PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les TNI... Encore!

Un collègue m'a envoyé un courriel ce matin dans lequel se trouvait un lien vers un article de La Presse à propos des TNI ou tableaux numériques interactifs. Dans cet article, on souligne que ces outils sont trop dispendieux et qu'une autre alternative (iPad + Apple TV) serait moins dispendieuse. De plus, cette solution aurait quelques avantages dont celui de permettre à l'enseignant d'être mobile... Surtout, cet article laisse entendre que les TNI seraient déjà dépassés... Que le mieux, ce serait les tablettes!

Et bien j'ai le goût de crier:

JE VOUS L'AVAIS DIT!

Il est clair depuis la fin des années 1990 que cet outil est trop dispendieux. Surtout, les TNI amènent peu ou pas de bénéfices pédagogiques selon la recherche scientifique! De plus, ils ne cadrent pas bien dans le paradigme de la réforme amorcée au Québec il y plus de 10 ans (paradigme de plus en plus dominant à l'échelle mondiale et de mieux en mieux appuyé par la recherche) puisqu'il tend à cristalliser des pratiques centrées sur l'enseignant qui gardent les apprenants spectateurs... L'investissement n'en vaut donc pas la peine.

Qu'est-ce qu'on se tue à expliquer depuis que nos dirigeants se prennent pour de grands pédagogues?

Les 5000$ nécessaires pour installer un TNI pourraient être bien mieux investis.

(Je crois que 5000$ c'est un peu exagéré, mais continuons tout de même avec le chiffre proposé dans l'article cité plus haut!)

5000$, c'est suffisant pour acheter 19 tablettes Nexus ou 10 ordinateurs portables relativement performants ou 8 iPads. Le potentiel pédagogique de ces outils est énorme en comparaison avec un TNI. Un investissement de ce type permettrait de placer les outils dans les mains des apprenants et de centrer les activités d’apprentissage sur eux, de les mettre en action. Évidemment, ça veut aussi dire que nos enseignants devraient se mettre à jour et que le gouvernement devrait mettre en place des ressources pour les former et les accompagner. C'est un changement qu'il faudrait planifier adéquatement plutôt qu'improviser... Un autre aspect de la situation intéressant est que certains dirigeants syndicaux, administrateurs et parents qui luttent contre la réforme depuis plusieurs années n'aimeraient probablement pas que le gouvernement prenne un initiative qui consacre, en quelque sorte, le changement de paradigme en éducation. Ça explique peut-être que notre gouvernement n'ait pas osé tenir ce discours.

L'article cité plus haut met aussi à l'avant-plan un phénomène important, soit l'accélération continue du développement technologique. Dans un futur proche, il faudra mettre en place un système efficace qui permette aux enseignants de se former au jour le jour pour se garder au fait des nouveaux outils disponibles, de leurs potentiels. Dans le contexte de ce développement rapide, tout plan prévoyant un investissement majeur dans l'implantation d'un seul outil devra se faire à une vitesse incroyable. Dans le cas contraire, l'outil choisi sera obsolète avant même la fin de son implantation.

Pourquoi a-t-on choisi d'investir dans des TNI alors? Pression des lobbys? Pour avoir l'air de son temps sans se compromettre vraiment? Ça demeure que c'était, et c'est toujours, une mauvaise décision à long terme.

À mes yeux, il ne demeure qu'un vague espoir associé à l'implantation des TNI. Lequel? C'est que ces outils aient un effet catalyseur et, qu'une fois la main dans l'engrenage, les enseignants ne puissent plus résister et intègrent significativement plus de techno dans leur pédagogie.

Franchement, j'ai peine à y croire...

Revenons encore à l'article.

Je souligne que je suis contre l'idée de se limiter à des produits Apple. Apple a l'habitude fort désagréable de planifier la désuétude de ses produits tout en nous chargeant des prix exorbitants. Même si je leur reconnais plusieurs avantages, je crois que la réputation de ces produits est parfois surfaite et probablement alimentée par le génie markéting de la compagnie et un peu de fanatisme. À tout le moins, ces produits ne valent pas le prix demandé. D'un autre côté, remarquez que ce n'est pas la seule compagnie à le faire (planifier la désuétude). Au moins les autres n'ont pas le culot de nous charger le gros prix! Le reportage suivant traite justement de ce sujet si ça vous intéresse. C'est un peu long, mais très intéressant!

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  14 septembre 2012, 7:43:18 AM

Par courriel, Mathieu m'a envoyé le lien vers cet article: http://www.journaldequebec.com/2012...

Les propos sont similaires...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Fake news et autres

Partage de mon visuel de conférence et retour sur ma présence au colloque 2018 de l'adaptation scolaire de l'UQAC.

Lire la suite

Vos comportements en ligne comptent!

Je vais au Séminaire à Métabetchewan demain. Je rencontre les étudiants pour leur parler des réseaux sociaux, d'identité numérique, etc. C'est un message que j'ai déjà porté dans plusieurs écoles et à plusieurs reprises. Je suis d'ailleurs déjà allé il y a quelques années. Donc rien de bien neuf... Mais ce sont tout de même des choses très importantes à savoir!

Lire la suite