PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L’identité numérique des chercheurs et étudiants-chercheurs en éducation : définition, importance et stratégies de gestion 2.0

Pour cette conférence, je collabore avec Gabriel Dumouchel, un étudiant au doctorat à l'Université de Montréal. Nos intérêts de recherche semblent souvent se ressembler: les compétences informationnelles et technologiques des enseignants et futurs enseignants, l'identité numérique, le Web 2.0... Ce n'était probablement qu'une question de temps avant que nous collaborions.

Voici d'abord les informations de base... On les trouve aussi sur le site du CRIFPE: http://crifpe.ca/conferences/view/201

Titre de la conférence:

L’identité numérique des chercheurs et étudiants-chercheurs en éducation : définition, importance et stratégies de gestion 2.0

Conférenciers

Patrick Giroux, Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)
Gabriel Dumouchel, Université de Montréal

Patrick Giroux est professeur au département des sciences de l'éducation de l'UQAC où il est responsable des cours traitant de l'intégration pédagogique des TIC. Il est chercheur associé au CRIFPE. Ses recherches actuelles portent, entre autres, sur l'esprit critique des enseignants en regard du Web, l'usage des réseaux socionumériques par les jeunes, la perception qu'ont les enseignants de l'importance des TIC et de leur rôle à cet égard et l'usage pédagogique des iPad et des TBI.

Gabriel Dumouchel est doctorant en psychopédagogie à l'Université de Montréal (UdeM). Sa thèse porte sur les compétences informationnelles des futurs enseignants québécois à chercher, évaluer et utiliser l'information disponible sur le Web. Il est également chargé de cours en intégration des TIC en enseignement primaire et secondaire à l'UdeM et coordonnateur de recherche au CRIFPE-Montréal.

Date et lieux:

La conférence aura lieu le vendredi 31 mai 2013 à 13h00.

  • UQAC - local P3-6110
  • UQAM - local N-7050
  • UQAT Local RN-D418
  • UQTR Local 1222AT
  • UQO Local C1306 au campus de Gatineau
  • UQAR Local D-340 au campus de Rimouski
  • UQAR Local 2032 au campus de Lévis
  • CRIFPE-UMontréal: Salle C-563 du Pavillon Marie-Victorin, Université de Montréal
  • CRIFPE-ULaval : Salle 857 du Pavillon des sciences de l'éducation, Université Laval

Résumé

Dans le monde hyperconnecté dans lequel nous vivons, le chercheur et l'étudiant-chercheur en éducation doivent s'adapter à une nouvelle réalité qui est d'exister tant dans le milieu universitaire que sur le Web. En effet, les traces laissées entre autres par la recherche et l'enseignement sur l'autoroute de l'information façonnent leur identité numérique. Or, se créer et gérer une telle identité de manière réfléchie et stratégique est désormais essentiel.

Cette communication vise donc d'une part à présenter et définir l'identité numérique en mettant l'accent sur différents types de traces qui la composent et sur diverses raisons qui justifient que l'on s'en préoccupe. D'autre part, elle présentera des stratégies et différents outils susceptibles d'aider les chercheurs et étudiants-chercheurs en éducation à gérer et promouvoir leur identité numérique.

Plan et documents de soutien

Nous avons décidé de nous diviser le travail en fonction de conférences que nous avions déjà données. C'est un peu facile, mais parfois c'est nécessaire...

Je vais débuter et me concentrer sur deux questions:

  • Qu'est-ce que l'identité numérique?
  • Pourquoi s'en soucier?

Il s'agit de deux questions simples et je vais tenter d'offrir des réponses simples...

Gabriel, pour sa part, présentera des stratégies et différents outils susceptibles d'aider les chercheurs et les étudiants-chercheurs en éducation à gérer et promouvoir leur identité numérique. En vérité, je crois que ce qu'il a à dire est bon pour tout le monde, pas juste les chercheurs en éducation. C'est aussi lui qui meublera la plus importante portion de la conférence.

Voici nos documents de soutien:

Ce premier document soutiendra ma partie. Il a été réalisé avec le logiciel Inkscape (http://inkscape.org) et l'extension Sozi (http://sozi.baierouge.fr/wiki/sozi), deux applications libres. Pour visualiser la présentation, cliquez sur l'image et/ou utilisez les flèches de votre clavier pour avancer et reculer. La roulette de votre souris permet aussi de zoomer (in/out) La présentation a été testée et fonctionne avec Firefox, Chrome et Opéra.

J'ajouterai mes notes et le document de Gabriel plus tard ce soir... Voici ensuite le document de soutien de Gabriel.

Le but de cette présentation est, à mes yeux, assez simple. Il s'agit de présenter le concept d'identité numérique à des chercheurs et étudiants-chercheurs, de leur expliquer pourquoi ils devraient s'en soucier et de leur proposer quelques outils et stratégies qui le permettront. On pourrait penser qu'il est évident qu'en étant autant connecté à l'aide de technologies, tout le monde sait qu'il faut se soucier des traces que l'on laisse, mais j'ai appris durant les 15 derniers mois que ce n'est pas le cas. Les adolescents et les adultes (enseignants, directions, parents, intervenants...) que j'ai rencontrés étaient souvent surpris. Je vais donc commencer par discuter rapidement et très sommairement de ce qui compose l'identité d'une personne pour ensuite leur expliquer qu'ils laissent des traces en ligne qui permettent de les connaitre, directement ou en recoupant certaines traces. Parfois, ce n'est même pas eux qui laissent les traces...

À gauche on commente sur un site Web, à droite, quelqu'un de notre famille laisse savoir que l'on est chanceux d'avoir été à tel endroit et ailleurs on nous "tag" sur une photo. C'est vicieux, mais ces traces s'additionnent pour former un portrait. C'est la première raison pour laquelle il faut se sourcier de nos traces. Quel portrait veut-on montrer? Il faut ensuite réaliser que nous perdons une grande part de contrôle sur ces traces une fois en ligne. Pour la plupart, elles ne disparaitront plus! Quelqu'un va recopier cette photo et la déposer ailleurs. un autre va lire votre commentaire et le citer dans l'un de ces commentaires dans un autre contexte... Vos traces circulent et font du chemin.

Il faut aussi s'en soucier parce qu'il y a beaucoup de monde qui fréquente Internet, 2,4 milliards selon ce site. Malheureusement, toutes ces personnes ne sont pas toutes honnêtes... Certaines sont honnêtes, mais utilisent ces traces contre vous. Ainsi, certains utilisent vos traces pour faire plus de profits. Jusqu'à 96% des profits de Google proviendraient ainsi de ses revenus publicitaires... Et comment font-ils selon vous pour cibler leur publicité en ligne? On espionne aussi vos déplacements sur le Web afin d'ajuster les prix de certains produits. Ainsi, il faut se soucier de ce que l'on laisse sur le Web comme traces, car c'est un endroit public. Il est toujours possible que quelqu'un écoute, enregistre...

Finalement, il faut s'en soucier parce qu'Internet, c'est numérique, mais ça na rien de virtuel. Plusieurs personnes ont de la difficulté à imaginer que ce qui se passe sur le Web puisse les toucher dans la vraie vie. Internet, pour ces personnes, c'est un peu un monde virtuel où l'on va jouer. Ce n'est vraiment pas le cas! On peut vivre des conséquences réellement déplaisantes suite à ce qui se produit en ligne. On peut aussi profiter des connaissances et des actions que l'on pose en ligne...

Dans la seconde partie de la conférence, Gabriel va nous présenter quelques stratégies et outils susceptibles d'aider un chercheur ou un étudiant-chercheur à mieux gérer son identité numérique.

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Fake news et autres

Partage de mon visuel de conférence et retour sur ma présence au colloque 2018 de l'adaptation scolaire de l'UQAC.

Lire la suite

Vos comportements en ligne comptent!

Je vais au Séminaire à Métabetchewan demain. Je rencontre les étudiants pour leur parler des réseaux sociaux, d'identité numérique, etc. C'est un message que j'ai déjà porté dans plusieurs écoles et à plusieurs reprises. Je suis d'ailleurs déjà allé il y a quelques années. Donc rien de bien neuf... Mais ce sont tout de même des choses très importantes à savoir!

Lire la suite