PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Avantage ou non d'intégrer les TIC dans la classe ?

Aujourd’hui, plusieurs technologies sont présentes à travers le monde. C’est pourquoi que j’ai décidé de vous parler de l’intégration des TIC dans les classes puisque c’est un sujet que plusieurs futurs enseignants seront confrontés. En tant qu’enseignante, on doit se baser sur des stratégies que l’on doit utiliser pour intégrer les tics dans les classes. On doit modifier notre manière d’enseigner en fonction de plusieurs sortes d’appareils technologiques. Afin de permettre aux élèves de bien se débrouiller dans tous les domaines où ils auront besoin des TIC, il est nécessaire de les informer sur ces outils technologiques. Aujourd’hui, la majorité des jeunes enfants en ont recours. Il est important de susciter l’intérêt des élèves à partir de plusieurs sources d’informations fiables et organisées. Les apprenants, à partir de l’utilisation de la technologie, seront en mesure d’exprimer leur créativité. À la suite de ces explications, j’énoncerais des avantages et des inconvénients de l’intégration des TIC dans les écoles.

Les avantages de l’intégration des TIC dans la classe

De nos jours, plusieurs croient que les technologies progressent considérablement et c’est pourquoi, je suppose que nous devons, en tant que futurs enseignants du primaire, connaître le mode de fonctionnement de ceux-ci. Cette réalité nous interpelle de plus en plus, car les enseignants modifient leur apprentissage par rapport aux technologies de l’éducation. On doit, le plus rapidement possible, faire face à cette réalité. Encore aujourd’hui, nous pouvons constater que, quelques éducateurs n’intègrent peu ou pratiquement pas les TIC dans leur enseignement. La raison pour lequel ils ne les utilisent pas, est éventuellement parce qu’ils n’en voient pas encore l’utilité. C’est pourquoi la société doit se donner de nouvelles balises afin de mieux comprendre la génération future.

L’ordinateur permet aux élèves d’avoir accès à des sources d'information plus complètes. Ils acquièrent des compétences de base liées à la recherche documentaire. En classe, l'enseignant ainsi que le manuel ne sont plus les seules sources d'informations. Plusieurs choix s’offrent à eux. D’ailleurs, l’intégration des tics dans la classe peut nous permettre, en tant que futur enseignant, d’instruire les élèves et de les socialiser davantage par rapport aux sites internet.

Il y a beaucoup d’avantages à intégrer les technologies de l’information dans les classes. L’évolution constante de ceux-ci nous permet d’envisager des solutions pour les futurs enseignants du primaire. Bien sûr, on doit s’approprier et connaître l’utilisation que l’on peut en faire dans les classes puisque se sont des outils sophistiqués. Il est essentiel d’en faire un bon usage dans nos cours, car les technologies constituent la nouvelle génération. Instruire et socialiser les élèves, n’est-ce pas la mission première de l’école? Je crois que oui, et c’est pour cette raison que je suis en accord avec l’intégration de ces outils dans les écoles. D’ailleurs, l’utilisation pédagogique des TIC a eu de nombreux impacts sur les élèves. Selon des chercheurs, ils améliorent la motivation et le plaisir d’apprendre à partir de quelques choses qu’ils connaissent bien.

De plus, les technologies de l’information et de la communication permettent d’exploiter les sites internet qui sont accessibles à tous. Je crois que les élèves aiment apprendre à partir de ce qui les intéresse et c’est pourquoi ils sont portés à mieux comprendre ce qui est expliqué par l’enseignant. L’accès aux sources de l’information aide l’apprenant à actualiser leur potentiel d’apprentissage et de création. Ceci est un avantage de l’intégration des technologies dans les classes.

D’après des chercheurs, l’estime de soi peut jouer en faveur de l’élève puisque la plupart de ceux-ci connaissent les technologies mises à leur disposition et ils sont en mesure de bien comprendre les explications et la façon de l’utiliser. Les technologies de l’information et de la communication aident à acquérir des compétences dans ce domaine ainsi que des connaissances dans chaque matière et chaque discipline.

En effet, les TIC aident à développer des aptitudes au travail en collaboration et en traitement de données. La plupart du temps, les enseignants favorisent le travail d’équipe puisque cela permet aux élèves de mieux se comprendre entre eux. Ainsi, ils discutent ensemble et établissent un terrain d’entente.

Ensuite, l’accès aux sources de l’information permet aux apprenants, de développer des compétences métacognitives. L’apprenant a besoin de ses outils technologiques pour avancer. À partir de ces compétences, l’enseignante établit des activités technologiques qui les aident à mieux travailler sur l’ordinateur.

Pour finir, plusieurs études nous prouvent que, les TIC favorisent un meilleur rendement chez les élèves puisque cet outil leur permet d’avancer à leur rythme et à leurs besoins. Avec l’aide de l’accès aux sources de l’information, les apprenants sont aussi en mesure d’actualiser leur potentiel d’apprentissage et de création.

Selon madame Odette, si une enseignante veut communiquer avec ses élèves, il est essentiel d’avoir un moyen de communication. Pour celle-ci, l’ordinateur est un bon moyen de transmettre un message. On doit, tout d’abord, faire connaitre aux élèves pour qu’ils deviennent des experts dans la matière. Nous devons les guider dans leurs apprentissages. Par contre, nous devons prendre conscience que les enfants sont nées avec les technologies et qu’il n’est pas rare de voir un élève ou plusieurs élèves exceller dans ce domaine qui est la technologie.De plus, l’intégration des TIC dans les classes permet un «accès rapide et économique aux connaissances les plus diversifiées sur un vaste éventail de domaines et de sujets» (El. JARRAD, 1996). Il est essentiel de savoir que plusieurs sources d'informations sont à notre disposition et ils peuvent être imprimé et mise à la disposition de plusieurs apprenants.

Les désavantages de l’intégration des TIC dans la classe

L’intégration des TIC dans les classes peuvent aussi apporter des inconvénients. Les enseignantes peuvent avoir des difficultés par rapport à l’intégration de ceux-ci. Ils demandent une certaine préparation.Celle-ci doit être vigoureuse afin que les enfants n’utilisent pas les technologies à d’autres fins que l’éducation et l’apprentissage. L’enseignante doit exercer un contrôle en tout temps sur la navigation des élèves durant les heures de cours. Elle peut leur faire comprendre que tous les sites internet ne sont pas fiables ou acceptables. Bref, les élèves doivent en faire un meilleur usage.

De plus, les chercheurs croient que lorsqu’on intègre les TIC, les enfants qui ont accès à cette source d’informations, sont plus portés à s’isoler du reste du groupe puisqu’ils ne peuvent pratiquement pas jouer lorsque les enfants sont en équipe. Lorsque l’on écrit sur l’ordinateur, on ne peut pas être deux personnes à la fois. C’est pourquoi, l’intégration des technologies comprend ses limites.

Dans plusieurs écoles, un seul ordinateur est accessible dans leur classe ou ils ont une salle qui est spécialement conçu pour recevoir les élèves et avoir accès aux TIC. Cette salle, par contre, doit être réservé par les enseignants afin d’y avoir accès. Cette contrainte n’aide en rien à l’évolution des technologies de l’information et de la communication. Les coûts engendrés par l’achat de nouvelles technologies, peuvent être une contrainte par rapport à l’utilisation de celui-ci.

Pour conclure, je crois fortement que l’intégration des technologies de l’éducation et de la communication est un bon moyen de susciter l’intérêt des jeunes élèves. Avec toutes sortes d’outils, nous sommes en mesure de contrôler ce que les enfants font mais on doit garder une surveillance constante pour qu’il n’utilise pas leur outil technologique inadéquatement durant les heures de cours. Il y a, avec l’évolution constante de ceux-ci, des avantages et des inconvénients à les utiliser. On doit tout de même, en tant que qu’enseignant du primaire, s’instruire constamment sur les nouvelles technologies par rapport à ce qui s’en vient dans la génération futur puisqu’il arrive à grand pas. Finalement, serait-il convenable de ne pas les intégrer dans les cours?

Moi, Annie Desgagné, je certifie avoir fait tous les efforts nécessaires pour présenter un texte sans faute.

BIBLIOGRAPHIE LEE KENNY, Gary. 2007. «L’intégration des tics en salle de classe : Comment bien réussir!» cyberportefolio de la péninsule acadienne. En ligne. 14 mars. <http://ds9.cyberportfolio.ca/prof/kengar/2007/03/lintegration_des_tic_en_salle.html> Consulté le 29 septembre 2010

POYET, Françoise. DERCHLER, Michèle.2009. «Impact des TIC dans l'enseignement : une alternative pour l'individualisation ?». Les dossiers d’actualité scientifique et technologique. En ligne. Janvier. <http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/41-janvier-2009.php#partie1>. Consulté le 6 octobre 2010

WIKIPÉDIA, l’encyclopédie libre, « les technologies de l’information et de la communication». En ligne. <http://fr.wikipedia.org/wiki/Technologies_de_l'information_et_de_la_communication#Limites_de_l.27investissement_dans_les_TIC>. Consulté le 10 octobre 2010

etudiant11

Auteur: etudiant11

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (2)

François François ·  01 août 2014, 10:42:26 AM

Je crois que pour une enseignante, vous devriez suivre encore quelques cours de français car votre texte est remplit de fautes d'orthographes et de syntaxes...

Patrick Giroux Patrick Giroux ·  13 août 2014, 9:36:58 AM

Bonjour François,

Comme les étudiants ont quitté mon cours, je vais me permettre de répondre.

Effectivement, certains étudiants ont encore du travail à faire dans le domaine de l'écriture et de la lecture. La majorité travaille fort pour s'améliorer. Certains n'y arriveront pas et changeront d'orientations.

Dans mon cours, je les encourage néanmoins à écrire et à publier... Pourquoi? Un FAIL n'est rien de plus qu'un FIRST ATTEMPT IN LEARNING. Il faut courir le risque de faire des erreurs pour apprendre. Après, ce n'est souvent qu'une question de suivi, d'encadrement et d'effort.

En passant, il y a une faute dans votre commentaire...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

Laisser la place aux jeunes pour apprendre

Mon activité favorites à Clair 20XX, c'est la période où les jeunes prennent le contrôle!

Lire la suite

Les choses changent!

Je suis souvent un peu désabusé par la vitesse à laquelle les choses changent (ou ne changent pas!) en éducation... J'ai souvent l'impression qu'on vraiment beaucoup de difficulté à tout aligner correctement pour créer un changement. Vous comprendrez donc que lorsque je constate un changement, ça me fait très plaisir!

Lire la suite