PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'aube d'une invasion technologique!

La technologie innove à une vitesse foudroyante! Les TIC sont partout… Qui n’a pas un téléphone intelligent? Une télévision? Un ordinateur? Un « iPod »? Un « iPad »? La « Génération C » apprend rapidement à les utiliser puisqu’elle baigne dans ce monde depuis toujours. Donc, la question qui s’impose est de savoir qui, en 2014, est responsable de la formation des TIC aux jeunes. Nous pensons qu’elle se fait d’abord et avant tout, à l’extérieur de l’école. La citoyenneté numérique et les compétences liées aux TIC étant déjà acquises lorsque les élèves intègrent l’école, l’enseignante n’a qu’à les bonifier. Tout d’abord, c’est en prenant conscience que la majorité des familles possèdent des TIC à la maison que nous pourrons constater que les enfants apprennent les diverses technologies entre eux. Puis, un regard sera porté sur la société qui est responsable de la formation des TIC. Enfin, nous déterminerons le moment le plus propice pour effectuer ces apprentissages et confirmerons si elles sont réellement nécessaires pour les prochaines générations.

Premier contact

De nos jours, papa et maman possèdent leurs cellulaires, leurs tablettes, leur télévision… Ils utilisent ces appareils pour s’informer (les nouvelles), pour cuisiner (recettes sur « Google »), pour faire des paiements (comptes bancaires), etc. Nous ne sommes même plus surpris que bébé possède lui aussi son « iPhone » innovateur!

Il est donc normal que les jeunes soient familiers à ces technologies. Avantagés, ils commencent l’école avec certaines compétences.« Selon les parents, 71% de leur(s) enfant(s) de moins de 12 ans “utilise fréquemment ou de temps en temps” la tablette présente dans le foyer, 67% la liseuse, 55% l’ordinateur, 51% la TV connectée et 43% le téléphone multifonctions. » (Huffpost, 2012) Comme le démontrent ces statistiques, les jeunes font leur premier contact avec les TIC à la maison. Aussi, selon une étude, « Au Québec, 96 % des jeunes recourent surtout à Internet de la maison, alors que seulement 3 % y accèdent généralement de l’école et que moins de 1 % le font principalement à partir du domicile d’un ami ou de la bibliothèque.» (CEFRIO, 2009, p.7) Il semble évident que l’éducation quant à la citoyenneté numérique se fasse à l’extérieur de l’école.

Petits génies de la technologie!

La technologie change et évolue constamment. Nous n’apercevons même plus la sortie du nouvel appareil en vogue sur le marché. La nouvelle génération embarque automatiquement dans cette folie et elle apprend sans même utiliser un mode d’emploi. Nous avons constaté que la technologie n’était pas inconnue pour eux lors de nos stages. En effet, nous avons vécu une expérience similaire avec le fonctionnement du tableau interactif. Démunies, ce sont les élèves qui nous ont aidés à l’utiliser. Il semblerait que les TIC causeraient aussi quelques petits ennuis à d'autres:

{{D'aucuns pensent que les futurs enseignants n'auront pas de problème à se servir des TIC, puisqu'ils ont grandi en les utilisant. Erreur! «Les étudiants fréquentent beaucoup les réseaux sociaux comme Facebook, mais ils ne connaissent pas bien les autres outils», souligne Stéphane Villeneuve, lui aussi professeur au Département de didactique de l'UQAM, qui effectue chaque trimestre un sondage auprès de ses étudiants à propos de leurs compétences en matière de TIC. Le son de cloche est le même du côté de l'Université de Sherbrooke. «L'an dernier, une étudiante de quatrième année au baccalauréat en enseignement ne savait pas comment changer une diapositive dans sa présentation PowerPoint, raconte Martin Lépine. C'est aberrant!» }} (UQAM, 2013)

Nous avons remarqué également dans notre vie que lorsqu’un jeune éprouve des difficultés parce qu’il n’est pas familier avec la technologie (ex. jeux vidéo), ses pairs lui apprendront en un claquement de doigts. Puisqu’ils partagent leurs savoirs entre eux, nous estimons qu’il n’est pas nécessaire de leur donner un cours 101 sur les TIC.

« éTIC » de la société

La technologie est partout! Nous n’avons qu’à regarder dans la rue pour remarquer que tous se promènent avec leur appareil intelligent. Chaque enfant a soit accès rapidement à une forme de technologie, soit il en possède une. Dans ce monde révolutionnaire, on va même jusqu’à retrouver des tablettes ou des consoles de jeux vidéo chez le dentiste! Bien que la société a une grande influence auprès de la jeune génération, l’omniprésence des TIC porte à réfléchir sur l’utilité de l’enseigner dans le milieu scolaire. Toutefois, nous sommes prêtes à enseigner la base de certains logiciels pratiques pour leurs études tels que le traitement de texte (Word) pour les compositions écrites ou la conception de présentatiques (PowerPoint) pour leurs exposés oraux. Nous sommes en mesure également de leur montrer comment effectuer des recherches sur internet pour différents projets pédagogiques. Par contre, en ce qui concerne l’utilisation d’un ordinateur, ils ne sont pas nés d’hier! Alors, nous pouvons affirmer que la société apprend certains éléments des TIC à la génération d’aujourd’hui qui est déjà « pro » de l’informatique sans toutefois les materner.

Pour conclure, la nécessité de bien connaître les TIC pour nous, futures enseignantes, aujourd’hui est plus grande que jamais. D’ailleurs, c’est l’une des douze compétences à acquérir pour notre métier : Compétence 8 • Intégrer les technologies de l'information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d'activités d'enseignement-apprentissage, de gestion de l'enseignement et de développement professionnel.(p.101) Cependant, nous pensons qu’il n’est pas obligatoire d’apprendre aux élèves toutes les composantes des TIC, car ils y sont familiers. Les parents, les frères, les sœurs, les amis, les cousins, les cousines, le voisin, la voisine, la société… Bref, TOUT le monde doit s’occuper de la formation des TIC aux jeunes de nos jours. Bien sûr, nous devons enseigner une certaine base de l’informatique à l’école, et ce, dès le 1er cycle du primaire. Cela les préparera à travailler avec des programmes qui auront à utiliser dans les années futures. Puisqu’ils y verront une utilité, l’apprentissage sera plus facile. Peut-être, un jour, la technologie aura tellement évolué qu’on aura plus à enseigner les TIC dans les écoles, car ce seront les ordinateurs qui le feront à notre place. À suivre…

Article réalisé par: etu108, etu117, etu111

etu108

Auteur: etu108

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (3)

etu123 etu123 ·  19 septembre 2014, 10:29:27 AM

Bravo! Super billet! Votre titre est accrocheur. Toutefois, je ne partage pas tout à fait votre point de vue, mais je trouve que vos arguments se tiennent. Je trouve que même si les élèves naissent avec la technologie entre leurs mains, nous nous devons de les éduquer et de les instruire sur la citoyenneté numérique à l'école.

Suzie Suzie ·  23 septembre 2014, 2:57:10 PM

Vous portez un regard intéressant sur l'accès des jeunes aux technologies. Ils s’en servent effectivement énormément, mais le font-ils adéquatement? Efficacement? Portent-ils un regard critique sur ce qu’ils trouvent sur internet par exemple? Et surtout, sont-ils tous guidés et éduqués au numérique?

etu108 etu108 ·  01 octobre 2014, 9:31:50 PM

Oui, ils s'en servent énormément. Adéquatement? Heummm... c'est dure à dire! Je pense qu'il y a quand même beaucoup d'enfants qui utilisent les TIC comme il faut, c'est-à-dire, qu'ils naviguent bien sur le net par exemple. Ils font des recherches, s'ouvrent au monde de la musique, communiquent avec des proches de l'extérieur ou jouent à des jeux qui peuvent sembler inintéressants, mais qu'au final, leur apportent des connaissances nouvelles (exemple: Minecraft: ils construisent des choses et doivent utiliser leur imaginaire), etc.
C'est certain qu'il y a des enfants qui ne sont pas guidés ou éduqués au numérique à la maison, mais je pense qu'ils vont tôt ou tard prendre contact avec les TIC soit chez un ami, une tante ou un cousin...
Je pense qu'il est essentiel pour nous, enseignantes, de leur apprendre une certaine base du numérique, mais pas d'en faire un cours 101! La Génération C évolue au même rythme que la technologie, donc je pense que ces jeunes prodiges de la technologie seront capables de beaucoup et qu'il ne faut point les sous-estimés... ;)

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite

Une exemple SMAR + Google Apps vraiment intéressant

J'ai parlé du modèle SAMR avec mes étudiants... Voici un exemple intéressant.

Lire la suite