PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Découverte de Windows 8 : le verdict!

Ça fait plus d'un mois que j'ai Windows 8 sur mon portable principal...

Précisons les faits :

  • J'utilise Linux depuis 2005.
  • Ubuntu est mon principal environnement de travail depuis 2007.
  • Mon milieu de travail est principalement Windows... (C'est un euphémisme!!!)
  • Tous mes ordinateurs démarrent par défaut en Ubuntu.
  • Je conserve généralement Windows (XP, VISTA, SEVEN) en « dual boot » juste au cas. Comme j'enseigne à des gens qui ont presque toujours Windows d'installer sur leurs ordinateurs et qui ne savent pas qu'ils ont le choix, j'ai jugé que c'était nécessaire. Si l'on exclu le dernier mois, j'utilise Windows environ 1% du temps. Il se passe souvent plus d'un mois entre les occasions où je dois ouvrir Windows.
  • Le seul logiciel dont j'ai besoin dans mon travail et que je ne retrouve pas sous Linux est SPSS. Il s'agit d'un logiciel de statistique qui est disponible en format Linux, mais que mon université ne semble pas pouvoir me fournir. Dès que j'aurai un peu de temps libre, je vais apprendre à utiliser « R » qui est une alternative libre. Je devrais alors être tout à fait « Windows free ».

Ainsi donc, j'ai fait installé Windows 8 sur mon ordinateur portable. Le portable en question est un superbe Lenovo X1 Carbon Touch. Une jolie machine très performante avec un écran tactile, un processeur i7 d'Intel, 8 gig de RAM et un disque SSD.

Le service informatique de l'université m'avait originalement installé Windows SEVEN sur ce portable. J'étais un peu frustré de ne pas pouvoir utiliser mon superbe écran tactile. J'ai donc demandé que l'on m'installe Windows 8 même si ça voulait dire que je ne pourrais plus toujours recevoir de soutien... (Officiellement, Windows 8 n'est pas supporté par mon institution. Officieusement, on m'a tout de même aidé à mettre mon portable à ma main en installant différents logiciels, les imprimantes, etc. À partir de là, je suis relativement indépendant.)

Je dois préciser que j'avais auparavant un Lenovo X200 que j'adorais. C'était un « tablet PC » et je profitais pleinement de l'écran tactile grâce au stylet (que je devais obligatoirement utiliser avec ce modèle). L'écran tactile et le stylet contribuaient vraiment à mon efficacité au quotidien. Je les utilisais pour annoter directement les articles et travaux étudiants que je lisais (C'est une part importante de mon travail!), pour prendre des notes en réunion, faire du graphisme quand c'était nécessaire, etc. J'avais donc de grande attentes vis-à-vis de mon nouveau portable, de son écran tactile et de Windows 8.

Finalement qu'est-ce que j'en pense?

Et bien...

Pas grand chose! Je suis déçu.

Je ne suis jamais redevenu vraiment efficace. Sans stylet, impossible d'être vraiment efficace avec Windows 8! Les applications que j'utilise au quotidien dans mon travail (suite bureautique, logiciel de dessin, navigateur Web, etc) n'ont pas été prévues pour être utilisées avec un écran tactile. Les icônes sont trop petits et il est simplement impossible d'être efficace sans un stylet. Je vais donc me chercher un stylet et retourner à Ubuntu!

Qu'est-ce que je pense de Windows 8?

Bof... C'est Windows... Les mises à jours sont fréquentes et souvent très longues. Ça prend beaucoup d'espace sur nos disques et on ne peut pas facilement en modifier la configuration pour l'adapter à nos goût et nos besoins. On a tenté de recréer l'expérience « tablette » sur un gros portable et ce n'est pas réussi. Dans les faits, je devrais plutôt dire que ce n'est pas terminé puisque plusieurs logiciels utilisent encore une interface prévue pour les utilisateurs de la souris. Avec le temps, ça va peut-être s'améliorer. Par contre, je ne suis pas certain que ça convienne jamais vraiment tout à fait pour moi... Je n'utilise pas ma tablette et mon ordinateur pour les mêmes tâches. Ma tablette (une Nexus 7) est devenu mon outil de travail dans les réunions et rencontre de travail. Elle me donne accès à mon agenda et tous mes documents. Le format est agréable pour lire et convient bien pour prendre quelque notes ou aller vérifier quelques chose sur le Web. Elle est légère, petite et facile à trimbaler. En voyage, c'est un format parfait! Je l'utilise aussi à la maison pour lire l'actualité et naviguer sur le Web. Mon ordinateur portable, quant à lui, me sert pour le travail plus lourd. L'écran est plus large et le clavier très performant. Évidemment, mon ordinateur portable, même s'il s'agit d'un « ultrbook », prend plus de place. Je l'utilise pour écrire, créer, etc. Je peux travailler plusieurs heures devant mon ordinateur portable, mais pas devant ma tablette. Dès que ça demande de se concentrer longuement, j'utilise mon ultrabook ou mon ordinateur du bureau si j'ai la chance d'être à l'université. J'ai aussi remarqué que pour le genre de tâche que j'effectue avec mon ordinateur de bureau ou mon ordinateur portable, il est souvent plus efficace pour moi de garder les doigts sur mon clavier et d'utiliser des raccourcis-clavier pour naviguer. L'interface tactile devient alors plus ou moins utile. À moins de trouver un stylet qui fonctionne avec mon X1 Carbon, je vais devoir abandonner certaines habitudes que j'avais prises avec mon « tablet PC » précédent comme l'annotation des travaux des étudiants et des articles à la main. Je ne perdrai probablement pas vraiment en efficacité, juste en confort.

Au final, je vais retourner à Linux. Windows 8 ne m'apporte rien de vraiment intéressant. L'interface et les « apps » ne me donnent vraiment rien de plus. Le design du X1 Carbon est aussi en cause... Comme l'écran ne se retourne pas complètement pour venir se refermer sur mon clavier comme sur mon « tablet PC » précédent, on ne peut pas travailler aussi facilement exclusivement sur l'écran. De plus, l'absence de stylet nuit à la précision et nécessite des applications pensées spécifiquement pour une tablette ou pour Windows 8. J'ai donc un superbe ultrabook, mais il ne remplacera pas totalement mon « tablet PC ».

Pourquoi Linux plutôt que Windows 7?

C'est une question un peu compliquée. Impossible de répondre rapidement... Peut-être dans un autre billet. En gros, disons que c'est d'abord une question de valeur. Les valeurs qui sont à la base du mouvement du libre correspondent aux miennes, à celles de la société québécoise (même si on l'ignore souvent!) et surtout à celles qui sont à la base de notre système éducatif. C'est ensuite une question économique. En utilisant des logiciels libres et presque toujours gratuits, je peux avoir les mêmes logiciels sur tout mes ordinateurs sans enfreindre aucune loi et sans engendrer de coûts supplémentaires pour moi et ma famille. J'ai écrit un article avec une collègue de l'Université Laval il y a peu de temps sur le sujet... Ce n'est pas une réponse complète à la question, mais ça donne des pistes.

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Tout ce que vous vouliez entendre (ou pas!) sur les TIC, les jeunes, l’apprentissage et l’enseignement!

Lundi le 28 mai, j'aurai une conversation-conférence avec André Gobeil (le directeur général du Cégep de Chicoutimi). Le titre dit tout!

Lire la suite

Faire le pont entre la recherche et la pratique

Je suis au Sommet du développement professionnel 2018 où j'animerai une table ronde (quatre fois en fait...) sur "Les liens entre la recherche et la pratique".

Lire la suite