PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

pas prêt pour le ipad en classe!!

Nous sommes loin pour notre part du ipad en classe… il est pour nous encore impensable d’intégrer le ipad dans notre salle de classe. La misère du monde à contrôler les cellulaires… et on va ajouter le ipad!!! Non merci. Il faudrait beaucoup d’éléments positivement pédagogiques pour nous faire changer d’idées. Analyse faite, les risques et les dangers l’emportent largement. Avec la venu de ces appareils, les risques que l’apprenant soit distrait, que les cas de plagiat se multiplies, ou même de retrouver des vidéo d’enseignants sur le web augmente de façon considérable. Reculons de 15 ans, là où les téléphones étaient à cadran et que les enfants jouaient encore beaucoup dehors, il était aussi possible de rejoindre un enfant à l’école en cas d’urgence… de parler à ses amis le soir ou durant les pauses et même de prendre des photos dans des moments appropriés en apportant un appareil conçu à cette fin… Nous sommes d’accord que les temps changent et que la technologie évolue énormément, mais il doit tout de même rester ancré de bonnes valeurs en nous et gérer ces derniers avec un « gros bon sens ». Nous pensons que ces technologies sont indispensables pour un enseignement, il serait plus sage d’avoir des postes informatiques fixes à chaque bureau afin de pouvoir en avoir un certain contrôle par le biais de celui de l’enseignant. C’est un très grand manque de respect envers l’enseignant d’utiliser un cellulaire durant ses cours.

Avec la fameuse fonction vidéo, beaucoup d’événement se produisant à l’école se retrouve sur le web, ce qui pourrait complètement ruiner la réputation d’une école ou même celle d’un étudiant. Avec tout ça, il ne faudrait pas oublier les effets néfastes sur la santé que produisent les ondes des téléphones cellulaires.

Les étudiants n’ont pas consciences de ce qu’ils font avec leurs cellulaires, il faudrait qu’ils « tournent leurs cellulaires » sept fois avant d’envoyer un message texte, les « textos » sont aussi dommageables que les paroles. De plus, l’utilisation de cette technologie se fait de façon massacrante envers la langue française. Une mauvaise habitude qui est malheureusement encore présent rendu sur le marché du travail…

Nous pensons que les écoles devraient sévir et par le biais d’un vote de la part des commissaires, mettre en place une stricte réglementation.

[||fr]

Caroline Maltais Pascal Savinsky

Ce billet a été crée dans le respect du code d’éthique de blogueur et en suivant la procédure de rédaction pour les articles et les commentaires.

Macha Riverin Gagnon

Auteur: Macha Riverin Gagnon

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (8)

Gilles Jobin Gilles Jobin ·  20 mars 2013, 7:10:43 PM

«Analyse faite, les risques et les dangers l’emportent largement.»

Peut-on voir cette analyse s'il-vous plaît ? Beaucoup de lieux communs dans votre billet et de généralisation hâtive.

Et toujours cette obsession pour le contrôle... Je sais bien que diriger une classe de 30 élèves, c'est pas évident, mais de là à empêcher nos jeunes d'avoir toutes les bibliothèques du monde, les musées, les correcteurs, les moteurs de recherche, les langages de programmation, les quotidiens, etc., dans leur poche, à porté d'un clic, je pense qu'il y a une marge...

pascal savinsky pascal savinsky ·  20 mars 2013, 7:53:42 PM

Pour répondre à toi Gilles, l'analyse réaliser sont des points de vus personnel en pesant le pour et le contre de les admettre en classe, biensur selon mes convictions. Obsession pour le controle... non , mais pour le respect. L'acces, ils l'auront toujours à la maison pour découvrir le monde si le besoin s'en fait ressentir. Il y a du monde qui ne peut vivre sans technologie et d'autre qui peuvent s'en passer. Moi je fais partie de la deuxième catégorie... La venu de ces technologies ont rendu les relations très impersonnel et ca restera toujours mon opinion.

pascal savinsky

Stéphane Allaire (Ytsejamer) Stéphane Allaire (Ytsejamer) ·  21 mars 2013, 9:08:33 AM

M. Savinsky, vous conviendrez sans doute avec moi qu'un des objectifs de l'éducation est, justement, d'éduquer les personnes. Cela n'implique-t-il pas par exemple de leur expliquer et de les amener à faire un usage sensé et raisonnable d'instruments contemporains? Si l'école joue à l'autruche, comment pouvez-vous espérer que les usages négatifs que vous évoquez ne proliféreront pas puisque, selon ce que vous dites, ce sont les seuls que les jeunes connaissent. L'école n'a-t-elle donc pas un rôle à jouer en leur apprenant des usages positifs?

Suzie Suzie ·  22 mars 2013, 8:40:48 PM

Bonjour Pascal et Caroline,
vous vous en seriez certainement douté, je me classe, selon vos catégories, dans celle «du monde qui ne peut vivre sans technologie». Catégorie que je nuancerais en ajoutant que je ne veux pas non plus me priver de ces technologies. Ce que je perçois des risques et des dangers que vous associez aux technologies c'est un besoin d'éducation chez les élèves. Éducation à la nétiquette, au respect de l'identité numérique et de la propriété d'autrui ainsi qu'un besoin de développer un certain jugement critique envers ce que l'on publie et ce que l'on trouve sur le web. Il semble, à mon sens, y avoir une zone grise quant à cette éducation tant dans les familles que dans les écoles...Assumer que la solution à ces «risques» est simplement de restreindre et de réglementer l'usage des technologies dans nos écoles ne reviendrait-il pas à faire l'autruche? Les technologies sont là. Elle font partie intégrante de nos vies et encore plus de celles de nos élèves. Elles ont modifié leur façon d'apprendre, leur rapport avec le monde et leurs modes de communication. L'école ne devrait-elle pas, dans cet optique, s'adapter à ces changements plutôt que de les combattre avec énergie?

Suzie

pascal savinsky pascal savinsky ·  25 mars 2013, 6:33:28 AM

oui biensur....l'autruche!!!

notre devoir d'enseignant s'arrête ou???

transmettre de nouvelles connaissances, inculquer le savoir-être, cibler et orienter les personnes en difficultées et bien plus.... on ajoute l'éducation envers les nouvelles technologies!! il est facile peut-être au général de prendre du temps pour le faire, mais en fp, le temps par compétence est très restreint et le programme très charger... ou prendre le temps?? oui il est important a vos yeux de le faire car la technologie fait partie de votre quotidien... moi non. j'utilise des technologies mais je rescent pas le besoin de l'intégrer dans ma salle de classe.. au moins pas pour l'instant.c'est comme pour moi de convaincre le monde d'utiliser les outils pneumatiques plutot que le marteau conventionne, j'y tiens parceque c'est vraiment plus rapide!!!

 

etu6 etu6 ·  26 mars 2013, 10:58:29 PM

Que pensez-vous de l'utilisation des TBI en FP ?

 

pascal savinsky pascal savinsky ·  28 mars 2013, 6:11:48 AM

pour te repondre etu6, je suis convaincu que dans certaines discipline en fp la TBI serait un outils tres interressant a accueillir dans les salles de classe. Mais moi personnellement, dans ma concentration, je n'y vois aucun positif... je pense pas mieux transmettre mes connaissances avec la TBI en construction!! D'autant plus que cela va nécessité un parfait controle de ces dernières en classe.Oui il faud progresser avec la technologie mais il faudrait quand même pas y chercher des utilisations lorsqu'il y en a pas...!!

merci!!

Suzie Gaudreault Suzie Gaudreault ·  10 avril 2013, 8:42:20 PM

L'autruche...M. Allaire et moi semblons avoir un penchant pour ce terme ;)

C'est vrai que le chapeau des enseignants est vaste et que l'École semble se trouver à une époque de changements. Il est vrai aussi que les TIC ne se prêtent pas de la même façon à tous les types de formation, mais nous y sommes tous confrontés d'une façon ou d'une autre...

Je croise, dans ma pratique, des jeunes qui pourraient facilement "hacker" mon ordinateur si je le laissais traîner sans surveillance alors que d'autres parviennent à peine à faire une recherche efficace sur le web...Mais ce que je remarque, tant avec mes enfants qu'avec mes élèves, c'est qu'ils ont peu de pudeur par rapport à ce que l'on peut publier ou non sur le web. Donc aussi grande soit déjà la responsabilité de l'école, il m'apparait inévitable que cette dimension s'y ajoute...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite

Une exemple SMAR + Google Apps vraiment intéressant

J'ai parlé du modèle SAMR avec mes étudiants... Voici un exemple intéressant.

Lire la suite