PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les Tic se n'est pas fini se n'est qu'un début

Dans notre centre et notre corps de métier, nous avons à travailler avec des technologies imposées. Nos ordinateurs sont gelés de telle façon qu’il est impossible d’installer quoi que ce soit puisqu’ils renaissent tous les matins. Le fait de ne pas pouvoir amener nos propres appareille pose on problème aussi. Donc que l’étude des nouvelles technologies aura été un peu plus difficile. Je crois avoir bien cerné le but du cours c’est-à-dire de nous faire découvrir de nouveaux outils de travail comme, les logiciels libres, les TBI, Notebook, les différentes manières de communiquer comme Face book ou Twitter, les méthodes de recherche Google doc vs Office , l’identité numérique, blogue, la liste pourrait être beaucoup plus longue, mais je m’arrête la. Le problème à mon avis, est que nous aurions dû peux être voir un peux moins de choses pour pouvoir approfondir les différents apprentissages en cours et je crois que mon niveau de connaissance vis-à-vis les technologies actuelles était un peu bas, imaginer les nouvelles, donc que je partais de très loin et je me sentais un peu perdu et parfois même décourager. Le fait est que je travaille déjà avec des technologies qui sont pour moi et pour une bonne partie de mes collègues, difficile à maitriser, me fait comprendre que le manque de formation, d’information et de temps me nuit beaucoup dans mon développement envers les technologies actuelles et les nouvelles technologies. J’aurais bien aimé, dans le cadre de notre formation, avoir la chance de connaitre un peux plus le fonctionnement et la capacité des outils qui nous sont imposés dans notre milieu de travail et que le commun des mortels se sert a tous les jours. Je suis d’accord avec notre enseignant que le monopole de Microsoft porte à nuire au développement du logiciel libre et que la venue de Windows 8 ne vas pas améliorer les choses, mais pour l’instant et tant que l’esprit de nos dirigeants resteras fermer, nous allons devoir vivre avec. Au sujet du blogue, ce fut une expérience nouvelle pour moi, à la fois intéressante et pénible. Le fait d’être obligé d’écrire des choses que tout le monde pourra lire m’a fait peur au plus haut point, mais on s’y fait à la longue. J’ai même envisagé d’ouvrir un compte Facebook c’est un pas de géant pour moi. À mon avis, le cours d’invitation aux technologies éducatives ne dure pas assez longtemps. Il faudrait le double du temps pour avoir la chance de pratiquer et maitriser correctement les apprentissages, il est parfois difficile pour une personne comme moi, d’assimiler toute l’information en une période, et ça malgré le bon vouloir de l’enseignant. Ma formation m’a fait surtout comprendre qu’il existe d’autres choses et que tout ce que j’appris reste à être exploré, je vais essayer de cibler un logiciel libre comparable a un logiciel que l’on se sert au travail et le maitriser a fond dans le but de le présenter a nos supérieurs et ainsi prouver qu’il y a moyen de travailler plus librement et sécuritairement.

Finalement, j’aurais dû mettre beaucoup plus d’effort et de temps pour comprendre mieux le but du cours, le fait d’avoir de la difficulté à transmettre mes idées par écrit me démotive parfois et ma méfiance envers le web me pose encore problème. Dans le passer, j’ai commis des erreurs qui mon couter cher en réparation d’ordinateur, quand on a besoin de notre machine et qu’elle ne fonctionne plus c’est frustrant. Par chance, nous avons eu un enseignant dévoué, très compétent et extrêmement sympathique. Sa manière d’enseigner et de vulgariser le contenu de son cours, ma beaucoup aider à prendre confiance et surtout, oser, oser essayer d’autre chose, franchir les barrières qui nous son imposer grâce a lui moi et les TIC se n’est pas fini se n’est qu’un début. Merci infiniment à vous M Giroux.

  Ce billet a été créé dans le respect du code d'éthique du blogueur et en suivant la procédure de rédaction
etu25

Auteur: etu25

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (3)

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  06 mai 2013, 9:48:22 AM

À la lecture de ce billet, je constate que el cours n'aura pas été inutile. Je te félicite d'avoir vaincu certaines de tes craintes. Surtout, je te souligne que si tu as compris qu'il faut oser et essayer, c'est déjà un apprentissage important. Je suis aussi très satisfait d'avoir réussi à te donner un peu plus confiance. Maintenant que tu as un petite idée de tout ce que l'on peut faire avec les TIC, j'espère que tu oseras et feras quelques essais.

Bonne chance!

Tovie Tovie ·  10 juillet 2013, 2:41:01 PM

Bonjour à tous,
Je viens tout juste de lire l'article «Les Tic se n'est pas fini se n'est qu'un début» et je suis consternée de savoir que de futurs enseignants fassent autant de fautes de français en écrivant sur un site pour les futurs enseignants de français !
J'espère que cette personne n'étudie pas pour devenir enseignant de français.
Ouffff !

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  11 juillet 2013, 6:04:20 PM

Bonjour Tovie,

Le cours dans le cadre duquel ce billet a été écrit est terminé depuis quelques mois.

L'étudiant qui a écrit ce billet est impliqué au niveau de l'enseignement professionnel. Je peux donc te répondre que non, cet étudiant n'enseignera pas le français. Le cheminement des étudiants du programme en enseignement professionnel n'est souvent pas typique. À tout le moins, il diffère beaucoup du cheminement de la majorité des étudiants. Malgré que certains ont des grandes faiblesse en français, ils ont souvent beaucoup d'expériences à partager en lien avec leurs domaines (ex.: mécanique, coiffure, soudure, etc.) et sont souvent d'excellents enseignants. Ils ont de plus le courage et le professionnalisme de venir à l'université pour acquérir de nouvelles connaissances et compétences alors que plusieurs ne sont jamais aller au CÉGEP ou n'ont même pas terminé leur secondaire. Il faut parfois avoir un regard plus global pour apprécier les billets des étudiants. J'espère que ces précisions t'aideront...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite

Une exemple SMAR + Google Apps vraiment intéressant

J'ai parlé du modèle SAMR avec mes étudiants... Voici un exemple intéressant.

Lire la suite