PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Les futurs enseignants et les TIC AVANT leur premier cours en TIC: résultats préliminaires

Le contexte du premier projet de recherche par rapport auquel j'ai présenté au 2e Colloque International sur les TIC en éducation du CRIFPE de la semaine dernière est bien connu de tous. Si je devais le résumer en quelques lignes, j'écrirais que les TIC prennent de plus en plus de place dans nos vies. Dans ce contexte, former les jeunes aux TIC devient essentiel. J'expliquerais ensuite que les gouvernements sont nombreux à avoir délégué la formation des jeunes par rapport aux TIC aux enseignants en ajoutant des compétences ou des savoirs liés aux TIC dans les curriculums de formation. Dès ce moment, la formation des enseignants dans ce domaine gagne en importance. Comme intervenant dans la formation initiale des enseignants à l'UQAC et chercheur intéressé par les TIC, je me suis récemment impliqué dans un projet de recherche qui s'intéresse à cette problématique et qui est financé par la CRIFPE.

Dans le cadre de ce projet, nous interrogeons des futurs enseignants (donc des étudiants en formation initiale) par rapport à trois aspects:

  1. Se sentent-ils compétents par rapport à 29 outils technologiques?
  2. Jugent-ils ces outils importants?
  3. Qui, selon eux, est responsable de former les jeunes par rapport à ces outils?

Nous leur posons ces questions au tout début de leur premier cours de formation aux TIC. La recherche a lieu dans plusieurs universités et la participation est tout à fait volontaire. L'an dernier, c'est plus de 1300 futurs enseignants que nous avons interrogés!!!

Quelles sont les retombées potentielles de cette recherche?

Cette recherche nous permet tout d'abord de mieux connaître les besoins de formation des futurs enseignants. Mon collègue de l'UQAM et leader de ce projet, Stéphane Villeneuve (sur Twitter: @Prof_UQAM_TIC), fait ensuite de gros efforts pour anonymiser et transmettre très rapidement les résultats à tous les professeurs et chargés de cours qui collaborent au projet. Bien avant la mi-session, ils ont généralement les statistiques descriptives relatives à leur groupe entre les mains et peuvent en faire une première analyse pour rapidement adapter leurs cours. La formation initiale peut donc être mieux ajustée à la réalité.

Nous avons présenté deux communications en lien avec ce projet lors du colloque de la semaine dernière. Il s'agit de résultats préliminaires puisque les analyses ont débuté récemment...

Stéphane a d'abord présenté ses observations en lien avec la perception de compétence TIC des futurs enseignants. Il a classé les 29 outils en trois catégories selon que les futurs enseignants se jugent très compétents, moyennement compétents ou peu compétents. Il s'avère que 17% seulement des outils technologiques présentés aux futurs enseignants sont perçus comme étant fortement maitrisés en début de formation, 14% sont perçus comme étant moyennement maitrisés et 69% sont perçus comme étant faiblement maitrisés. Grosso modo, les futurs enseignants estiment bien maitriser les outils simples associés à leur divertissement personnel ainsi que ceux qu'ils utilisent beaucoup pour leur travaux scolaire comme MS Word. Stéphane laisse aussi entendre qu'à moins d'une intégration transversale massive et coordonnée à l'échelle des programmes, les cours en TIC sont toujours pertinents!

Voici les diapos de Stéphane qu'il a partagées sur Slideshare:

J'ai ensuite présenté le résultat des analyses préliminaires en lien avec l'importance accordée ainsi qu'avec ce qui a trait à la responsabilité de former les jeunes à ces mêmes outils.

Durant la présentation j'ai expliqué que seulement 6 outils sont jugés importants et que ce sont tous des outils de bureautique avec, en plus, les outils de gestion bibliographiques importants pour les universitaires et les TBI (outils très présents en classe!). Trois outils seulement sont moyennement importants. Les autres outils sont jugés comme étant peu importants (12 outils sur 29!!!) ou sont carrément inconnus (8 outils sur 29!!!) des futurs enseignants!!!

Treize outils tombent ensuite sous la responsabilité de l'école selon les futurs enseignants. À ma grande surprise, 6 outils peu importants ou carrément inconnus sont présents dans cette catégorie. Il serait ensuite de la responsabilité des jeunes de s'autoformer à 8 outils peu importants ou carrément inconnus. Je remarque que ces outils ont tous un volet "social" évident sauf ce qui a trait au logiciel de traitement des images. C'est assez étrange considérant la mission de socialiser les jeunes de l'école québécoise...

J'ai observé une tendance dans ces résultats. Certains groupes d'outils varient en bloc. En effectuant une analyse en composantes principales, j'ai pu confirmer l'existence de 6 groupes relativement similaires pour l'importance et la responsabilité. Considérant que j'ai obtenu une solution presque immédiate à mes analyses, c'est assez révélateur.

Mes conclusions? Moi aussi je crois qu'il faut continuer à former les futurs enseignants aux TIC puisque les natifs sont évidemment un mythe. À tout le moins, si ces jeunes sont réellement natifs, ils ne sont pas compétents de facto. Il y a aussi des liens forts entre ces résultats et des observations que j'ai effectuées avec d'autres collègues, principalement en Suisse et en France. Je retiens aussi une apparente incohérence au sujet des outils sociaux. Même si les futurs enseignants les utilisent beaucoup, ils ne perçoivent apparemment pas encore tout le potentiel de ces outils et le rôle qu'ils peuvent jouer dans l'apprentissage!

Voici les diapos que j'ai présentés au colloque:

Voici finalement les références complètes en lien avec ces communications:

  • Villeneuve, S., Giroux P., Raby, C. et M. Peters (2014). Perception de compétences technologiques de futurs enseignants en début de formation aux TIC : bilan de l’an 1. 2e Colloque international sur les TIC en éducation du CRIFPE, 1er et 2 mai, Montréal, Canada.
  • Giroux, P., Villeneuve, S., Raby, C. et M. Peters (2014). Perception de l'importance d'outils TIC et de la responsabilité à l'égard du développement de leurs maîtrise par de futurs enseignants : bilan de l'an 1. 2e Colloque international sur les TIC en éducation du CRIFPE, 1er et 2 mai, Montréal, Canada.
pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Pédagogie, ça revient souvent aux classiques

Je consultais le top 10 des articles du RIRE pour 2016 ce matin. Trois articles parmi les dix plus populaires de l'an dernier traitaient de stratégies d'enseignement. Ce qui m'a frappé, c'est à quel point les nouvelles recherches et les nouvelles recommandations sont souvent en ligne avec des classiques ou des auteurs du passé.

Lire la suite

Pour en finir avec le débat sur la technologie

Une petite vidéo pour en finir avec le débat sur la technologie en éducation.

Lire la suite