PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mes notes à Clair 2011

Je suis dans une classe de première année. Les jeunes ont tous un MacBook entre les mains. Une fois par semaine, une heure à chaque fois, ils jouent à des jeux pédagogiques. Voici quels jeux ils utilisent: http://cahm.nbed.nb.ca/longbri/ Ils sont déjà capables de suivre les consignes de leur enseignante qui utilise un TBI pour ses démonstration. Parfois les activités sont réalisées en groupe. À d'autres moments ils travaillent individuellement. Pendant ma visite, ils ont calculé de l'argent et fait des additions et des soustractions. c'était génial d'entendre leurs exclamations lorsque l'enseignante à annoncer qu'ils allaient faire des maths... Priceless! dans cette classe, l’enseignante utilise un micro qui diffuse sa voix dans toute la classe. elle pense que ça aide les élève à se concentrer. c'est vrai que même lorsqu'elle regarde le tableau, on peut très bien l'entendre.

Dans la classe d'à côté, en maternelle, les jeunes fabriquent des machines simples avec des Légo. Ils fabriquent des toupies, des voitures et vérifient si elles fonctionnent!

En troisième année, l'enseignante présente des images sur son TBI avec des courtes légendes liées à l'image. La classe discute des images et des phrases. Ils viennent de remarquer que l'araignée rétiaire a de grand yeux et discutent ensemble du "pourquoi". dans l'image suivante, ils remarquent qu'il y a beaucoup de "s". "Ça, c'est le pluriel!" On cherche ensuite des rimes... Une élève se déplace ensuite vers le tableau, avant d'afficher une nouvelle image, on doit trouver le verbe et l'encercler. Elle n'est pas certaine et demande l'aide de ses amis.

Je retourne dans la classe de maternelle. Les jeunes sont tous en cercle avec leurs constructions. Ils présentent leurs constructions et se questionnent pour découvrir pourquoi certaines constructions (voiture avec rampe de lancement) fonctionne mieux que les autres. On compare les constructions. On fait des hypothèses: "Il a poussé plus fort!" "Moi je pense que c'est parce-que son bâton était plus long!" On propose même des modifications aux constructions pour tester nos hypothèses... C'est très "TIC", mais c'est tout de même super intéressant. En questionnant l'enseignante, j'apprend qu'ils font cette activité (nouvelle construction) un fois par mois. Tout au long de l'année, ils apprennent à travailler en équipe et à se questionner, à réfléchir et à vérifier des hypothèses. Je remarque aussi que les deux classes de maternelle ont un mur en accordéon qui permet de faire certaine activité en commun.

"C'est ben pratique google Docs. Mon enseignante peut nous partager le menu de la journée et on peut choisir et travailler." Parfois le menu est ouvert (élèves décident parmi les choix), à d'autres moments le menu est fermé.

Après la pause, je me rend dans une classe où l'on me parle du Web 2.0. ils ont, par exemple utilisé skype pour parler à un spécialiste des algues bleue pour leur projet de rcherche. Ils utilisent aussi Youtube, par exemple pour diffuser un projet d'Exposcience. Ils utilisent Wordle pour trouver plus facilement quels mots sont importants. Pendant que je pause des questions à Manuel, il répond, m'explique et navigue en même temps. Sur l'ordinateur à côté,le jeune travaille sur une capture d'écran pendant un temps mort avant une entrevue. Manuel me parle de Symbaloo qu'il utilise pour rassembler ses sites favoris. Je remarque qu'il utilise Google Docs. Il m'explique qu'il l'utilise en classe pour travailler avec ses pairs.... J'ai des collègues universitaires qui ne savent même pas encore que c'est possible.

Dans la classe suivante, les jeunes présentent des projets de robotique. ils ont créé des robots qui dessinent, suivent des chemins... Par essais et erreurs, ils tentent d'appliquer des choses simples. L'un d'eux tente de faire dessiner un triangle équilatéral. en essayant, le jeune découvre qu'il faut parfois donner les ordres en foncion des angles intérieurs ou extérieur. J'ai passé 20 minutes, ça ne fonctionnait toujours pas. Jamais le jeune n'a cessé de travailler, jamais le jeune n'a levé le nez de son ordinateur et de son robot. Quand je le questionne, il dit qu'il ne serait certainement pas aussi patient s'il faisait des maths avec un crayon et du papier. Pourquoi? Ce n'est pas amusant!

Dans la classe de musique, j'apprend que les jeunes utilisent leur ipod pour enregistrer/jouer les pièces pour les pratiques à la maison.

Ailleurs, en sciences humaines, les élèves préparent un voyage virtuel. ils fouillent sur wikipédia, utilisent google Earth et Google Map/Street View. Au passage, ils se renseignent à propos d'une nouvelle ville.

Ailleurs, Samuel m'explique que son enseignante utilise google doc pour lui partager le menu de la journée. il aime avoir le choix des tâches (parfois!) et c'est mieux de savoir ce qu'on a à faire. Il me présente ensuite ses outils linguistiques et me confirme qu'il a presque toujours le droit de les utiliser. il aime ça, parce qu'il devient meilleur. Pourquoi? Il aime l'ordinateur et c'est plus intéressant. Il est plus concentré.

Dans la classe suivante, on prépare des podcast. on apprend quoi en faire des podcast? "Ben, comment faire des podcast!" "Pis on apprend à faire des belles photos." (en utilisant des logiciels de dessin pour rogner les photos par exemple) ... est-ce important de savoir faire des podcast? "Oui!" "Pour être moin gêné..." "pour apprendre la technologie." (en parlant à l'enseignante, je découvre qu'il utilise se pratique à parler en anglais... L'activité a lieu dans le cours d'anglais.)

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Fake news et autres

Partage de mon visuel de conférence et retour sur ma présence au colloque 2018 de l'adaptation scolaire de l'UQAC.

Lire la suite

Vos comportements en ligne comptent!

Je vais au Séminaire à Métabetchewan demain. Je rencontre les étudiants pour leur parler des réseaux sociaux, d'identité numérique, etc. C'est un message que j'ai déjà porté dans plusieurs écoles et à plusieurs reprises. Je suis d'ailleurs déjà allé il y a quelques années. Donc rien de bien neuf... Mais ce sont tout de même des choses très importantes à savoir!

Lire la suite