PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bloguer ou pas à l'université

Pas facile pour un universitaire de décider à quel point s'investir dans son blogue...

Bloguer à l'université ou pas?

Sometimes, when I’m in the middle of a heavy blogging spurt, I ask myself: Shouldn’t I be spending this time writing law review articles instead?

But maybe, when I’m in the middle of writing a law review article, I should ask myself: Shouldn’t I be spending this time blogging instead? My blog gets about 20,000 unique visitors each weekday; I don’t know how many people read my articles, but I’m pretty sure it’s far from 20,000.

Voloch,(2006). Scholarship, blogging, and tradeoffs: on discovering, disseminating, and doing

Pas mal comme argument! Non?

Plus loin, l'auteur se demande:

Just how much influence do our law review articles actually have?

Dans mon contexte, je me demande ce qui est le plus utile, ce que je partage en ligne ou ce que je publie? Évidemment, les deux types de publications ne visent pas le même public. Mais si mon blogue peut permettre de rejoindre un certain public, est-ce qu'il ne devrait pas être reconnu dans mes évaluations?

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (5)

Carole Raby Carole Raby ·  06 novembre 2011, 2:03:18 PM

Patrick,

Je ne doute pas de la valeur du blogue à l'université, comme dans d'autres domaines de l'éducation ou de la vie d'ailleurs. Je crois, à ce que je vois, comme lectrice de blogue, que cet outil permet de garder la trace de nos pensées, réflexions, avancements, de notre histoire aussi, un peu à l'image du portfolio professionnel. Il permet aussi, au professeur universitaire, de cheminer, de stimuler sa créativité, etc. à partir de l'apport riche de son réseau de contacts... La lecture de blogues nourrit ma pensée. Quand tu as ton propre blogue, je crois que c'est encore plus riche.

Personnellement, entre le volume élevé de travail que j'ai professionnellement (et tu connais bien la réalité de ce "volume"), l'engagement à la vie de ma communauté (bénévolat) que je tiens à maintenir, en plus de la vie auprès de mes enfants et de ma famille, l'activité physique, le sommeil, etc., je n'ai pas encore fait le "saut" de tenter de bloguer régulièrement comme tu le fais. J'en ai souvent le goût... Aussi, entre les toujours plus nombreuses tâches du travail, le volumineux courriel du travail, le courriel de ma vie personnelle, Facebook : mon lieu de contact avec les amis, le "réseau" twitter professionnel que je suis, etc., disons que les heures devant mon portable sont nombreuses... et j'aime ça: vrai, mais... où est l'équiibre dans ma vie... ? Parfois, je me questionne...

Dis-moi, si tu as le goût, est-ce que pour toi, les heures que tu mets à nourrir ton blogue sont en plus de tout ça, ou au lieu de tout ça... parmi tout ça... Est-ce que tu as changé ta manière de faire les choses pour y arriver ? Ton expérience de blogueur m'intéresse, dans sa réalité de professeur universitaire plus spécifiquement.

Amitié, Carole

Carole Raby Carole Raby ·  06 novembre 2011, 2:35:36 PM

P.s.: pour l'évaluation... Oui, je verrais très bien que le maintien d'un blogue pourrait, notamment, être évalué dans les services à la communauté...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  06 novembre 2011, 4:46:12 PM

J'essai de répondre à tes questions dans un prochain billet... Ça demande de faire le point.

Stéphane Allaire (Ytsejamer) Stéphane Allaire (Ytsejamer) ·  07 novembre 2011, 8:59:57 AM

Bonjour,

J'ai alimenté un blogue pendant environ quatre ans au début des années 2000. J'ai apprécié l'expérience mais, comme pour tout le monde, mes journées n'ont que 24h. Aussi, l'écriture étant une des activités les plus exigeantes sur le plan cognitif et en temps, j'ai fait des choix car j'avais d'autres tâches d'écriture à remplir; en plus des autres tâches dont Carole parle.

Cela dit, je songe parfois à un retour sur la bloguesphère et l'idée que j'envisage est celle d'utiliser le blogue comme outil de vulgarisation de résultats de projets de recherche auxquels je participe. Certes, des revues professionnelles existent pour cela, toutefois le blogue me semble permettre de publier des résultats plus rapidement, et en n'étant pas contraint par un format classique qui est plus formel. Entre autres, les articles professionnels font souvent de 2 à 5 pages alors qu'il y a moyen je crois de présenter des résultats de façon plus sommaire; ce qui me semblerait aussi permettre de répondre à un enjeu de temps que les praticiens rencontrent. Plus concrètement, je pense à un format du type «Saviez-vous que...» où l'on développe 1-2 paragraphes très «punchés». Je vois quand même une limite à cette idée. Je ne suis pas certain qu'une seule personne puisse alimenter un blogue uniquement à ce propos. On aurait sans doute intérêt à se regrouper sur un même blogue. Aussi, possiblement que l'initiative serait mieux perçue si elle s'ancrait au travail d'une équipe de recherche, d'un regroupement, d'un consortium, etc.

Par ailleurs, l'utilisation que tu fais de ton blogue, Patrick, dans le cadre des cours que tu donnes me semble au moins contribuer à ton volet d'enseignement.

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  07 novembre 2011, 9:27:59 AM

Bonjour Stéphane,

À ce jour, le seul usage de mon blogue avec lequel je suis vraiment à l'aise, c.-à-d. qui ne me questionne plus, est celui dont tu parles à la fin de ton commentaire. Dans ce contexte, mes billets sont souvent courts et peu développés. Dans le passé, je l'ai inscrit dans mon évaluation et les gens n'ont pas vraiment fait de commentaires. Les étudiants semblent apprécier et ça me permet d'atteindre mes objectifs personnels dans le cadre de mes cours sur les TIC. Je vais donc continuer.

Par contre, j'entreprends parfois des réflexions sur des sujets plus lourds que (par exemple) la présentation d'une simple ressource. C'est actuellement le cas à propos de mon expérience de blogueur. Quoi pensez du temps que je passe à réfléchir aux questions/commentaires et à entretenir cette discussion? Je les mets où dans ma prochaine évaluation, car mes journées (comme les vôtres) n'ont que 24 heures?

Et quand j'ai résumé des articles lu? C'est de la diffusion ou pas. Souvent, je mets les "brakes" et me limite. Par exemple, j'ai lu le rapport que vous avez publié sur les blogues. J'ai pris des notes. J'ai failli écrire un billet qui aurait probablement été long à composer, puis j'ai hésité et je me suis demandé si ça valait la peine. Je me suis alors souvenu l'article que j'avais lu et que j'ai cité dans ce billet. J'ai donc écrit ce billet à la place... En vérifiant, j'ai constaté que mon blogue recevait en moyenne la visite de 290 visiteurs uniques par jour. C'est certainement plus que les articles que j'ai publiés dans des journaux scientifiques, mais ce n'est pas le même public. Bref, j'y pense encore. J'ai commencé une revue des écrits sur le sujet. Je compte en faire un article ou un long billet de blogue. Je ferais bien les deux, mais les éditeurs n'aiment pas beaucoup.

Tu parles d'un regroupement... et bien je vous l'offre. Je veux bien créer des comptes pour d'autres chercheurs et revoir les catégories de mon blogue. Sinon, je veux bien participer à un autre blogue.

Je continue d'y penser. J'ai promis une réponse à Carole... Ça s'en vient....

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Évolution

Le temps passe et les choses changent... C'est vrai aussi en éducation!

Lire la suite

Le retour des étudiants sur PédagoTIC

Ils sont de retour pour 8 semaines. J'espère que vous les lirez et m'aiderez en commentant leurs billets.

Lire la suite