PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Internet, par où commencer en classe?

Ce n’est pas un mensonge d’affirmer que les jeunes d’aujourd’hui sont de plus en plus à l’aise avec les technologies, que ce soit l’ordinateur, le cellulaire, le iPod, etc. Leurs capacités dépassent grandement celles de leurs parents. Comme ils ont de grandes habiletés, de l’intérêt et une grande facilité d’accès à ces outils, ils passent une bonne partie de leur temps libre à les utiliser. Mais sont-ils bien informés? L’utilisent-ils de la bonne façon? Et où vont-ils chercher leurs informations?

En tant que futures enseignantes au primaire, nous avons nous même cette problématique. Encore aujourd’hui, une panoplie d’informations cruciales nous échappe. Comment repérer une bonne source d’informations? Comment sélectionner le moteur de recherche adéquat? Puis-je faire confiance à ce site Internet? Si j’utilise un pseudonyme, peut-on me retrouver? En étant conscientes de nos difficultés, il est possible pour nous de faire face à la réalité en usant de notre esprit critique, mais qu’en est-il pour les jeunes? Nous souhaitons contribuer au développement de pratiques responsables quant à l’utilisation efficace des technologies de l’information et de la communication (TIC). C’est pourquoi nous avons pris la décision d’exploiter ce sujet. Trois aspects seront traités soit : la sécurité et la confidentialité, les sources et la recherche et pour finir, le plagiat et la nétiquette. Pour chacun de ceux-ci, une brève définition vous sera présentée et nous vous proposerons des idées d’activités pouvant être réalisées en classe.

Il est facile de donner des informations, mais ce qui nous semble être le plus important est la façon dont le sujet sera exploité en classe. Les façons préconisées devront être assez efficaces pour qu’il y ait un réel apprentissage. Une brève recherche sur Internet nous permet d’affirmer qu’il existe une bonne variété de sites sur le sujet, destinée aux enseignants, aux élèves et même aux parents. Comme notre recherche d’informations s’est déroulée sur Internet, les moyens trouvés sont majoritairement logés sur des sites.

Petit conseil avant de se lancer

Nous conseillons à tous les acteurs du monde primaire une visite sur le site de BrainPop dans l’immédiat, s’il est méconnu par le lecteur. Non seulement ce site propose des capsules vidéo enrichissantes sur les technologies dans la section du même nom, mais aussi sur une foule de sujets diversifiés. Ces capsules peuvent être présentées aux élèves pour expliquer le fonctionnement d’Internet et de l’ordinateur. Suite aux vidéos, des jeux-questionnaires sont proposés pour approfondir et permettre une meilleure rétention des nouvelles connaissances. Ceux-ci peuvent être faits en ligne, ou encore, ils peuvent être imprimés et réalisés en classe sous différentes formes. Les personnages du site, Thomas et Mobby, sont divertissants et crédibles. L’équipe de concepteurs est composée de scientifiques et de pédagogues. Heureusement, même si le site est américain, les vidéos sont offertes dans de nombreuses langues, dont le français. Par contre, à l’heure actuelle, la traduction n’est pas encore entièrement complétée. Il peut donc être intéressant de faire une visite du côté anglophone pour les sujets pertinents et d’en faire un résumé en classe.

Le risque en terme de sécurité est généralement caractérisé par l'équation suivante : Équation 2

La menace (en anglais « threat ») représente le type d'action susceptible de nuire dans l'absolu, tandis que la vulnérabilité (en anglais « vulnerability », appelée parfois faille ou brèche) représente le niveau d'exposition face à la menace dans un contexte particulier. Enfin, la contre-mesure est l'ensemble des actions mises en oeuvre en prévention de la menace.

Cette équation résume bien les risques de la navigation. Avec les élèves, nous tenterons de travailler à diminuer la vulnérabilité en donnant beaucoup de renseignements et en renforçant la contre-mesure par le biais de nouveaux outils.

Tout d’abord, avant de faire quoi que ce soit d’autres en classe, il serait pertinent d’évaluer les connaissances des enfants à l’aide d’un questionnaire. Les réponses à celui-ci devraient être prises en considération pour la suite. Si l’enseignante ne se sent pas suffisamment outillée pour guider ses élèves dans ces nouvelles notions, il est possible pour elle de consulter le site de la Gendarmerie royale du Canada sous l’onglet sécurité Internet. Le questionnaire peut être bâti à l’aide du dernier site présenté ou il est possible d’adapter celui du site réseau éducation-médias ou celui-ci, ou encore celui du site suivant, au niveau de la classe.

Sécurité et confidentialité

Voici ce que le Multidictionnaire (2009) entend par sécurité sur Internet :

Ensemble de mesures de sécurité physiques, logiques et administratives, et de mesures d’urgence, mises en place dans une organisation, en vue d’assurer la protection de ses biens informatiques, la confidentialité des données de son système d’information et la continuité de service.

Cette définition semble plus juste quant aux entreprises, mais il est possible de l’adapter pour une classe. Nous pourrions la traduire par l’ensemble des moyens mis en branle par les élèves pour s’assurer de naviguer adéquatement sur le Web, tout en se souciant de ne pas mettre en danger leur identité.

Une fois le questionnaire dûment complété, l’enseignante se retrouve face à de nombreuses possibilités. Elle peut prendre chacune des questions et faire chercher les élèves, à l’aide d’Internet, les bonnes réponses. Elle peut aussi visiter le site BrainPop avec ses élèves et visionner les vidéos suivantes : Emails et messagerie, qui parlent du fonctionnement de ces outils, Internet, où le fonctionnement Internet en général est abordé, ou encore la vidéo Virus informatique dans laquelle la notion de sécurité est très présente.

Une autre forme de sécurité à explorer avec les élèves est celle sur l’identité. Vinz et Lou, sur leur site, à l’onglet éducateur, aux sections : Avec qui parle-t-on et Respect de la vie privée abordent ces notions. La vidéo Remplir ou ne pas remplir un formulaire est particulièrement intéressante et pertinente. En lien avec toute vidéo, vous trouverez un défi en rapport avec celle-ci en plus d’une fiche pour l’enseignante. Cette dernière comprend une brève description de la problématique, des suggestions d’activités à réaliser en classe et finalement, des liens vers d’autres ressources. Le site a été conçu par l’équipe pluridisciplinaire de Tralalere.

Le site suivant peut être tout à fait approprié pour une classe du premier ou deuxième cycle. Le site offre des conseils sous forme de jeux. Voici le type de conseil que l’on peut y retrouver. WWW

Source et recherche

Une source est l’origine de l’information et l’endroit d’où provient celle-ci. La plupart des gens savent que toute l’information retrouvée sur Internet n’est pas nécessairement fiable. Cela démontre pourquoi il est important de se poser des questions par rapport à la véracité du contenu trouvé. Le site suivant propose six questions indispensables à se poser lors de la visite d’une page Web. Voici ces questions : Qui est la source? Quoi? Quelles informations obtenons-nous? Comment l’information est-elle présentée? Quand le site a-t-il été créé? Où sommes-nous? Pourquoi choisir de visiter un site Web? En lien avec ces questions, il est possible de faire différentes activités.

Premièrement, il serait intéressant de décortiquer chaque question avec les élèves pour nous assurer d’une bonne compréhension de leur part. Suite à cela, nous pourrions proposer des sites Web aux élèves à partir desquels ils devraient trouver les réponses aux questions. Pour s’assurer de la bonne compréhension, il pourrait aussi être intéressant de proposer un faux site Web aux élèves pour voir s’ils seront en mesure de détecter le canular. Nous avons vécu une expérience similaire dans le cadre de notre cours Initiation aux technologies éducatives et nous nous sommes rendu compte de l’efficacité de la démarche.

Pour approfondir le sujet, Vinz et Lou nous proposent encore une fois, des vidéos très pertinentes sur le sujet (Tout n’est pas toujours vrai sur Internet et Attention canular).

Une fois de plus, le jeu du Conseil de l’Europe s’avère être adéquat.

Plagiat et nétiquette

Comme le Multidictionnaire (2009) le mentionne si bien, le plagiat est une copie d’œuvre, et ce, peu importe de quel type elle est, alors que la nétiquette est l’ensemble des règles à suivre sur Internet. La citation suivante résume bien nos propos.

S’il ne fallait retenir qu’une règle : ce que vous ne feriez pas lors d’une conversation réelle face à votre correspondant, ne prenez pas l’Internet comme bouclier pour le faire.

Pour commencer, il serait bien d’aborder avec les enfants quelques règles fort simples, mais bien utiles. Premièrement, pour ce qui est des courriers électroniques, le sujet de ceux-ci devrait toujours apparaitre dans l’espace prévu à cette fin. Aussi, ceux-ci devraient toujours débuter par une formule de salutation et se conclure par une signature. En plus de cela, aucun terme ne devrait être écrit en majuscule parce que cette pratique signifie que vous criez. Aussi, un courriel ne devrait jamais contenir de renseignements personnels. En fait, ce dernier a le même caractère de confidentialité qu’une carte postale.

« La technologie n’offre pas de rétroaction tangible quant aux conséquences de ses actes sur les autres. » (Willard, 2003)

Quelques fois, nous tenons pour acquis que ces informations sont connues des enfants, mais malheureusement ce n’est pas toujours le cas. La citation de Willard (2003), le démontre bien. C’est pourquoi il serait pertinent de faire une discussion en classe pour amener les élèves à aborder les règles mentionnées ci-haut. Suite à cette discussion, il est possible d’aborder, avec les élèves, la cyberintimidation. Nous trouvons le sujet d’une importance capitale et davantage depuis la lecture de statistiques alarmantes.

81 % disent (des élèves) que le problème de la cyberintimidation s’est accru par rapport à l’année dernière (Shariff, 2008)

Pour approfondir les notions, il est possible de visiter le site de Wild Web Woods. Les précédents sujets sont abordés à travers un jeu, ce qui peut plaire davantage à certains élèves de la classe que la formule de la discussion. Encore une fois, le site de Vinz et Lou propose des vidéos et des outils pédagogiques en lien avec le thème abordé (Un blog pour tout dire, Je publie? Je réfléchi et Spam attacks!).

Pour parler de plagiat, il serait intéressant de commencer par une activité bien simple, mais très percutante. L’enseignante pourrait prendre le texte d’un élève et le présenter comme étant le sien. Si l’élève intervient, l’enseignante ni le tout. Suite à l’activité, une discussion devrait être faite pour que toute la classe prenne conscience de ce à quoi a été confronté l’élève en question et ce qu’il a ressenti. Le parallèle devrait ensuite être fait avec le plagiat sur Internet. L’information juste quant au phénomène du «copier-coller» pourrait aussi être communiquée. Pour ce faire, une activité toute simple peut être réalisée. Cette activité consisterait à faire chercher de l’information aux élèves sur différents sujets et à ajouter la source. De plus, si la notion de la fiabilité des sources n’a pas encore été abordée, ce pourrait être un excellent moment pour le faire.

En bref

Pour terminer, suite aux activités réalisées avec les élèves, il serait pertinent d’établir un contrat inspiré de ce site. Par contre, nous suggérons que les élèves décident eux-mêmes des règles à suivre apparaissant dans le contrat. Celui-ci doit, idéalement, être formulé au «je» pour que les élèves se l’approprie.

Comme vous avez pu le remarquer, le site de Vinz et Lou revient comme suggestion dans nos trois sections. En plus de tous les avantages de ce site, mentionnés tout au long de notre essai, celui-ci offre la possibilité de poser des questions directement aux concepteurs. De plus, si une enseignante choisissait de baser son enseignement des technologies à l’aide des deux personnages, il serait alors possible de commander des ensembles directement sur le site, et ce, tout à fait gratuitement. Ceux-ci contiennent des articles promotionnels comprenant les épisodes, des fiches pour l’enseignante et des affiches des héros.

Par ailleurs, il serait intéressant de mettre à la disposition des élèves une boite à questions pour qu’ils puissent obtenir des réponses à toutes les interrogations qu’ils ont en lien avec les technologies. Ainsi, ceux étant plus timides ou ceux étant moins à l’aise avec les TIC auraient un moyen d’avoir les informations désirées. Le tout devra être réalisé dans le respect et avec confidentialité.

Aussi, pour ceux et celles qui voudraient davantage de ressources, le site Planète Enseignant peut vous être utile. Il renferme une foule de liens vers divers outils dans le monde des technologies ou non.

L’ensemble de notre démarche vise au développement de l’esprit critique de nos élèves, car nous considérons que cette compétence transversale est primordiale pour une bonne utilisation d’Internet.

Nous certifions avoir fait le maximum d'efforts pour publier un essai sans fautes.

Émilie Bilodeau

Kim Fleury

etu59

Auteur: etu59

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC

Le comité de pédagogie universitaire de l'UQAC a organisé le premier "Salon techno-pédago" de l'UQAC le 8 avril dernier. Voici ce que j'y ai présenté...

Lire la suite

Sujet des travaux de session pour le trimestre d'hiver 2011

Voici une liste de sujets que je souhaite voir traités durant le trimestre.

Lire la suite