PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Superbe outil ou non le web 2.0 ?

Superbe outil ou non le web 2.0 ?

Le web 2.0 veux dire en clair le "web nouvelle génération" c’est à dire l’ensemble des fonctionnalités communautaires et collaboratives (blogs, avis consommateurs, flux RSS, plateformes d’échanges vidéo, etc.) qui se sont beaucoup développées sur Internet au début de année 2005.

Selon dicodunet le WEB considéré comme l'évolution naturelle du web actuel, le web 2.0 est un concept d'utilisation d'internet qui a pour but de valoriser l'utilisateur et ses relations avec les autres. Actuellement, il est encore très difficile de définir clairement ce qu’est le web 2.0. Les partisans donnent leur avis un par un en considérant internet comme une intelligence collective où chaque internaute fait partie d'un réseau social. Plus clairement, le web 2.0 mettrait en scène l'internaute en lui donnant la possibilité d'interagir et de s'identifier à une communauté.

Ici on dit l’expression Web 2.0 a conduit à l’usage de rétronymes tels que Web 1.0 et Web 1.5, pour désigner les périodes correspondantes à des usages et technologies aujourd’hui non pleinement révolus mais devenues anachroniques. Sous le Web 1.0, Internet était avant tout un vecteur de communications unidirectionnelles : du cybercommerçant au consommateur, de l’éditeur de presse au lecteur, etc. Le contenu des pages Internet était statique et devait être mis à jour manuellement par un éditeur qui maitrise le langage HTML et le protocole FTP. Le Web 1.5 était caractérisé par l’apparition d’outils dynamiques permettant aux internautes, ne maîtrisant par le langage de programmation et le protocole FTP, de créer et gérer leurs sites Internet grâce à des outils de gestion simplifiés autorisant quelques contributions d’internautes. Le Web 2.0 bénéficie d’une amélioration des technologies du Web 1.5, mais accorde une place essentielle à l’ »intelligence collective », véritable clef de voute du système de sorte qu’un site Internet peut n’être constitué que par les contributions des internautes et/ou le contenu d’autres sites Internet.

Quelques exemples de mutations: Web 1.0 --> Web 2.0

DoubleClick --> Google AdSense

Ofoto --> Flickr

Akamai --> BitTorrent

mp3.com --> Napster

sites perso --> blogs

evite --> upcoming.org et EVDB

pages vues --> coût au clic

« screen scraping » --> services web

publication --> participation

système de gestion de contenu --> wikis

rigidité du contenu --> syndication de contenu

Dans le cadre de notre métier d’enseignant, la technologie évolue constamment, sans notre consentement si vous voyez ce que nous voulons dire. Tous les nouveaux programmes et outils sont implantés pour épargner du travail, mais est-ce vraiment le cas ou sommes-nous prêts pour avoir ce genre de technologie. La question se pose, car nous avons remarqué qu’au cours des dernières années qu’il y avait plusieurs lacunes. Par exemple, le programme suggérer par notre centre est intranet qui est accessible à partir directement du site de la commission scolaire. Cet outil fait partie du web 2.0, car nous pouvons en tant qu’enseignants y déposer tous nos cours, plans de cours, vidéo éducatif, Power point et j’en passe. Merveilleux non? Pas nécessairement, car les réseaux et connexions internet utiliser par notre commission scolaire date du Neandertal, alors les quelques personnes responsables de faire évoluer nos connaissances aux niveaux « WEB » sont débordées par l’avancement de la technologie versus la possibilité à l’avancement. Ce que tous ces problématiques amènent, c’est grand questionnement. On nous dit de suivre la vague avec les nouveaux programmes, de les utiliser, de les exploiter, mais quand nous y faisons confiance les on se rend compte assez vite que tous ces beaux outils ne sont pas prêt a être utiliser maintenant, peut-être plus tard, mais pas maintenant. Pourquoi je vous dis ça? Je vous explique. Lors d’un bref essai du programme citer plus haut, « Intranet » nous avons enregistrer nos cours durement produits avec beaucoup d’heures de travail sur cette clef « USB » virtuelle pour se rendre compte peux apprêt que, en quelque minute tous ces sauvegardes se retrouvaient dans toutes les bibliothèques de tous les autres enseignants et autres départements. Comme la citer un avocat de la commission scolaire « Votre écran d’ordinateur n’est pas un mur derrière lequel vous vous cachez, mais plutôt une fenêtre grande ouverte par laquelle deux milliards d’inconnus vous observent ».

Comme le dit zdnet à tous ceux donc, qui se posent cette même question, je dirais que le web 2.0 désigne une étape de l'évolution du web dont l'utilisateur et le partage d'information sont la clé de voute. Ce web est notamment caractérisé par l'apparition de nouveaux services multi-supports (ordinateur, pda, téléphone) favorisant l'interaction entre les internautes (blogs, wikis, social networking, partage de photos et de vidéos, réactions), et les informations (rss, journaux citoyens, tags) grâce aux technologies Ajax (du javascript amélioré permettant de changer du contenu dynamique sans recharger la page web), xml et surtout à une meilleure maîtrise des technologies de web dynamique. Mais, bien sûr il y a un mai, les établissements pour lesquels nous travaillons présentement ne sont pas en mesure d’utiliser ou d’exploiter cette nouvelle technologie.

Ce billet a été crée dans le respect du code d’éthique de blogueur et en suivant la procédure de rédaction pour les articles et les commentaires.

etu 17 et etu 25

etu17

Auteur: etu17

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  27 mars 2013, 2:11:05 PM

êtes-vous certains d'avoir respecter le code d'éthique? Parce que je ne vois pas vos sources... C'est problématique parce que j'avais déjà lu certaines définitions présentées ailleurs. J'imagine que c'est un oubli. J'inscrit néanmoins "0" pour plagiat pour le moment. Avertissez-moi lorsque la situation aura été corrigée! Je reconsidèrerez alors votre billet!

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

100 technologies pour apprendre

Un répertoire magnifique d'outils technologiques pour soutenir l'apprentissage de dizaines de manière...

Lire la suite