PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

C'est le temps d'agir !

C’est le temps d’agir !

La société actuelle offre aux enfants des passe-temps qui limitent leur temps d’activité physique. La télévision, les jeux vidéo ainsi que l’ordinateur, toujours plus abondant et attrayant, envahissent leur quotidien. Les encourageant, par le fait même, à adopter un mode de vie sédentaire. Cela pourrait être inévitablement lié à l’une des causalités dont nous avons à faire face actuellement.

On parle ici d’une situation très inquiétante qui mérite notre attention : les jeunes et l’inactivité physique. En effet, Kino-Québec révèle dans son étude que les jeunes d’aujourd’hui sont 40% moins actifs que ceux d’il y a trente ans. L’obésité infantile a augmenté de 50% depuis les années 1980 . Cette cause nous tient à cœur, c’est donc pourquoi nous allons en faire notre sujet principal de ce deuxième essai.

Au cours des prochaines lignes, nous allons tenter de vous démontrer qu’en restant dans leurs champs d’intérêts, il est possible de stimuler nos jeunes à faire de l’activité physique. Tout d’abord, nous allons vous faire part de la gravité de ce problème. Par la suite, nous vous énoncerons des moyens pour favoriser l’activité physique en intégrant les technologies de l’information et de la communication. Pour terminer, nous ferons quelques liens avec les compétences à développer que nous retrouvons dans le Programme de formation de l’école québécoise.

Présentation de la problématique

Pour débuter, le combat contre l’obésité fait rage depuis plusieurs années, on note d’ailleurs, que depuis 1981, 26% des Canadiens âgés entre 2 et 17 ans sont considérés obèses. Chez les autochtones du même âge, le taux s’élève à 55%. Pourtant, mis à part l’emploi occupé des parents et l’apparition de restaurant rapide, nous ne comprenions pas d’où venait l’augmentation de l’obésité. Il s’agirait probablement de choix personnels qui ne peuvent qu’être en partie conditionnés par l’environnement, c’est-à-dire à la maison, à l’école, etc. Ce n’est pas un problème d’ordre individuel, mais bien d’une difficulté collective. Voilà un défi de taille à lequel l’école, les parents ainsi que la société ont à relever.

Les causes liées au problème

Par la suite, différents facteurs peuvent expliquer l’obésité ou encore le surplus de poids chez l’enfant. Tout d’abord, celui-ci peut être génétique, mais on estime que la principale cause est surtout liée à un mode de vie de moins en moins actif. C’est d’ailleurs à cette causalité que nous voulions en arriver. Nous vous avons d’abord fait saisir l’ampleur du problème. Maintenant, nous allons vous exposer les solutions mises en place par différents systèmes, afin de remédier à l’inactivité physique chez nos jeunes. Une solution simple et efficace est d’utiliser de façon pertinente les technologies de l’information et de la communication (TIC). Comme nous le savons tous, ces jeunes sont nés avec celles-ci et les utilisent quotidiennement. Pour les besoins de ce travail, nous vous ferons part de notre engagement en tant que futures enseignantes vis-à-vis la santé physique des jeunes que nous côtoyons. Pour ce faire, nous proposons d’utiliser leur principal champ d’intérêt: les TIC.

Comme cité ci-dessus, le manque d’effort physique chez les jeunes d’aujourd’hui est plus que palpable. Le mode de vie des parents se reflète énormément dans la vie quotidienne de leurs enfants. Ils sont des modèles. Étant donné que, dans ce siècle-ci, les hommes et les femmes travaillent à temps plein, certains accordent de moins en moins de temps aux activités physiques pour leurs enfants. Les parents se retrouvent avec un rôle très important au sein de la santé de ceux-ci Si les enfants se cloîtrent chaque soir devant une Nintendo DS et que les parents les laissent jouer pendant des heures, cela entrainera un manque d’encadrement. Il est important que les parents encadrent leurs enfants lorsqu’ils jouent à des jeux vidéo. Par exemple, ils ne doivent pas se servir de ce passe-temps comme « gardienne ». Ce que nous voulons dire, c’est que si l’on veut que l’enfant apprenne correctement à servir des technologies en classe, il doit aussi être supervisé à la maison. Également, avec cet essai nous ne voulons pas insinuer que c’est terminé les soirs où les jeunes jouent dehors. Il est important d’avoir un certain milieu, car jouer dehors demeure, pour nous, le meilleur moyen d’adopter un mode de vie sain.

Des solutions faciles

Lors de notre recherche, nous avons répertorié quelques outils qui sont disponibles ayant pour but d’aider à planifier ainsi qu’à s’engager dans mode de vie sain et actif. De plus, au cours des prochaines lignes, nous vous présenterons des pistes d’utilisation des TIC en EPS afin d’aider les élèves à apprendre davantage.

Pour continuer, nous vous présenterons des exemples concrets d’activité que nous, futures enseignantes, pouvons utiliser au quotidien dans nos futures classes. Sur le site du RÉCIT (Réseau pour le développement des compétences par l’intégration des technologies), une panoplie d’activité de tout genre sont cités pour favoriser l’activité physique. Le site propose des activités à réaliser en classe à l’aide des TIC, par exemple créer un DVD de mouvements rapides et l’utiliser chaque matin comme routine. De plus, un autre aspect intéressant du site, c’est qu’il y aura bientôt un « Carnet Santé TIC » . Ce sera un outil en ligne qui permettra aux jeunes de se responsabiliser face à leur santé physique. Les résultats seront calculés et gardés tout le long de leur parcours scolaire. Un suivi sera fait et l’enseignant pourra faire des commentaires. Ce type de carnet est plus destiné aux enseignants de l’éducation physique, car avec tout le travail que les enseignants réguliers ont à faire, cela demanderait trop de temps. Bref, cela devient alors très motivant pour les jeunes de garder un mode de vie sain. Bien que nous ne sommes pas dans le programme d’enseignement de l’éducation physique, nous avons un rôle important à accomplir pour nos jeunes.

De plus, un autre site qui est très intéressant pour conscientiser nos jeunes à un mode de vie sain, tout en intégrant les technologies de l’information et de la communication est le site du Gouvernement du Québec . On y retrouve plusieurs jeux et trucs sur les saines habitudes de vie. Par exemple, il y a un jeu sur les bonnes habitudes alimentaires, des mots-croisés, des recettes etc.

Ensuite, un autre site intéressant est celui Calcul sportif . Il s’agit d’un site qui permet aux élèves, un peu plus âgé cependant, de connaitre la vitesse moyenne à laquelle ils exécutent un sport. Par exemple, le vélo, le patin à roues alignées, la marche, etc. Il suffit d’entrer le nombre de mètres parcourus et combien de temps l’activité a pris. Ce site nous donne alors la vitesse moyenne ainsi que temps au kilomètre. C’est un site très bref mais intéressant pour les élèves qui veulent se dépasser au niveau de leurs capacités. Les enseignants n’utiliseront pas ce site dans leur classe, mais les jeunes le feront probablement à l’extérieur de la classe, s’ils ont de l’intérêt pour ce genre de défi. Peut-être feront-ils des compétitions amicales avec leurs amis en plein-air, et par la suite aller vérifier sur le site qui a été le plus rapide.

Aussi, il y a également un grand nombre de site Internet où l’on peut apprendre une activité physique. Comme 1001 Jongleries , ce site est rempli de trucs et de petites images en mouvement pour apprendre à jongler. Idéal dans un contexte d’éducation physique ou seul à la maison.

Le dernier site que nous vous proposons est celui d’Aerobix . Celui-ci montre une foule de vidéo avec des mouvements très précis pour l’aérobie, le « step » et l’aéroboxe. Ce type d’exercices peut facilement se faire en classe lors de la routine du matin et du midi. Pendant cinq minutes avant de débuter la classe, les élèves évacuent le surplus d’énergie et le stress de cette façon. Cela nous permet d’intégrer les TIC dans notre enseignement en vue de conscientiser les jeunes à de saines habitudes de vie. Donc, il est réalisable de conjuguer les technologies de l’information et de la communication avec les mots BOUGER et ENSEIGNEMENT.

De plus, il est impossible de passer à côté des nouvelles consoles de jeux telles que la Wii Fit, le X-Box 360 avec le jeu Kinect. Ces nouveautés tout à fait interactives incitent les jeunes à bouger plus, tout en demeurant dans leurs champs d’intérêts. Ils deviennent eux-mêmes leur propre héro en se créant un personnage relativement semblable à eux. De plus, avec le jeu Kinect, ils deviennent la télécommande. Ce qui incite les jeunes à vouloir jouer. Par la suite, un autre jeu, qui donne dans le même sens que les deux jeux précédents, est le DDR (Dance Dance Revolution). Ce type de jeu est très actif. Il y a de la danse, de la musique, des couleurs vives et la plupart des jeunes aiment cela. Une limite que nous avons constaté est que ces types de jeu sont assez dispendieux, c’est pourquoi les sites présentés ci-dessus sont primordiaux pour leur donner envie de bouger, et ce sans se limiter à l’argent. L’important c’est que nos jeunes soient en bonne santé physique et mentale.

Liens avec le Programme

Nous avons fait des liens étroits avec le programme de formation de l’école québécoise en ce qui concerne le domaine du développement personnel. Nous nous sommes intéressées plus particulièrement au domaine de l’activité physique ainsi qu’au domaine des technologies.

Premièrement, nous devons citer les trois compétences que nous retrouvons en activité physique : Agir dans divers contextes de pratique d’activités physiques, interagir dans divers contextes de pratique d’activités physiques et adopter un mode de vie sain et actif.

Prenons la première compétence, agir dans divers contextes de pratique d’activités physiques. On s’attend à ce que l’élève soit en mesure de bouger dans diverses situations de sa vie. Avec les sites que nous avons proposés plus haut, l’élève pourrait très bien être avec ses amis et faire les exercices que lui proposent le site, ou même encore seul chez lui. Il pourrait même inciter ses parents à le faire avec lui. Pour ce qui est de la deuxième compétence, elle est directement liée à la première. Ainsi, il est certain que l’élève pourrait interagir avec ses pairs, afin de faire de l’activité physique. L’enseignant pourrait même lui dire de promouvoir les trouvailles qu’il a réalisées sur les sites. Les possibilités sont pratiquement infinies. L’enseignant de l’élève et l’enseignant d’éducation physique auraient aussi l’occasion d’organiser des projets communs avec les élèves pour leur faire connaitre les différentes activités reliées. Ces derniers pourraient avoir comme défi de mettre en place au moins une activité dans l’année scolaire et la faire vivre aux autres classes. Ils pourraient, par exemple, organiser un tournoi de danse avec le nouveau jeu de Xbox 360. Toutes ces suggestions rejoignent la troisième compétence, en l’occurrence, adopter un mode de vie sain et actif. On entend par là qu’inciter les élèves à faire différents projets à partir des sites ou des jeux peut les motiver à intégrer ceux-ci dans leur vie courante.

En ce qui a trait au domaine des technologies, une compétence est particulièrement visée. On parle ici de la sixième compétence transversale : exploiter les technologies de l’information et de la communication. En utilisant tous les moyens dont on a parlé précédemment, il est certain que les élèves développent cette compétence. Les élèves découvrent de nouveaux sites Internet et apprennent comment les utiliser. De plus, il n’est pas seulement question d’ordinateur, mais aussi de jeux vidéo qui, sans ne rien perdre de leur coté distrayant, fait bouger les joueurs. On peut dire alors que tout cela ferait travailler une des composantes de la compétence, c’est-à-dire s’approprier les technologies de l’information et de la communication. Les élèves peuvent, non seulement rapporter leurs acquis à leur famille et amis mais aussi apprendre à utiliser Internet à des fins utiles pour leur vie et leur santé.

Pour conclure, il est certain que la situation par rapport à la santé physique de nos jeunes peut nous inquiéter. Beaucoup de changements sont survenus ces dernières années et il faut s’y adapter. Les enfants sont de moins en moins tentés d’aller jouer dehors, les parents sont de plus en plus occupés. Tout cela explique surement la hausse de l’obésité chez les enfants québécois. Cependant, il y a moyen de remédier à tous ces problèmes en cernant les intérêts des élèves. Ceux-ci apprécient les technologies, servons-nous en pour les faire bouger ! L’intégration des TIC pour augmenter l’activité physique des enfants, pourquoi ne pas essayer?

N.B. Nous, Marie-Chantale Coté-Ouellet, Marie-Pier Dufour et Stéphanie Maltais, certifions avoir fait tous les efforts pour écrire ce texte sans faute.

Bibliographie

Sites internet

BOUTHILLETTE, ELMOZNINO, PETIT (2010) RÉCIT (Réseau pour le développement des compétences par l’intégration des technologies, pages consultées le 2 décembre 2010, http://www.recitdp.qc.ca/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=60&Itemid=3

BRUCHON, Fabrice (2010) 1001 figures de jonglerie, pages consultées le 2 décembre 2010, http://1001figuresjonglerie.perso.sfr.fr/jongle/index.htm

CENTRE COLLÉGIAL DE DÉVELOPPEMENT DE MATÉRIEL DIDACTIQUE (2010) Aérobix : Les essentiels de l’entraînement pour les cours de groupe, pages consultées le 2 décembre 2010, http://aerobix.ccdmd.qc.ca/index.php

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC (2010) Saines habitudes de vie, pages consultées le 2 décembre 2010, http://www.saineshabitudesdevie.gouv.qc.ca/index.php?zone-enfants

INFORMATIQUE LA ROCHELLE, Calcul Sportif, page consultée le 4 décembre 2010, http://calculsportif.free.fr/

KINO-QUÉBEC, l’activité physique et le poids corporel, page consulté le 3 décembre 2010, http://www.kino-quebec.qc.ca

Ouvrages de références

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC : MELS, Programme de formation de l’école québécoise, 2006, 354 p.

etu33

Auteur: etu33

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC

Le comité de pédagogie universitaire de l'UQAC a organisé le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC le 8 avril dernier. Voici ce que j'y ai présenté...

Lire la suite

Sujet des travaux de session pour le trimestre d'hiver 2011

Voici une liste de sujets que je souhaite voir traités durant le trimestre.

Lire la suite