PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Se servir du progrès pour progresser

Quatorze ans déjà se sont écoulés depuis notre entrée dans le XXIe siècle. Même si le bug de l’an 2000 tant attendu ne s’est jamais produit, on dirait qu’il a eu lieu sous une autre forme. Depuis quelques années déjà, on assiste à une explosion des méthodes de communication électronique et informatique dans toutes les sphères de nos vie, qu’elle soit personnelle ou professionnelle. Cependant, l’entrée des TIC dans l’enseignement secondaire, dans la plupart des écoles, semblent avoir cumulé un certain retard. Pour ma part,en tant que future professeure de français au secondaire, je crois connaître certaines composantes de la compétence transversale 8 qui demande l’usage et la maîtrise d’outils informatiques dans les diverses activités de communication. Lors de cette réflexion, je commencerai d’abord par observer mes forces en matière de TIC et, d’autre part, les éléments que je crois devoir approfondir.

Tout d’abord, comme la plupart des étudiants en enseignement, je maîtrise bien la composante 1 qui consiste à exercer un jugement critique dans l’utilisation des TIC. En effet, je sais reconnaître une source fiable et juger de la qualité de son contenu. Puis, en ce qui concerne la composante 4, je suis en mesure de faire des recherches d’information adéquate, et ce, peu importe le sujet. Je suis à l’aise avec les moteurs de recherches et les ressources documentaires. Ayant eu à rédiger un mémoire de maîtrise entre 2009 et 2012, j’ai dû chercher de l’information dans un éventail de médias électroniques et papiers. Ce long exercice d’écriture m’a permis d’apprendre à construire des idées précises et à repérer efficacement l’information pertinente. Grâce à ma scolarisation prolongée, j’ai eu recours à la composante 3 qui consiste à utiliser des outils multimédias variés pour communiquer. Mais, bien que je rédige adéquatement dans la suite office, je ne suis pas encore en mesure de me développer professionnellement en échangeant sur différents réseaux sociaux fiables avec des pédagogues plus expérimentés.

Ensuite, la compétence 8 recouvre 3 composantes qui me sont partiellement inconnues. En premier lieu, même si je suis habituée d’envoyer des courriels ou d’écrire sur différents réseaux sociaux, je constate que j’ai plusieurs lacunes au niveau du fonctionnement des blogues ou dans la création de pages web. En ce sens, je ne réponds pas aux exigences de la composante 5 qui demande aux enseignants de parfaire leur formation grâce au partage d’idées sur les réseaux d’échange. Il faudrait que je sois en mesure de faire travailler mes élèves sur des logiciels de communication interactive comme Google docs ou Etherpard. Ces différentes lacunes font en sorte que je ne peux pas pour le moment maîtriser les composantes 2 et 6. La première demandant à l’enseignant d’évaluer le potentiel didactique des outils informatiques et la deuxième d’aider pleinement les élèves à se les approprier. Par contre, pour ce qui est de la composante 6, je pourrais aider mes élèves à développer leur esprit critique sur les informations qu’ils auront recueillies. Donc, il revient à dire que je devrai perfectionner ma compétence 8 de manière à connaître les différents outils électroniques et à savoir à quel moment les utiliser dans ma pratique.

Pour conclure, même si je dois peaufiner ma maîtrise de la compétence 8, je possède un bon esprit critique et une capacité rédactionnelle convenable qui me permettent d’exprimer clairement mon point de vue. Je dois donc apprendre à aider les élèves à parfaire leurs compétences en TIC et à évaluer le potentiel didactique des différents outils informatiques. L’utilité des TIC n’étant plus à démontrer, il faut maintenant que la nouvelle jeunesse enseignante s’approprie ces nouvelles techniques avec jugement, efficacité et créativité. Apprenons à nous servir de tous ces progrès scientifiques pour mousser le développement personnel, social et professionnel de nos futurs élèves. Il n’en tient qu’à nous de faire une différence.

Marie-Christine Poirier

etu79

Auteur: etu79

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Suzie Suzie ·  21 janvier 2014, 6:01:02 PM

Bonjour Marie-Christine,

Ton texte est fort intéressant et tu sembles porter un regard réflexif sur tes technocompétences...Avoir un esprit critique en enseignement est, à mon sens, primordial dans l'intégration des TIC ;)

(Une toute petite précision au passage...La compétence 8 est une compétence professionnelle et non une compétence transversale ;) )

Suzie

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite

Une exemple SMAR + Google Apps vraiment intéressant

J'ai parlé du modèle SAMR avec mes étudiants... Voici un exemple intéressant.

Lire la suite