PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

CONTACTS 2014 - rencontre avec des spécialistes en audiovisuel du réseau universitaire

Je passe une journée à CONTACTS 2014, un colloque où les spécialistes en audiovisuel de nos universités se rencontrent.

Je prends quelques notes ici. Ce sont des éléments de réflexions que je lance sur lesquelles je reviendrai peut-être plus tard ou par rapport auxquelles vous voudrez peut-être vous exprimer. Ce sont probablement (certainement!) des constatations un peu rapides. Je pense au fur et à mesure que j'écris. On verra bien où ça me mène...

L'idée de ce billet est née ce midi. Des exposants étaient présents pendant l'heure du dîner. Ils nous proposaient des technologies comme, par exemple, des solutions propriétaires de vidéoconférence et de collaboration (en face à face ou à distance), des écrans et des projecteurs tous plus grands et beaux les uns des autres, du hardware pour enregistrer, "tagger" et diffuser les cours automatiquement, etc. Ce qui m'a frappé, c'est qu'aucune des technologies ne m'intéressait! Mis à part un outil propriétaire que je n'ai pas réussi à faire fonctionné avec mes appareils Android permettant (supposément!!!) de partager le projecteur ou les écrans entre tous les participants, aucune des technologies présentées ne m'a inspiré une intégration pédagogique intéressante... En fait, ça semblait souvent penser en fonction des enseignants - permettre au professeur de rejoindre plus de gens ou des gens qui sont loin dans un contexte magistral. Ça ne correspond pas du tout à ma vision de l'enseignement/apprentissage. Je me demande si l'industrie pense réellement répondre aux besoins et attentes des apprenants avec ces outils? L'industrie fait-elle un suivi de ce qui se passe en sciences de l'éducation, parce qu'elle semble vraiment en retard dans certains cas. On est parfois loin de la technologie qui permet de centrer les cours autour de l'apprenant et de ses besoins.

Je remarque aussi une débauche de technologies dans les classes où nous donnons nos conférences. La classe d'où je vous écrit a été prévue pour environ 60 personnes et je compte 2 projecteurs multimédias, un TBI d'au moins 60 pouces rétroéclairé et 3 écrans plats d'au moins 42 pouces. Cette classe semble entièrement modulable. Des prises faciles d'accès permettent, par exemple, d'attribuer chaque écrans et projecteur à des ordinateurs différents. Ça pourrait être utile pour favorise le travail d'équipe, surtout que tout le mobilier est sur roulettes... On peut donc ré-organiser la classe selon les besoins. Il semble vraiment y avoir un décalage important entre "certaines grandes universités" (ici le HEC!) et mon université... Qu'est-ce que j'aimerais avoir une classe comme celle-ci! :-(

Au fil des discussions, je constate aussi qu'il semble y avoir un certain décalage entre les jeunes et leurs profs... J'avais déjà ce sentiment après avoir lu une enquête récente de la CREPUQ et d'autres recherches. Je l'ai d'ailleurs clairement indiqué durant ma présentation sur le BYOD. Je pense à Facebook auquel on essait souvent de substituer Moodle, des forums ou d'autres outils alors que ce serait tellement plus simple de se créer un compte professionnel sur Facebook et d'utiliser l'outil que nos étudiants utilisent TOUS LES JOURS. Je pense aussi à un outil comme REMIND qui permet aussi de joindre nos étudiants avec leurs outils (ici les SMS ou textos) plutôt que de tenter de leur imposer des outils comme le courriel institutionnel qui ne les intéressent pas. Les discussions avec les personnes présentes m'ont amené à formuler d'autres exemples et les réactions m'ont confirmé que je n'étais pas le seul à voir ce décalage.

Un système de l'ampleur d'une université peut-il s'adapter à la nouvelle réalité? même en considérant qu'elle change maintenant tellement vite?

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Réflexions sur les compétences transversales et les compétences du 21e siècle

Lorsqu'il est question de changement, les gens en éducation me semble vraiment incohérents et difficiles à suivre.

Lire la suite

Plan d'action numérique en éducation du Québec

Facebook Live de présentation du plan et lien vers la page web.

Lire la suite