PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Oui je le veux, mais est-ce que je peux !

Voici le dernier billet, le dernier, mais non le moindre. Un billet concernant, mes propres apprentissages et mon appréciation du cours 3TLE 220. Il serait mentir de dire que c’est ce à quoi je m’attendais. Je croyais sincèrement développer mes compétences que je possédais déjà, grâce à un cours de bureautique fait dans les années passées, qui concernait les logiciels que nous utilisons fréquemment par exemple Microsoft. Un peu déçu, je dois dire, quand j’ai entendu l’enseignant nous dire qu’il était contre Microsoft, mais bon, il a parfaitement le droit, mais c’est à ce moment que mes espoirs ce sont éteint. Par contre, aussitôt ma déception passée, ma curiosité a pris le dessus en lisant le plan de cours, visant à me faire connaître des choses que je ne connaissais pas ou peu. J’ai aussitôt pris le taureau par les cornes et je me suis lancé tête baisser, cependant un mur j’ai frappé !!!!

Tout d’abord, j’ai fait l’expérience en classe, dans le but d’utiliser les TIC le plus efficacement possible, par exemple j’ai utilisé les courriels pour le retour des travaux. Un échec sur toute la ligne, en sachant que plusieurs n’avaient pas d’adresse ou encore tout simplement pas de matériel informatique à la maison. Et quoi dire des courriels où je n’avais aucune pièce jointe! Je ne vous parle même pas de mon expérience du tableau interactif !!! Un magnifique laboratoire informatique est disponible avec un TBI, mais lorsque j’ai voulu l’utiliser, le tableau était décalibré. Mais comment calibré un TBI ? J’ai eu un moment de découragement dans l’utilisation des technologies autre que le power point dans ma classe, mais j’ai décidé de ne pas me laisser abattre par cet échec. Pourquoi pas me concentrer individuellement sur diverses expériences, et quand je maîtriserai mieux les technologies, je pourrai peut être mieux les utiliser dans mon enseignement.

Et me voilà reparti, encore la tête baissée, et un autre mur, malheureusement, je frappai. Tout d’abord, pour multiple raison, je n’avais en main qu’un ordinateur désuet à la maison, qui ne voulait rien télécharger ou presque. Lorsque j’appris que je pouvais avoir un antivirus gratuitement, il est certain que je me dépêchai d’aller m’en télécharger un. Mais un petit problème surgit lorsque je ne puis vérifier le danger du logiciel libre que je téléchargeais étant donner que c’est un antivirus que j’avais besoin. Malheur, je ne sais pas quelle grippe mon ordinateur attrapa, mais plus aucun programme n’était viable dans mon ordinateur. Je ne me suis retrouvé avec plus aucun ordinateur à la maison. Une autre difficulté supplémentaire, car je ne pouvais, de la maison, produire mes billets ou encore suivre le blogue des étudiants. Je me suis dit que je travaillerais à l’école au lieu d’être à la maison, mais aucun téléchargement n’était possible au centre de formation. Même en demandant la permission au technicien, un refus catégorique sous prétexte du danger des téléchargements et qui ne voulait pas créer de précédents.

Mais de cours en cours, une grande vague d’information, que je pourrais qualifier de tsunami, me fit décrocher totalement. Je suis devenu totalement perdu dans les différents termes et langages informatiques, que j’aurais vraiment voulu pouvoir maîtriser comme l’enseignant le fait. Un de mes handicapes est que la langue anglaise ne fait pas partie de mes forces. Plusieurs termes informatiques sont de langue anglaise et quoi dire des divers sites web ne communiquant qu’en anglais.

Je sais que j’ai eu un très bon enseignant avec un savoir énorme sur la matière et qui de plus nous transmet sa passion. Par contre qui nous donne un peu trop d’information sans entrer en profondeur, ne nous permettant pas de maîtriser ce qui nous enseigne. J’aurais peut-être mieux aimé entrer plus en profondeur dans certains sujets spécifique et faire un projet sur un logiciel libre en particulier et le présenter au groupe. Cette façon m’aurait permis de mieux maîtriser un logiciel au lieu d’en connaître plusieurs sans les comprendre vraiment. Même que, nous aurions pu présenter un segment d'une compétence en utilisant des technologies différentes.

Nos centres de formation nous imposent des logiciels que nous devons utiliser comme outil de travail, j’aurais aimé pouvoir parfaire mon savoir dans les logiciels que nous utilisons dans notre quotidien. Mon savoir, dans ces mêmes logiciels, n’est pas de beaucoup supérieur comparé au début de mon cours 3TLE 220. J’ai quand même appris pourquoi j’avais dix barres d’outils dans mon ordinateur et comment faire pour ne pas que ceci se reproduise. J’ai aussi pris conscience du commerce informatique, du matériel qui ne dure plus, et que les logiciels libres sont aussi efficaces que les logiciels que nous payons des prix trop élevés. J’ai développé une meilleure conscience sur l’importance des TIC en classe, et de leur usage multiple. Mais même si j’ai une meilleure conscience des TIC, je ne crois pas encore posséder tout ce que j’ai besoin pour les utilisés comme il se doit. Je devrai travailler encore quelque temps et faire des essaies erreur pour pouvoir utilisé les technologies en classe de façons plus diversifier. Une des choses que j’ai le plus appréciées c’est de savoir que je peux garder, comme sur une clé USB, mes donnés sur un disque dur dans les nuages, comme dans Google par exemple. Une grande découverte pour moi qui croyait que Google n’était qu’un moteur de recherche!!!! Je ne crois pas conclure le cours avec aucun nouveau savoir, mais pas autant que j’espérais au départ.

etu8

Auteur: etu8

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  24 avril 2013, 3:26:59 PM

C'est un beau retour. Il est rempli d'informations pour moi. Dans deux ans, quand j'aurai une nouvelle cohorte d'enseignants en FP devant moi, je saurai un peu mieux quoi leur offrir.

Bravo pour tes apprentissages. Continue d'essayer, mais à ton rythme. Désolé de ne pas avoir pu combler toutes tes attentes... D'un autre côté, était-ce possible de combler toutes tes attentes? Un seul cours peut-il vous rendre "compétents" en matière de TIC et de leurs usages en pédagogie? J'en doute.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite

Une exemple SMAR + Google Apps vraiment intéressant

J'ai parlé du modèle SAMR avec mes étudiants... Voici un exemple intéressant.

Lire la suite