PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Utilisation des médias socionumériques par les jeunes de cinquième et sixième année du primaire à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Comme professeur et chercheur, j’ai eu à intervenir auprès de directions d’écoles, d’enseignants, d’intervenants jeunesse, de parents ou de jeunes à quelques reprises ces dernières années en lien avec les médias socionumériques. Ces interventions étaient souvent demandées en réaction à une problématique récurrente ou à un évènement désagréable. Récemment, plusieurs acteurs semblent avoir décidé de prendre la situation en main et j’ai été invité à parler à des jeunes, des éducateurs et des intervenants « jeunesse » afin que les problèmes n’apparaissent pas. C’est exactement dans cette optique d'éducation et de prévention que moi et une étudiante en enseignement de l’UQAC avons fait équipe avec deux enseignants, une travailleuse sociale et un conseiller pédagogique RECIT de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay en mai 2012. Nous voulions rassembler nos idées pédagogiques, produire du matériel pédagogique et rendre le tout disponible à un endroit où les enseignants pourraient facilement le trouver et le récupérer. Dès le départ, nous avions décidé que cet ensemble de propositions pédagogiques viserait les jeunes du primaire parce que la recherche nous disait très clairement que les jeunes du secondaire étaient déjà fortement branchés et que nous désirions agir en amont d'éventuels problèmes. Que voulions-nous faire découvrir aux jeunes exactement? D’abord, qu’Internet est un « lieu » public et que l’information y circule rapidement et de manière parfois surprenante, surtout via les médias socionumériques. Ensuite, ils nous semblaient urgent que les jeunes réalisent que « numérique » n’est pas synonyme de « virtuel », du moins pas au sens où les jeunes l’entendent... Ils doivent apprendre qu’il y a parfois des conséquences bien réelles associées à nos gestes numériques et que plus de prudence est nécessaire. Finalement, il nous apparaissait important que les jeunes utilisateurs d'Internet apprennent à accorder plus de considération à leur identité numérique aujourd’hui parce que l’information laissée sur Internet a tendance à être presque permanente... réseaux socionumériques

Dès nos premières rencontres, certaines questions revenaient régulièrement au cœur de nos discussions. D'abord, devions-nous concentrer nos efforts sur le troisième cycle du primaire (5e et 6e années) ou les étendre aussi au deuxième cycle? À ce stade, les écrits scientifiques ne risquaient pas de nous aider à décider puisque la question des réseaux sociaux est rarement explorée auprès des jeunes de cet âge. La question de la pertinence animait aussi nos rencontres. Nous étions pratiquement tous convaincus de la nécessité de notre intervention, mais il demeurait un doute. Étions-nous aveuglés par notre passion commune pour l'éducation et les technologies? Les jeunes du primaire étaient-ils réellement de grands utilisateurs des réseaux socionumériques? Finalement, les thèmes identifiés étaient-ils les bons? Face au doute, nous avons donc décidé de vérifier! Le présent rapport est le résultat de nos efforts pour mieux comprendre la situation réelle et actuelle à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Le but de notre démarche était franchement pragmatique. La collecte et l'analyse des données devaient être rapides, simples et ultimement nous aider à organiser nos efforts ou nous éviter de gaspiller notre temps à tous. Cette démarche devait, de plus, être réalisée avec les moyens disponibles. Nous croyons y être arrivés. Les données présentées dans ce rapport décrivent de manière relativement précise la situation locale et, il nous semble, justifient que l'on accorde plus d'attention à l'utilisation des médias socionumériques par les jeunes d'âge primaire.

Merci à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay et à son service RECIT qui ont contribué en permettant à mes partenaires d'investir du temps. Merci au CRIFPE-UQAC qui a fourni le budget qui a facilité l'implication d'une étudiante intéressée. Finalement, merci à l'UQAC qui me permet de mettre en place ce type de projet et qui a aussi fourni les outils informatiques nécessaires à la collecte et à l'analyse des données.

Espérant que cette information s'avère utile à d'autres que nous!

Référence et lien vers le rapport: Giroux, P., Allard, M.-P., Gagné, R., Belley, K., Hallahan Pilotte, V. et D. Bouchard (2012). Utilisation des médias socionumériques par les jeunes de cinquième et sixième année du primaire. Rapport d'enquête remis à la Commission Scolaire des Rives-du-Saguenay en août 2012.

Crédit image: Image trouvées sur le site openclipart.org et appartenant au domaine public. Dessinateur: Pierre-Yves Dubreucq

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Fake news et autres

Partage de mon visuel de conférence et retour sur ma présence au colloque 2018 de l'adaptation scolaire de l'UQAC.

Lire la suite

Vos comportements en ligne comptent!

Je vais au Séminaire à Métabetchewan demain. Je rencontre les étudiants pour leur parler des réseaux sociaux, d'identité numérique, etc. C'est un message que j'ai déjà porté dans plusieurs écoles et à plusieurs reprises. Je suis d'ailleurs déjà allé il y a quelques années. Donc rien de bien neuf... Mais ce sont tout de même des choses très importantes à savoir!

Lire la suite