PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sur le Web ce matin avec (en prime) une réflexion à propos de la difficulté à intégrer la multiplicité des outils sociaux

Comme tous les matins, j'ai débuté ma journée en fouillant un peu mon fil Twitter. J'y ai découvert une ou deux choses intéressantes que j'ai immédiatement commentées ou simplement retweetées pour signifier que j'avais trouvé cela intéressant ou susceptible d'être utile à d'autres. Jusque-là, rien de bien nouveau. Twitter est très efficace pour faire cela si on est abonné aux bonnes personnes. Par exemple, je ne suis abonné qu'à des gens qui discutent de technologies et d'éducation. Je trouve généralement sur mon fil des informations liées à mes intérêts. Ça demande peu de temps et c'est bien intégré à ma routine.

J'ai ensuite été fouillé dans Google+. J'y ai été moins chanceux ce matin. J'ai tout de même ajouté un +1 sur un billet à propos de la montée de Google+. On se demande si ce réseau va "percer". Considérer ces chiffres (dont je n'ai pas vérifié les sources) et qui ont été présenté par +Dominique Desbiens:

Il a fallu : * 2 ans à Twitter pour atteindre 1 million d’utilisateurs * 1 an à Foursquare pour atteindre 1 million d’utilisateurs * 10 mois à Facebook pour atteindre 1 million d’utilisateurs * 2 semaines à Google+ pour atteindre 10 millions d’utilisateurs

Si ces chiffres sont véridiques, c'est assez intéressant...

Une fois cette tournée terminée, j'ai dû faire face, encore une fois au fait que les gens que je suis et qui me suivent ne sont pas nécessairement les mêmes sur ces deux réseaux. J'ai donc ressenti le besoin de repartager certaines de mes trouvailles... J'ai donc commencé à écrire un nouveau billet sur G+ à propos de ce que j'avais trouvé sur Twitter. Ça pourrait intéresser certaines personnes et, peut-être que ces personnes réagiront et me nourriront (liens, questions, idées). Évidemment, Google+ est un peu plus propice à l'écriture que Twitter. J'ai donc écrit un peu plus... Voici ce que ça a donné:

En VRAC ou "J'ai lu ces trucs sur Internet ce matin qui ne m'inspirent pas un billet de blogue mais pourraient tout de même intéresser quelques personnes.":

Mario Asselin (@MarioAsselin ou +Mario Asselin ) a partagé ce lien sur Twitter ce matin. Je connaissais déjà l'étude en question pour l'avoir utilisé dans la préparation de mon actuelle demande de subvention, mais c'est tout de même fort intéressant, car il y a peu d'étude qui s'intéresse au moins de 13 ans! Pourtant, ils utilisent les réseaux sociaux.

«Usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans (étude CNIL) et 9 conseils aux parents»: http://liens.opossum.ca/bts9

Jacques Cool (@zecool ou +Jacques Cool ) et @cnansen ont partager ce lien vers de très belles affiches qui présente certains gestes technique de volleyball. C'est un exemple intéressant des codes CR. C'est vrai, on pourrait très bien faire une affiche plus complète, avec plus de détails, mais comment insérer une vidéo sur une affiche? Ils ont des téléphones mobiles dans leurs poches... Pourquoi ne pas miser sur ce qu'ils aiment. En plus, sur le plan du design pédagogique, l'utilisation de la vidéo pour démontrer ces habiletés techniques fait beaucoup plus de sens que des images.

"Pour utiliser ces téléphones cellulaires que l'école déteste tant en éducation physique": http://bit.ly/nQ4EuG

Tant qu'à parler des codes QR, notez que j'ai quelques liens liés à ce sujet dans ma bibliothèque DIIGO: http://www.diigo.com/user/pgiroux/qr

J'ai aussi 2 vidéos dans ma bibliothèque Vodpod: http://vodpod.com/account/videos/search?local_q=qr

Bon, au final, j'ai écrit suffisamment et je crois que je vais aller indexer tout ça dans mon blogue... Il faut vraiment que je trouve une façon plus efficace d'intégrer mes outils de travail...

À ce stade, je remarque que si Twitter peut être un outil intéressant pour l'apprentissage de la lecture et de l'écriture (par exemple), Google + a certaine lui aussi du potentiel. C'est très simple à utiliser (plus qu'un blogue?) et très puissant en terme de réseautage.

En lisant le billet que j'ai écrit sur G+, vous avez probablement remarqué que j'avais changé d'idée quant à la pertinence d'indexer ces liens sur mon blogue. C'est que Google+, parce qu'il te laisse écrire et développer tes idées comme un blogue, invite à l'écriture et te permet de faire des liens. Si on y ajoute des moyens d'indexer les billets et discussions (par exemple en ajoutant nos +1 dans notre profil sous forme de liste) et en augmentant les capacités de recherche à l'intérieur de G+ (c'est tout de même étrange de devoir faire ce reproche à Google!), Google+ pourrait bien devenir un outil de choix et remplacer les blogues pour plusieurs utilisateurs.

Dans mon cas, je ne suis pas encore prêt à abandonner mon blogue parce que je l'utilise aussi à des fins pédagogiques et qu'il répond à d'autres besoins. Mes étudiants pourraient évidemment publier leurs billets sur Google+, mais comment en garder des traces pour l'évaluation. Ensuite, où mettre les pages d'informations et les tutoriels que je partage occasionnellement avec eux? Mon moteur de blogue me permet de rapidement créer une nouvelle page Web et d'y ajouter des informations. Mes étudiants y ont rapidement accès. Pourrais-je faire l'équivalent avec G+ ou est-ce que je ne finirais pas le trimestre avec tellement de lien à indexer et à me souvenir que ce serait ingérable? Et pour le contrôle? J'en exerce peu, mais le système tel qu'il est fait m'oblige à une certaine forme de contrôle. Minimalement, je dois garder des traces de mon évaluation et des travaux remis.

Au final, j'ai encore été confronté au fait que j'entretiens une multiplicité d'espaces médiatiques. Il me semble actuellement travailler en double... Diigo pour indexer et classer (il faute le dire vite et pas trop fort, car c'est un peu bordélique!) les URL. Vodpod pour indexer et classer les vidéos. Twitter pour ma veille et pour rester en contact avec d'autres personnes qui partagent mes intérêts. Twitter me permet aussi d'indexer certains billets et liens intéressants en indexant les tweet que j'aime. J'utilise actuellement Google+ pour à peu près les mêmes raisons que Twitter. Par contre, G+ a encore certaines limites qui me dérangent...

google plus 2

Actuellement, j'ai plus l'impression d'être déchiré entre plusieurs outils que d'être au centre de ceux-ci...

Une dernière chose, j'ai classé ce billet dans la catégorie "2.0" parce que c'est un bon exemple de comment le Web contemporain nous oblige à faire les choses autrement.

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (2)

gallypette gallypette ·  15 septembre 2011, 12:48:02 AM

Diigo a la possibilité de sauver les tweets mis en favoris sur twitter, les tags attribués seront les hashtag présents dans le tweet. Ca sauve pas le monde mais ça permet de gagner un peu de temps ;)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  15 septembre 2011, 9:24:17 AM

Merci pour la suggestion. Je vais explorer cette alternative qui me permettrait de tout sauvegarder au même endroit!

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Fake news et autres

Partage de mon visuel de conférence et retour sur ma présence au colloque 2018 de l'adaptation scolaire de l'UQAC.

Lire la suite

Vos comportements en ligne comptent!

Je vais au Séminaire à Métabetchewan demain. Je rencontre les étudiants pour leur parler des réseaux sociaux, d'identité numérique, etc. C'est un message que j'ai déjà porté dans plusieurs écoles et à plusieurs reprises. Je suis d'ailleurs déjà allé il y a quelques années. Donc rien de bien neuf... Mais ce sont tout de même des choses très importantes à savoir!

Lire la suite