PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

advienne que poura

La meilleure façon d’apprendre en mode de proprioception est l’application. Enseignante dans le domaine de la santé dans un centre de formation professionnelle, je suis comme bien d’autres parallèlement en formation universitaire pour obtenir mon BAC en enseignement professionnel. Le ministère de l’Éducation nous démontre dans quelques publications ses attentes envers les enseignants versus les TIC. La revue Vie pédagogique – Numéro 146 - Février • Mars 2008 nous amène un article démontrant les avantages et l’essentiel de cette démarche en intégration pédagogiquement;

Une façon de changer sa façon d’enseigner consiste à intégrer les technologies numériques à ses activités pédagogiques. Mais il faut se rappeler que changer, ce n’est pas innover. Pour qu’il y ait innovation, l’intégration des TIC doit favoriser le développement de l’une ou de plusieurs des pratiques suivantes : multiplier les contacts enseignants-élèves en présentiel ou à distance; favoriser des attentes élevées de la part des élèves; soutenir l’apprentissage réactif, proactif ou interactif; faciliter une rétroaction immédiate et efficace; améliorer et augmenter le temps d’étude et de lecture; encourager les talents diversifiés; valoriser la coopération entre les élèves.

Le cours 3TLE220, au tout départ me déstabilisait par cette demande d’apprentissage dans un univers difficilement contrôlable. L’inconnu est toujours un facteur de stress qui diminue par la connaissance. N’ayant pas encore acquis toutes les compétences de cette profession, mon assurance était alors fébrile dans ce mode d’échange. C’est pour cette raison que j’ai pris la décision de faire la tentative qu’il en advienne que pourra. Ayant en main les apprentissages de ce cour et les lignes directrices de quelques articles, voici mon expérience.

Me voici devant l’enseignement dans le programme de formation S.A.S.I. de la compétence du système endocrinien.Cette compétence demande beaucoup d’étude, de mémorisation et le besoin d’application de liens entre les organes et tissus endocriniens pour la compréhension. Sans oublier, toutes les techniques d’insulinothérapie reliées à la pathologie du diabète. Une grande tâche pour la période attribuée à ce cours (30 heures).C’est ainsi que j’ai pris le taureau par les cornes en formant une communauté interactive pour ce cours et mes élèves sur le logiciel Édugroupe qui est notre plateforme dans mon centre de formation. Ma démarche fut, premièrement, de créer des présentations de types «PowerPoint» en format PDF pour éviter les modifications possibles. En intégrant bien évidemment toutes les sources d’image et de documents en jeu dans ce dernier. Ceci pour un total de 15 présentations. Deuxièmement, pour sortir de l’enseignement béhaviorisme dans lequel cela m’enfermait, j’ai ouvert un onglet forum. Ainsi, je donnais la chance d’échange entre tous les participants et la possibilité de développer plus fortement sur certains aspects de cette compétence. Je me suis permis de cette manière de pouvoir ajouter des données autres de comportement et de sensibilisation à nos comportements sur le WEB 2.0 tel l’article Marc L*** faisant partie de mon billet L’identité numérique sur Pédagotic, un guide de savoir se comporter lors de la formation en classe et sur la communauté. Cette démarche d’enseignement me demanda beaucoup de temps, d’investissement et de recherche telles les adresses personnelles de chaque élève avec leurs mots de passe pour la possibilité d’accéder à cette communauté sur ce logiciel. Malheureusement, ne possédant pas de classe informatique journalière, les élèves avaient accès à ce dernier hors des heures d’enseignement. Et voilà, mon premier pas dans le domaine des TIC. Étant pleine de bonne volonté, ayant investi beaucoup de ferveur, je commençais enfin la livraison de ce cours avec cette nouvelle forme pédagogique.

Pour en venir à mes conclusions de cette nouvelle expérience. Tout d’abord, plusieurs items étaient nuisibles pédagogiquement vis-à-vis la possibilité d’accès à la communauté. Le manque de la classe informatique m’amena à faire face au fait que 4 élèves sur un total de 19 participants qui ne possédaient pas les moyens d’entretenir monétairement l’internet dans leurs logis. Trois personnes dans ces derniers ne possédaient pas d’ordinateur ou de cellulaire intelligent. Parmi les 15 élèves restants, 4 n’avaient aucune connaissance en informatique et n’était pas capable de fonctionner correctement dans la communauté ceci prenant en considération qu’ils étaient capables de s’y connecter. Tristement, je faisais face à la réalité de vie difficile de nos apprenants. Mais demeurant passionnés dans cet essai, car il me restait tout de même 11 personnes à qui mes efforts pouvaient être utiles.

Malgré cette réalité, il y eut beaucoup d’avantages. Lors de la notation des élèves, j’ai constaté une connaissance amplifiée et possédé des apprentissages théoriques par ceux qui pouvaient selon leur bon vouloir retourner aux données utilisées lors des heures de cours. Selon leurs dires, les données plus explicatives reliées aux images leur apportaient une meilleure compréhension que celui de leur livre théorique. De plus, la mémoire des explications et actes en classe était plus grande et plus facilement accessible. La publication de liens pour des vidéos sur le sujet les a menés à une plus grande connaissance et élaboration du sujet. La possibilité d’impression a été très appréciée par eux. Lors de la notation individuelle de la dite compétence, j’ai pu constater une différence de résultat fulgurante entre les apprenants qui avaient utilisé la communauté. Par contre un item m'a grandement déçue au sujet du forum. Je n’ai pas réussi à réveiller un goût d’échange entre eux sur la communauté. La plupart prenant temps de lecture et même de questionnement sur les conséquences de nos actes sur Web 2.0, mais l’échange de ses sujets n’a jamais eu lieu sur le forum, mais en classe. une revue littéraire, Cleary, Akkari, Corti (2008), cité dans un billet précédent auquel j'ai collaboré, nous démontre que l'intégration des TIC et la discipline en apprentissage est en jeu. Ce groupe d'élève favorisait l'échange direct et le contact avec les personnes. Ce qui est plus commun dans une catégorie de gens qui choisissent un métier ou l'interaction humain à humain est la plus grande partie du métier. Malgré ma bonne volonté, j’ai réussi à les sensibiliser, mais je suis demeurée enfermée dans un forum restreint à la fonction du Web 1.0, donc à la livraison de matière et non pas à l’échange que je souhaitais. Par questionnement, j’ai un retour d’un site non attrayant, non connu auxquels les élèves ne se retrouvaient pas. Malheureusement, l’on m’avait fortement dirigée à demeurer dans notre plateforme pour cette démarche.

Pour conclure, je suis consciente maintenant que l’effort et l’investissement quotidien dans cette approche sont essentiels et qu’ils en valent la peine pour mes élèves. Malgré un certain côté maladroit, venant de ma première tentative, je vais assurément continuer d’amplifier mes connaissances sur ce sujet pour augmenter l’efficacité de ma démarche. J’ai fait une rencontre avec mes supérieurs pour communiquer mes impressions. L’obligation de demeurer dans notre plateforme demeure cependant. Malgré tout, des recherches sont en cours pour savoir comment l’apparence et le fonctionnement de nos sites communautaires pourraient être améliorés pour en favoriser l’envie de s’y investir. Ceci demeure un beau pas vers l’avant à mes yeux. De plus, mon regard sur ces méthodes pédagogiques a grandement évolué. Plusieurs de mes préjugés présents par manque de connaissance sont maintenant histoire du passé. Je vais assurément continuer mes actions dans cette méthode d’échange, de communication en augmentant, je l’espère ma compétence sur ce sujet précis.

Ce billet a été créé dans le respect du code d'éthique du blogueur et en suivant la procédure de rédaction pour les articles et les commentaires.

etu22

Auteur: etu22

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (3)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  11 avril 2013, 11:15:48 AM

Bravo pour la mise à l'essai. Ce n'est pas facile de faire les premiers pas... À ce sujet, je viens juste de publier un billet avec une petite vidéo. La jeune femme qui hésite devant le loup dans la vidéo, c'est un peu toi... (le billet est ici: http://pedagotic.ca/?post/2013...)

Ton billet me laisse avec quelques questions... J'espère que tu pourras nous apporter quelques pistes de réponses. Par exemple, j'aimerais bien savoir quelles preuves ou indices tu as que ton innovation à améliorer la mémoire des explications ou que la compréhension était meilleure? Ensuite, tu sembles croire que ce serait mieux ailleurs que dans Édugroupe, tu penses à quoi? Facebook?

Je t'encourage à poursuivre et à continuer d'oser... :-) Continu aussi d'en parler avec ta direction. Tu deviens ainsi un acteur du changement. Tes efforts contribuent au changement... Comme dans cette vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=fW8a...

PAt :-)

etu10 etu10 ·  19 avril 2013, 10:53:54 AM

WOW!!!

Je viens tout juste de visionner la vidéo sur youtube et la leadership lessons from dancing guy, ça en dit long sur la persévérance, la détermination, mais surtout de la motivation première de vouloir faire un vrai changement. Ce n'est pas de manquer de bonnes idées pour améliorer la façon de présenter sa matière en utilisant les tic, mais plutot la persévérance et l'énergie que l'on doit déployer pour arriver à terme du projet ce qui nous fait souvent fléchir les genoux....

Et je suistout à fait d'accord avec toi Patrick avec le fait de continuer a être les acteurs du changement. Comme la vidéo le démontre, au début l'homme dansait seul dans le champs entouré de personnes. Il continua de danser parce qu'il avait la certitude de faire la bonne chose. Il a fait preuve de leadership et c'est ce qui a pousser les gens à le suivre et à y croire, parce que lui y croyait fermement!
Comme l'expression populaire anglaise le dit: follow the guide....alors il nous reste qu'à être le guide et de donner l'exemple. Et plus nous y participons et plus les gens se ralieront pour faire partie de la parade. En général les gens aiment faire partie de la parade, alors il faut oser et être agent du changement!

En passant, etu22, c'est un billet très intéressant et constructif du fait que tu as oser essayer quelque chose de différent. C'est motivant et ça me donne le goût d'en faire autant! Tu m'as fait prendre conscience que je m'empêchais d'essayer de peur de me planter, mais c'est de ne pas essayer qui m'empêche d'avancer et d'être meilleure! Merci...

etu22 etu22 ·  22 avril 2013, 6:10:39 PM

Merci de cet encouragement! J’apprécie et espère pouvoir me permettre d’améliorer ma compétence dans ce style de pédagogie. Je connaissais déjà cette vidéo qui est une de mes préférées depuis deux ans. Ça psychologie me rejoint effectivement en me donnant le petit courage manquant dans l’avancement souhaité.

De plus, pour ce qui est de la mémorisation, il est adéquat pédagogiquement de se servir de plus d’un sens de l’élève. Un vieux proverbe chinois nous dit: «J’entends et j’oublie. Je vois et je me souviens. Je fais et j’apprends. » C’est en soi ce que j’ai recherché à créer avec ce cours. Impliquant, ainsi, des éléments visuels, auditifs et travaux pratiques sur la plupart des sujets de cette compétence, je tentais d’aller un pas plus loin dans la facilité de compréhension et de mémorisation des apprenants en touchant à chacune de leurs forces individuelles. Le retour général de ces derniers était que l’explication logique reliée aux images et la gesticulation de ma part dans mes explications revenaient en mémoire rapidement lors de la révision par les PowerPoint. Bien entendu, lors de la correction de l’épreuve finale, les résultats des élèves qui avaient utilisé tous les outils d’apprentissage disponible étaient meilleurs.

Voici joint ici apprendre à mémoriser. Un fichier PDF très intéressant sur le sujet.

le lien; http://www.aefeienaddis.fr/IMG/pdf/memoriser.pdf

Je recherche aussi un bon livre sur le sujet pour augmenter mes connaissances. J’aimerais avoir des suggestions.

Deuxièmement, ce groupe précis aurait souhaité que je fasse moi-même un pas dans leur monde, c'est-à-dire Facebook, leur évitant ainsi l’apprentissage d’un nouveau logiciel qu’il n’appréciait pas grandement par son aspect droit, sans forme et sans vie pour utiliser leurs mots. Ils comprirent, tout de même, mes restrictions. J’apprécie l’effort de leur grande participation. Je ne suis pas posée sur un logiciel précis qui serait plus adéquat pour cette démarche. Je demeure craintive du Facebook commun par connaissance de mauvaise expérience que j’ai constaté dans mon entourage. Cependant je suis très ouverte à toute offre pouvant m’aider à ce sujet.

Merci de vos commentaires et ouvertures face à mon expérience. Je suis très heureuse étu10 d’avoir eu un impact sur ton gout d’un premier avancement dans ce domaine.

 

 

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite

Une exemple SMAR + Google Apps vraiment intéressant

J'ai parlé du modèle SAMR avec mes étudiants... Voici un exemple intéressant.

Lire la suite