PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

TRIMez votre enseignement

De nos jours, l’enseignement ne consiste plus seulement à donner une leçon magistrale à des enfants en leur demandant d’apprendre par cœur toutes les notions. Il s’agit plutôt d’un enseignement où l’enseignant est en interaction réciproque avec les élèves. Les élèves doivent désormais développer des compétences et des stratégies afin de les aider dans leur cheminement scolaire et social. Faisant partie d’une de ces compétences, la compétence transversale «exploiter les technologies de l’information et de la communication» doit également être incluse dans les salles de classe.

Dans le cadre du cours Initiation aux techniques éducatives, il nous a été demandé de présenter un sujet en lien avec les technologies de l’information de la communication (TIC) et d’en faire un essai. Ce présent texte portera sur quelques-uns des nombreux moyens d’information et de communication audio et visuels et de leur intégration au sein d’une classe du primaire en incluant une opinion par rapport à cette intégration.

Chaque moyen aura donc une courte description, une méthode d’intégration dans la classe et notre opinion sur ce moyen et son insertion dans l’environnement scolaire. Cet essai sera donc divisé en quatre parties distinctes soit la télévision, la radio, la tablette tactile et la musique.

Télévision

Que nous le voulions ou non, la télévision fait partie de la vie quotidienne des enfants. Elle est un élément maintenant devenu essentiel dans la diffusion des informations et dans le divertissement des gens. De nombreuses écoles l’ont déjà intégrée dans leurs enseignements afin d’aller chercher les intérêts des élèves et de rester modernes dans les apprentissages qu’elles véhiculent. Il y a de nombreux moyens d’intégrer la télévision dans les salles de classe : faire écouter des émissions de télévision à caractère éducatif, des émissions avec des questions dans le but de mettre de l’emphase sur certains éléments de l’histoire, la création de films, d’émission et de bulletin de nouvelles et bien d’autres. Les moyens d’inclure la télévision sont en abondance, mais je tiens à parler plus précisément d’une école et de sa manière d’intégrer la télévision.

Le Centre d’Apprentissage du Haut-Madawaska (C@HM) est devenu célèbre grâce à leur inclusion des technologies de l’information et de la communication (TIC). À l’intérieur de cette école, l’utilisation de la télévision fait partie du quotidien des enfants. Ils créent leur propre émission de télévision en étant en partenariat avec Télévision Rogers. Je souhaite apporter une attention particulière au fait que les enfants créent l’émission de A à Z. L’émission de télévision est diffusée en direct ou est préenregistrée pour être diffusée ultérieurement deux fois par semaine dans toutes les salles de classe et sur l’Internet. Les enfants créent eux-mêmes l’émission, utilisent les technologies et enregistrent cette dernière avec la supervision des enseignants. Ce moyen d’inclure la télévision permet aux enfants de développer leur français à l’oral et à l’écrit. Il leur donne une motivation intrinsèque et utilise des technologies modernes, encourageant l’enfant à performer et à réussir. Il permet également de parfaire la connaissance des TIC auprès des enfants, de transmettre des informations à travers l’école d’une manière originale et de développer de l’assurance chez l’enfant dans leurs techniques de communication et de travail en équipe .

Cette école n’est qu’une des nombreuses où la télévision fait partie de la vie quotidienne des enfants dans leur environnement scolaire. Certaines écoles, comme l’école Notre-Dame-du-Rosaire (source tirée du premier stage en éducation au préscolaire et en enseignement au primaire) dans la commission scolaire de La Jonquière, utilisent la télévision comme moyen de faire passer un message par des émissions telles que Tintin. Comme je l’ai dit précédemment, la télévision fait déjà partie de la vie des enfants, il est dans le meilleur intérêt de l’école de l’intégrer dans son enseignement et je crois sincèrement que l’exemple du C@HM en est un à suivre dans cette modernisation de l’éducation.

Radio

La radio est, selon nous, un moyen de communication de masse et le principal de tous les médias. Il suscite l’intérêt de la population et sa participation. La radio est un bon outil de diffusion qui se démarque pour ses projets de recherche et de son interactivité. Selon le centre de recherches pour le développement international, la radio a des coûts de production peu élevés et est d’une grande souplesse. De plus, elle se prête aussi bien aux interventions rapides qu’à la diffusion de dossiers fouillés et à l’information qu’au divertissement ou à l’éducation. La radio permet aux villageois, quel que soit leur niveau d’instruction ou leur rang social, de s’exprimer directement.

En ce qui concerne le milieu éducatif, sur le site de Radio-Canada, il y a des conceptions d’activités intéressantes pour les enseignants et les élèves. Plusieurs scénarios ont été réalisés pour organiser des activités pour les classes du primaire. Il y a de nombreux reportages pour les jeunes, des quiz, des jeux… Les services éducatifs de Radio-Canada offrent beaucoup de documents audiovisuels comme outils pédagogiques pour les enseignants. Il y a des cours de langues pour les jeunes, le français au micro pour les enfants de 9 ans et + en allant dans la zone jeunesse de Radio-Canada.

Selon nous, il s’agit là d’un outil nécessitant d’être inclus dans l’environnement scolaire de l’enfant étant donné la quantité de personnes déjà liées à cette dernière. De plus, la radio offre un moyen de moderniser l’apprentissage de l’enfant en plus de lui offrir une motivation intrinsèque quant à ce dernier. Il est donc favorable de l’intégrer au curriculum dans l’école.

Tablette tactile

L’iPad ressemble à un iPhone grand format doté d’un écran tactile de 9,7 pouces. Cette tablette tactile n’a pas de clavier et permet de naviguer sur Internet, de communiquer par courriel, visualiser des photos ou vidéos, écouter de la musique, jouer à des jeux, lire des livres électroniques et de nombreuses autres applications sont disponibles. Son concept veut qu’elle soit entre le téléphone et l’ordinateur portable. Comme il n’a pas de souris ni de clavier, l’iPad est plus un outil de visualisation que de création de logiciel. La tablette, ce qui la rend unique en son genre, a des milliers d’applications qui sont gratuites ou vendues pour une bouchée de pain. C’est ce que les personnes du 21e siècle recherchent et c’est ce qui rend, selon nous, la tablette tactile rentable et plus attrayante que tout autre appareil. L’iPad est la grande innovation d’Apple après l’iPhone et l’iPod Touch. On peut se servir de l’iPad dans l’autobus ou dans le salon sans avoir à trimbaler la souris et le clavier. Pour la plupart, les gens l’utilisent pour les courriels, pour les photos et vidéos, pour les réseaux sociaux ou tout simplement naviguer sur Internet. Avec iBooks sur iPad, il est possible d’acheter des livres en ligne et d’en faire la lecture par la suite. L’application d’iBooks est gratuite à télécharger et facile à utiliser. Cependant, l’iPad a plusieurs limites : il ne voit pas le Flash Player d’Adobe ce qui peut être une difficulté pour naviguer sur Internet. La plupart des applications sont en anglais. Pour des enfants du primaire, c’est une contrainte puisqu’ils ne savent pas tous comprendre l’anglais. Il y a aussi le prix de la tablette qui peut s’avérer couteuse pour certains.

En éducation, l’iPad pourrait servir de moyen de communication entre les élèves et l’enseignante pour diverses activités. Elle peut aussi servir pour prendre des notes en classe. Lors de sortie culturelle, par exemple, l’iPad peut servir pour faire des recherches sur le sujet parlé et s’enrichir sur leur apprentissage. D’après Apple : « Avec l'iPad, vous aurez toujours votre classe au bout des doigts. Dès à présent, l'Application Store d’Apple propose des milliers d'applications à télécharger. Les élèves peuvent suivre leurs devoirs, prendre des notes et réviser pour les examens, tandis que les professeurs ont la possibilité de donner des cours, de vérifier les progrès et de s'organiser. » Ce qui propose, toujours selon nous, des voies intéressantes. Les applications pour iPad changent le monde de l’éducation, en classe comme en dehors. Des cours interactifs aux aides à l'étude en passant par les outils de productivité élargissent le vécu pédagogique. L’utilisation de l’iPad avec son écran tactile et ses fonctionnalités facilitent la tâche aux élèves en difficulté d’apprentissage, ayant un handicap physique et pour les élèves souffrant de surdités et/ou malvoyants. Il y a des milliers d’applications en éducation pour des possibilités infinies d’apprentissage. Voici une sélection des ces applications dans diverses matières : en mathématiques, il y a le PopMath, un jeu amusant permettant aux enfants de pratiquer les maths. En sciences, il y a The Chemical Touch qui est un tableau périodique très sophistiqué avec les noms des éléments. En histoire et géographie, il y a The World Factbook 2011 où l’on retrouve le nom des pays avec des cartes géographiques du pays, les noms de ville etc. Je trouve cela très pratique comme atlas en classe. En art, musique et créativité, on peut trouver une application appelée Band où l’on retrouve un piano, une batterie et divers objets liés à la musique. Ceci est très intéressant pour la créativité.

iWork pour iPad : Pages, Keynote et Numbers

Trouvées sur le site d’Apple, les trois applications de productivité iWork permettent aux élèves et aux enseignants de réaliser des documents, présentations et feuilles de calcul de qualité professionnelle, quel que soit l'endroit où ils se trouvent. Pages est un puissant traitement de texte doté d'outils de mise en page très faciles à utiliser et d'un confortable clavier à l'écran. Avec Keynote, il est facile de créer des présentations agrémentées d'animations et d'effets saisissants. Enfin, Numbers permet de créer en quelques minutes des feuilles de calcul aussi convaincantes qu'esthétiques, avec tableaux et graphiques.

Musique

Lorsque nous pensons à musique et éducation, la première chose nous venant en tête est le cours de musique où nous apprenions des partitions peu compliquées à la flûte à bec. Maintenant, la musique ne devrait pas seulement être incluse à l’école comme un cours, mais plutôt comme un moyen d’expression et de découverte. C’est, après tout, ce qu’elle est, un moyen d’exprimer nos opinions et nos émotions tout en faisant découvrir ceux-ci aux autres. Certaines personnes ne s’attardent pas assez sur la constitution d’une chanson. La plupart du temps, elle consiste en un poème qui est lu sur une trame sonore. Pourquoi ne pas faire vivre cette expérience aux enfants? Leur demander de créer leur poème et, avec un logiciel tel que Tuxguitar (logiciel libre) ou Guitar Pro (logiciel propriétaire avec davantage de fonctions), créer la trame sonore de ce qu’il souhaite exprimer au monde. On peut également, selon nous, analyser une chanson en lien avec leurs intérêts en regardant les mots employés et les procédés stylistiques tels que la comparaison, la métaphore et l’hyperbole. Une multitude de possibilités à caractères didactiques peuvent être utilisées dans l’analyse d’une chanson. De plus, il est possible de leur faire découvrir des styles musicaux pouvant les influencer et leur transmettre d’autres valeurs parce que, oui, la musique transmet également des valeurs dans les mots employés, dans les notes utilisées, dans les valeurs du chanteur qui l’exprime. Les enfants s’identifient aux modèles de la société tels que les acteurs et les chanteurs. Pourquoi ne pas leur faire découvrir des individus qui peuvent véhiculer de bonnes valeurs?

Somme toute, les technologies de l’information et de la communication doivent être intégrées dans l’environnement scolaire étant donné la compétence à développer au cours du primaire et également les nombreuses applications et intégrations possibles. La télévision ainsi que la radio peuvent servir à la création de bulletins de nouvelles et à la transmission de musique au sein de l’établissement. La musique et la tablette tactile offrent un nombre infinitésimal de possibilités quant à leur intégration et à leur apport didactique. Cette dernière contient des didacticiels propres aux notions du primaire et ainsi peut faire développer une motivation intrinsèque chez l’enfant l’amenant à avoir de meilleurs résultats. Nous recommandons donc ces quatre moyens de communication et de transmission d’information aux enseignants et aux écoles primaires afin de moderniser leur enseignement.

etu66

Auteur: etu66

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Caro Caro ·  12 décembre 2010, 7:17:48 PM

Cette essai a été crée par Carolann Lapointe et Joannie Ouellette

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC

Le comité de pédagogie universitaire de l'UQAC a organisé le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC le 8 avril dernier. Voici ce que j'y ai présenté...

Lire la suite

Sujet des travaux de session pour le trimestre d'hiver 2011

Voici une liste de sujets que je souhaite voir traités durant le trimestre.

Lire la suite