PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'identité numérique

Je sais ce billet un peu en avance sur la planification du cours 3TLE220. Tranquillement, une curiosité et une soif de connaissances naissent en moi et poussent mon regard un peu plus loin. Je me retrouve donc, tout à coup, à me perdre dans plusieurs recherches pour mieux comprendre les TIC et ce formidable outil qu’est internet, essayant ainsi de parfaire mes connaissances. Par un heureux hasard, je suis tombée sur un article nommé Marc L*** du magazine Le Tigre au sujet de l’identité numérique. Celui-ci démontre comment nous permettons une si flagrante publicité de notre vie privé quant à nos actes sur le Web 2.0. À travers la lecture de cet article, je me suis trouvée totalement effrayée de ce que ceci peut impliquer dans la réalité. Comprenant qu'un si facile accès est donné à la personne qui le souhaite (inconnu, entreprise, etc.), je réalise tranquillement les impacts négatifs possibles. Les réseaux sociaux, ne nommant que ceux-ci parmi tant d’autres outils, aussi magnifiques soient-ils, nous entraînent vers notre première erreur qui consciste à ne pas lire attentivement les droits de ces applications web versus ceux des utilisateurs. La vision imaginative du pouvoir que ceci donne à tout un chacun de s’insérer, sans avis préalable, dans des parties de mon humble et intime vie, me semble assez traumatisante. Notre faible conscientisation de ce phénomène est totalement déstabilisante. Pédagogiquement fait-il partie de notre devoir de communiquer se savoir à nos apprenants ? Personnellement, je le crois. Que ce soit dans le rôle d’enseignant ou même de parent, il est essentiel d’aider nos proches à prendre soin de leurs propres intimités dans ce mode d’accès trop facilement oublié. J’ai une très grande envie d’en connaître plus sur le sujet. À l’attente de ce cours avec impatience.

etu22

Auteur: etu22

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (10)

etu5 etu5 ·  12 février 2013, 2:25:24 PM

Bravo pour ce billet que je considère comme très pertinent. À la lecture de l'article intitulé Marc L***, tu parles de la facilité d'accès à des informations personnelles que nous accordons à de parfaits étrangers. Je suis d'accord avec toi, c'est effrayant. Tu soulignes aussi que tu réalises les impacts négatifs possibles; alors mes neurones se sont activées. J'ai tenté de faire une énumération des problèmes que cela peut entraîner et j'ai eu comme un vertige: vol d'identité, chantage sous toutes ses formes, réputation salie... Les possibilités sont là; tellement que même en impliquant tout un groupe dans un remue-méninges, je doute qu'on parvienne à en faire une liste complète. C'est une belle trouvaille que cet article du magazine LE TIGRE et merci pour le lien, j'ai beaucoup apprécié.

etu22 etu22 ·  19 février 2013, 12:19:19 PM

J’apprécie grandement que cette lecture vous stimule neurologiquement autant que moi. Je crois, personnellement que la prise de conscience de ces impacts et des conséquences possibles, nous amènent à un plus grand, mais surtout plus adéquat contrôle de nos divulgations. Honnêtement, cela me pousse à une plus grande soif de connaissance et de compréhension du web 2.0 afin d’éviter de tels événements provenant d’un simple et absurde manque de connaissance des plateaux de communications utilisés par tout un chacun.

etu2 etu2 ·  24 février 2013, 8:32:50 AM
Ton billet est très brillant. Il est le reflet d'une profonde réflexion. Tu auras de belles interactions, j'en suis certaine. Ce Marc L. de la revue Tigre dont tu parles il n'a rien d'un idiot. On peut tous un jour se retrouver dans sa situation. Cela dépend de l'attrait qu'on exerce sur les autres. 
Je me sens tout à fait comme l'auteur de cet article, dont tu parles dans ton billet, lorsque j'essaie de suivre la trace de quelqu'un sur «Twitters», un peu Paparazzi. Un peu recherche de sensation comme «Allo police», «Photo vedettes» pour les vieux de la vieille.  
J'imagine ce Marc L., il a dû sortir de ses gonds, devenir dans tous ses états. On peut tous, un jour prendre sa place, sans en avoir aucune envie au départ. C'est ce qu'on appelle faire de sa vie :un cirque.  Il est devenu Jongleur de feu ou Saltimbanque à son insu.  
C'est ça le «Libre», perdre sa liberté ? Perdre ses côtés secrets, dévoiler au grand jour sa vie privée ?  Il est où le divertissement là-dedans ?
Patrick Giroux Patrick Giroux ·  24 février 2013, 1:33:54 PM

etu2: Attention, il ne faut pas mélanger les choses... Facebook, Twitter et cie n'ont souvent rien à voir avec le libre. Il ne faut pas mélanger les logiciels libres et les réseaux socionumériques. C'est complètement différents!

etu22 etu22 ·  26 février 2013, 11:12:17 AM

Merci du compliment, cher élève 2. J’apprécie. Cependant, je crois, pour ma part, que les problématiques possibles ne sont pas attribuables au web 2.0 ou à toutes formes de logiciel, mais simplement à nos propres comportements. Qu’ils soient volontaires ou inconscients, dans les réseaux sociaux, il y a toujours des paramètres de sécurité qui nous sont suggérés à utiliser afin de contrer de tels événements. C’est en ne prenant pas le temps de se protéger, en ignorant et par manque de connaissances que nous nous mettons nous-mêmes à risque et brimons notre intimité.

etu10 etu10 ·  20 mars 2013, 4:40:07 PM

L'identité numérique, voilà un sujet qui soulève bien des passions.

Après lecture de ton billet et des commentaires, je suis en accord avec le fait de ne pas se voiler la face et de faire face à la musique, on appelle ça la responsabilisation. S'exprimer sur le web est une façon de permettre aux autres d'avoir une fenêtre sur nous même, alors vaux mieux se doter d'une conscience.

Dans une société où tout est accessible sur le net, il serait plus convenable de laisser des traces propres. La permanence est un aspect du web souvent très négligé par son utilisateur et en lisant le lien de la revue du Tigre nous en avons la preuve.

Suite à la lecture du témoignage, je dois avouer que j’ai eu des frissons en pensant aux habitudes de nos jeunes et des répercussions possibles. En tant qu’enseignant, permettre aux élèves de réaliser l’ampleur des conséquences de leurs gestes est un privilège. Après avoir écouté la conférence sur l’identité numérique à Clair2013, une enseignante a donné un lien très intéressant qui permet de voir les conséquences de la permanence, de l’instantanéité et des traces laissées sur le net. Je vous invite à faire le test avec vos élèves en classe, et, par la suite, observer les réactions suite au visionnement interactif. Une expérience en soi!

voici le lien internet
http://www.youtube.com/watch?v=guV0...

etu22 etu22 ·  24 mars 2013, 11:11:01 AM

Cher élève 10, j’apprécie grandement que cette lecture t’ait été agréable. Pour ma part, mon regard en a grandement évolué sur la réalité numérique que vit notre société. J’ai grandement appréciée ce lien constructif et lié a nos choix directs. Merci de me l’avoir communiqué. J’ai constater que le cheminement d’apprentissage pour donnée cette conscience aux gens utilisant le web 2.0 est en cours, plusieurs questionnaires ou jeux interactifs sont présent sur le web. Donnant la chance, à qui le veux bien de conscientisé cette nouvelle réalité.

En voici 2 parmi tant d'autres;

notez votre e-réputation en 2 minutes en liens avec votre compte personnel Facebook qui est un lien utile offert par soyez net sur le net .

réputation VIP offre Maitriser votre e-réputation sous forme de test relié à votre identité numérique sur google.

En voici le lien; http://www.reputationvip.com/login/subscription

Ensuite pour les plus que curieux qui ont réagi à cet article voici l’article suivant Marc L*** publié par le même distributeur racontant leurs vison et chronologie des évènements à la suite des énormes réactions reliés à la première publication.

En voici le lien; http://www.le-tigre.net/Marc-L-Genese-d-un-buzz-mediatique.html

Bonne lecture à vous !

etu22 etu22 ·  24 mars 2013, 11:24:45 AM

Plus pédagogiquement, par recherche sur édu-groupe, notre plateforme de travail à la commission scolaire, j’ai constaté une communauté déjà présente sur la sensibilisation des élèves sur ce même sujet. L’article Marc L*** y est présent et un questionnaire de sensibilisation y est ajouté comme travail réflectif à faire avec les élèves ,ainsi que plusieurs autres formes d’activités. Le but étant d'augmenter la sensibilisation de nos apprenants à la réalité de la vie numérique et de ses conséquences. Quelques fois, malheureusement, ce sont les manques de communication et de divulgation des données présentes qui nous nuise dans ce parcours. Une formation serait sûrement grandement appréciée par les enseignants pour connaître toutes les possibilités de notre plateforme et son contenu.

etu8 etu8 ·  27 mars 2013, 9:58:29 AM

Wow, wow et wow. Voilà pourquoi ma fille de douze ans n’est toujours pas sur les réseaux sociaux. Je me pose des questions continuellement sur les règles que nous imposons face à ces réseaux sociaux et à quel âge je permettrai à mes enfants des utilisé.

La réponse est claire, plus tard, du moins lorsqu’ils auront appris les conséquences et les enjeux. Il est vrai que je ne pourrai jamais leurs empêcher, mais je pourrai au moins leur apprendre a les utilisé comme il se doit de façons intelligente et responsable. Le texte de Marc L*** de la revue du tigre me confirme mes croyances et me fait réaliser que la vie des personnes qui l’entoure est directement impliquée. L’utilisation des réseaux sociaux est un pensé s’y bien !!!! Il est important de savoir que nous faisons ce que nous voulons de nos informations personnelles, mais celle des autres, et de nos proches doit demeurer bien à eux et il ne revient pas à nous d’étaler leurs informations personnelles sans leur consentement.

Si nous utilisons les réseaux sociaux de façon irresponsable, nous ne devons pas impliqué les autres personnes qui l’utilise eux, de manière intelligente et réfléchie.

Nous nous laissons emporter par la vague des réseaux informatiques, il nous faut lire des textes que celui de Marc L***, qui nous fait prendre conscience des conséquences pour nous ramener à l’ordre.
En tant que parent nous avons un grand rôle à jouer dans le contrôle de l’utilisation des ordinateurs à la maison. Dans l’éducation de nos enfants, s’ajoute à la liste, les réseaux sociaux une chose qui n’y était pas il y a quelques années. Nous devons faire face au changement, l’apprivoiser, et non pas lui tourné le dos.

etu22 etu22 ·  30 mars 2013, 10:55:11 AM

Merci de ton intérêt envers ce billet etu8. Dans notre situation, enseignant avec des élèves généralement adultes, la vision de l’éducation de nos enfants est quelques fois en deuxième lieu. Pourtant, ils sont la source de ce que seront les comportements web de demain. Alors oui, évidemment, je suis en tout point en accord avec toi. La connaissance des outils de technologies et le regard parental sur les actes de nos bambins sont essentiels, car ils sont encore inconscients des conséquences réelles de ce monde virtuel dans lequel il se réfugie chaque jour. Je crois qu’un parent assidu dans la surveillance, se donnant droit de regard sur tous les actes de son enfant est la meilleure façon de pouvoir corrigé les comportements inadéquats. Cependant, et ceci par ma propre expérience, notre manque de connaissance personnelle leurs permet de nous cacher ce qu’ils veulent bien. Alors y a-t-il une recette miracle d’éducation à ce sujet ? De livre sur comment être un parent parfait ? Malheureusement, non! Il s’agit de faire de son mieux en s’adaptant à notre enfant et à ce nouveau milieu avec une présence imposer, un regard accompagnateur menant sur des discussions ouvertes, mais demeurant respectueuse pour ainsi diminuer leur envie de cachoterie. Ceci est une belle astuce à mon humble avis. Il nous est d’ailleurs impossible de les cacher de la virtualité, car ce qu’ils ne peuvent faire en milieu familial est souvent disponible dès la maison voisine.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Fake news et autres

Partage de mon visuel de conférence et retour sur ma présence au colloque 2018 de l'adaptation scolaire de l'UQAC.

Lire la suite

Vos comportements en ligne comptent!

Je vais au Séminaire à Métabetchewan demain. Je rencontre les étudiants pour leur parler des réseaux sociaux, d'identité numérique, etc. C'est un message que j'ai déjà porté dans plusieurs écoles et à plusieurs reprises. Je suis d'ailleurs déjà allé il y a quelques années. Donc rien de bien neuf... Mais ce sont tout de même des choses très importantes à savoir!

Lire la suite