PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

10 façons d'utiliser les réseaux sociaux efficacement dans les écoles

Je vous présente un petit résumé traduit et commenté de l'article "Ten ways schools are using social media effectively"publié dans le journal eSchoolNews du 21 octobre 2011. Je l'ai découvert par hasard, ce matin (via Twitter: @web20classroom).

L'article débute en proposant quelques raisons pour lesquelles les réseaux sociaux ont parfois de la difficulté à entrer dans les écoles. On s'inquiète de l'intimidation, on questionne les relations apprenants-enseignants et on a peur que la sécurité de l'école soit compromise trop facilement. Pour trouver les 10 exemples proposés de bons usages des réseaux sociaux à l'école, eSchoolNews a demandé à ses lecteurs comment ils les utilisaient ou les utiliseraient s'ils le pouvaient...

10- Développement professionnel

Pour être informé des nouvelles tendances en éducation et des nouveaux outils du Web 2.0 que je devrais considérer utiliser avec mes étudiants ou partager avec des collègues.

L'article cite la dépendance de la lectrice qui a suggéré cette idée à Twitter. Je dois avouer que je suis tout à fait d'accord. La communauté que je suis sur Twitter et Google+ me nourrit constamment d'actualité technopédagogique et scientifique, me fait découvrir des outils intéressants, répond souvent à mes interrogations plus rapidement et efficacement que Google.

9- Pour rejoindre la communauté

On peut effectivement utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir des activités auprès de la communauté, souligner les bonnes actions ou les réussites de certains individus ou groupes, recevoir des rétroactions rapides et informelles ou amorcer une conversation qui se terminera probablement ailleurs, en face à face ou avec un autre média. Comme les parents utilisent déjà les réseaux sociaux, c'est certainement un bon moyen de les rejoindre...

8- Suivi scolaire et devoirs

On peut utiliser les réseaux sociaux pour créer un groupe virtuel plus ou moins privé auquel les enseignants peuvent rappelé les devoirs et qui peut permettre aux apprenants de s'entraider. À la différence des plateformes spécialisées, la majorité des outils sociaux sont gratuits et plusieurs prévoient des moyens de restreindre la communication à un groupe en particulier.

7- Pour favoriser la communication entre les parents.

Ben oui, pourquoi pas les réseauter eux aussi et, même, charger quelqu'un de les animer en posant des questions, relevant les bonnes idées et les transmettant à l'école. L'engagement des parents envers l'école, s'il est bien canalisé, favorise la réussite éducative.

6- Apprentissage à distance

Là, je suis moins certain d'être d'accord, sauf peut-être dans des contextes très particuliers. L'article cite l'exemple d'un enseignant qui utilise les réseaux sociaux pour faciliter et stimuler la communication entre les élèves qui suivent des cours à distance et ceux qui sont en présence dans la classe. On Québec, je crois que l'on pourrait ainsi créer des liens entres certaines classes de petites écoles éloignées pour favoriser le partage de ressources et la collaboration. Chez nos voisins du Nouveau-Brunswick, je sais qu'ils donnent parfois des cours qui regroupent des étudiants de plusieurs écoles. Ça permet d'offrir plus de choix de cours, entre autres au secondaire. Dans ce cas, les réseaux sociaux peuvent certainement servir...

5- Évaluation formative et préparation pour les examens

Pourquoi pas utiliser Twitter pour diffuser régulièrement des petites questions de révisions, rappeler les dates ou les éléments importants aux étudiants...

4- Communication interculturelle et apprentissage des langues

Il y a eu le courrier et les cartes postales. Ensuite, on a utilisé le téléphone et le courriel pour jumeler des classes. Maintenant il y a les réseaux sociaux, la téléphonie IP et la vidéocommunication... Quoi dire de plus! C'est gratuit, rapide, efficace, simple, les jeunes aiment ça...

3- L'apprentissage collaboratif

Les réseaux sociaux éliminent la distance physique et temporelle. On peut donc collaborer plus facilement...

2- Réseauter les collègues

Les réseaux sociaux permettent d'optimiser les EPA (Environnement Personnel d'Apprentissage, un de mes étudiants a récemment parlé du concept dans son billet) des enseignants et facilitent les échanges.

1- Intégrer la réalité dans son enseignement

Et pourquoi pas? L'article donne un exemple en mathématique. On peut aussi penser à la "tweetérature" en français ou en anglais, utiliser l'actualité sur Twitter ou un autre réseau comme sujet de lecture, de rédaction ou de discussion en classe de géographie, d'histoire ou d'anglais. L'enseignant qui sait qu'il va parler de l'Ontario prochainement pourrait, par exemple, s'abonner au fil Twitter de quelques journalistes ontariens ou à celui d'enseignants de cette région. Les réseaux sociaux sont aussi des systèmes sociaux très complexes dans lesquels les enseignants trouveront des centaines d'occasions de parler de respect des autres, d'étiquette (ou de nétiquette dans ce cas), de savoir vivre, etc. Plutôt que de fuir cette réalité et de jouer à l'autruche, les écoles devraient entrer à pied joint dans cette réalité, profiter de chaque occasion et ÉDUQUER. Qui le fera sinon?

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  04 novembre 2011, 8:16:19 AM

Deux minutes après avoir publié ce billet, je découvre "LE PROJET #GEOTWEET : MAILLAGE ET FORCE DES RÉSEAUX SOCIAUX". http://maonziemeannee.wordpress.com...

C'est un bon exemple pour le numéro 1...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Periscope - premières impressions

Réflexion "à chaud" sur ma première expérience avec Periscope...

Lire la suite