissant circuler le courant électrique que dans un sens), d’infrarouges et de capteurs sensibles aux rayonnements qui sont placés sous le bouclier du véhicule. L’alerte se manifeste par une vibration dans le siège du conducteur, et ce, du côté dont il franchit la ligne.

En plus de ce tout nouveau dispositif, Volvo est entrain d’instaurer une nouvelle technologie qui permettrait d’éviter les collisions avec des piétons. L’objectif premier est d’alerter le conducteur afin qu’il puisse l’éviter à temps. S’il n’arrive pas à s’immobiliser, le système fait freiner automatiquement la voiture. Finalement, on parle bien sûr de systèmes, qui pour le moment, sont assez dispendieux et qui sont encore en période d’essai. Différents pays partout dans le monde ont commencés à les utiliser. Pour le moment, ils semblent très appréciés des conducteurs. http://www.autoactualites.com/2009/...

La voiture Google

Nous ne pouvions pas parler des voitures intelligentes sans aborder celle des voitures «Google.». Nous en avons parlé quelque peu en classe et ce sujet nous a grandement impressionné. Il s’agit d’une automobile équipée de radars, de capteurs sensoriels, de caméras vidéo, de GPS trois dimensions, de télémètres lasers, etc. Tout ces équipements permettent au véhicule de se déplacer seul, c’est-à-dire sans que personne ne la conduise. Voilà une avancée qui pourrait révolutionner le monde de l’automobile !

L’apprentissage de la conduite automobile avec les voitures intelligentes

Avec tous les changements technologiques qui font leur apparition au niveau de l’automobile, certaines questions ressortent au niveau de l’apprentissage. En effet, si l’on se projette dans le futur, nous pouvons se demander comment l’apprentissage de la conduite automobile se déroulera. Il est clair qu’il y aura des modifications puisque la personne qui conduit a beaucoup moins de responsabilités. La concentration sera toujours importante, mais probablement qu’on lui accordera moins d’importance. Aujourd’hui, la conduite demande beaucoup de maturité. Les personnes désirant apprendre à conduire doivent se livrer à un processus d’apprentissage assez complexe; cours théoriques, cours pratiques, examen théorique, examen pratique. Les jeunes doivent être âgés d’au moins 16 ans pour obtenir un permis temporaire qu’il doit garder pendant un an. De plus, les cours pratiques sont maintenant obligatoires ainsi que les cours théoriques. http://www.saaq.gouv.qc.ca/permis/a...

Avec l’apparition des voitures intelligentes, toutes ces normes seraient sans doute inutiles. Il est certain que quelques cours pratiques de base seraient encore de mise, sauf que le processus serait probablement différents et beaucoup moins long. Les avancées technologiques dans l’industrie automobile ne feront qu’augmenter d’années en années. Il est donc difficile de prédire ce qui pourra se passer, mais il est certain que des changements seront apportés au niveau de l’apprentissage de la conduite automobile.

Les avancés technologique

Nous ne pouvons pas se le cacher, la technologie est entrain de nous envahir. Elle est présente partout autour de nous et les progrès ne cessent d’augmenter. De nouvelles technologies apparaissent de jour en jour, et ce, dans tous les domaines. Tous ces changements font en sorte que la société subit également des transformations. Parfois, ce sont des avancements qui permettent une évolution dans certains domaines. Par exemple, les avancés technologiques, au niveau de la médecine, sont sans aucun doute celles qui sont le plus bénéfiques pour notre société. Toutefois, il est clair que certaines avancés nuisent au développement sein de notre société en prenant toute la place comme c’est le cas des téléphones cellulaires. Ils ont tellement gagné en popularité qu’il en vient à se demander s’ils n’ont pas entraver les relations interpersonnelles. En d’autres mots, les relations humaines (humain et humain) ne se font plus comme avant. Il y a présence d’une «machine» pour que communication se fasse. Ce phénomène touche principalement les jeunes, qui eux, sont très à l’aise avec l’utilisation des messages textes et des réseaux sociaux. Bref, nous ne nous attarderons pas plus sur ce sujet, mais il serait pertinent de se poser davantage de question par rapport aux «nouveaux moyens de communication».

Les avancées technologiques et l’éducation

Comme mentionné auparavant, les avancés technologiques touchent une multitude de domaines et l’éducation n’en fait pas exception. Selon le ministère de l’éducation, loisir et sport, les écoles n’ont pas vraiment eu le choix de s’adapter aux nouvelles technologies puisqu’elle est maintenant en plein cœur de la société. En effet, comme le précise le MELS, «Utilisées à des fins pédagogiques, les technologies de l'information et de la communication (TIC) peuvent contribuer à développer, chez les élèves, les habiletés intellectuelles, l'esprit critique, l'art de résoudre des problèmes et la faculté de communiquer. L'école doit s'ouvrir résolument à ces technologies, afin de profiter pleinement de leur incroyable potentiel en matière de production et de diffusion du savoir». http://www.mels.gouv.qc.ca/nti_plan... Nous devons préciser que cette citation, tirée d’un rapport du MELS, date de 1996. Donc, au rythme à lequel la technologie évolue, nous pouvons se risquer à dire que la technologie occupe maintenant une place de taille dans le domaine de l’éducation.

Outre les ordinateurs, une variété d’autres produits ont fait leur apparition dans les écoles. Le tableau blanc interactif (TBI), les livres numériques et les mini-ordinateurs portables XO1en sont quelques exemples. D’autres sont sur le point d’entrer dans les écoles comme c’est le cas pour les Siftables. Finalement, en plus de tous ces produits, la technologie joue un grand rôle dans la communication entre enseignants et élèves. Effectivement, il est désormais possible d’envoyer des messages électroniques via le site de l’établissement scolaire comme par exemple le site Edu-groupe. Comme autre exemple, on pourrait aussi parler du site du Cégep de Chicoutimi qui est doté d’un portail intraflex « Mon C-Chic ». Ce portail permet aux élèves de consulter leurs notes (on peut même voir des graphiques indiquant l’évolution des résultats au cours de la session), de recevoir des commentaires de leurs enseignants et d’envoyer des messages.

Selon nous, il est important d’intégrer les avancées technologiques dans notre enseignement puisque c’est inévitablement vers quoi le monde se dirige. Cependant, il faut savoir les utiliser de la bonne manière et de se servir adéquatement de son jugement afin d’en créer des outils d’apprentissages efficaces. Donc, il ne sert à rien d’éviter la technologie, car elle prendra toujours une place plus grande dans le monde de l’éducation. C’est d’ailleurs ce que nous avons appris tout au long de la session dans le cours d’initiation aux technologies éducatives.

N.B : Nous avons fait le nécessaire pour que la qualité du français soit bonne.

N.B 2 : Les bandes-dessinées sont faites par Martin Vidberg. Il possède un blogue très engagé sur des sujets reliés à l’éducation, toujours accompagnés de petites BD humoristiques. Il permet l’utilisation de ses images si l’on cite son nom et que l’on place le lien de son blog alors voilà : http://vidberg.blog.lemonde.fr/. Très intéressant !

Marie-Pierre Allard et Ann-Sophie Bouchard, Groupe 02

etu44

Auteur: etu44

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (3)

Mr.Harisson Mr.Harisson ·  13 décembre 2010, 12:14:29 PM

Très intéressant ! Bon travail !

Mr.Harisson Mr.Harisson ·  13 décembre 2010, 12:14:33 PM

Très intéressant ! Bon travail !

Eric's Marine Life Eric's Marine Life ·  24 mars 2020, 6:01:46 AM

I'm particularly inspired along with your writing ability together with using the formatting inside your web site.. Eric's Marine Life Is that this a compensated subject matter or even did you alter the item by yourself? Anyway be in the top quality crafting, it truly is extraordinary to take a look a great web site just like it nowadays.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC

Le comité de pédagogie universitaire de l'UQAC a organisé le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC le 8 avril dernier. Voici ce que j'y ai présenté...

Lire la suite

Sujet des travaux de session pour le trimestre d'hiver 2011

Voici une liste de sujets que je souhaite voir traités durant le trimestre.

Lire la suite