PédagoTIC

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pourquoi Clair 2015?

Soyons honnête, par moment je me demande vraiment pourquoi je retourne à Clair année après année. Chaque année mon agenda est bousculé par cet évènement qui ne s'adresse même pas aux universitaires et j'y retourne tout de même. Je dois bien y trouver mon compte sinon je n'y retournerais pas.

Et bien plusieurs raisons motivent ma participation...

Penser et discuter de changements... Le dynamisme!

Je crois fermement qu'il faut penser et faire l'éducation autrement. Clair est l'un des endroits où ça se concrétise... Ce n'est évidemment pas le seul. D'autres écoles le font aussi. Il y a par exemple des Edcamp vraiment intéressants aux Québec et ailleurs et des écoles très dynamiques à deux pas de chez nous. Je crois que l'on doit encourager ces petits feux pour qu'ils provoquent un véritable feu de forêt!

Une relation humaine

Oui, il y a d'autres endroits, mais avec le temps j'ai développé un petit lien avec Clair et l'équipe d'organisateurs. J'étais déjà sur le Web, je participais à distance via mon blogue et Twitter bien avant Clair 2010 et je fréquentais ces gens... Nous débattions en dehors des canaux officiels et nous discutions de changements. Lorsque Clair2010 a été annoncé, j'ai vraiment eu l'impression d'assister au démarrage d'un mouvement. Plein de gens se manifestaient et se réunissaient pour discuter, planifier, échanger et provoquer un changement jugé nécessaire. Lors de Clair2010 j'ai pu voir le mouvement se confirmer. Il y a donc un attachement émotionnel d'impliquer et un peu de nostalgie.

Une rencontre qui évolue

Clair est une rencontre vivante... Ce n'est jamais pareil. Chaque année il y a un nouveau conférencier que je veux voir, de nouvelles pratiques pédagogiques exemplaires de présenter, de nouvelles activités d'organiser. Ce qui était un barcamp au départ s'est adapté avec les années. Ce renouvèlement a su garder mon intérêt vivant.

Un lieu d'interaction entre les acteurs de l'éducation

Clair est aussi une rencontre où quelques universitaires sont assis avec des praticiens et des administrateurs scolaires. Même chose pour les conférenciers qui proviennent toujours de différents horizons. C'est assez rare... De plus, à Clair, il y a souvent des jeunes qui ajoutent leur petit grain de sel et des parents qui viennent visiter et osent parfois poser une question. Au final, Clair est une rencontre très riche.

Des gens

Clair c'est aussi les gens de l'université de Moncton (Campus d'Edmundston), du CAHM et du village de Clair qui nous reçoivent année après année avec le sourire. L'accueil est simple et chaleureux. Pour un gars du Saguenay, c'est presque comme à la maison!

C'est un peu pour ça que j'ai encore "scrappé" mon horaire et que je vais prendre la route demain. Ça aurait été plus simple de rester au Saguenay, mais ça m'aurait manqué!

J'arrive!

pgiroux

Auteur: pgiroux

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Jacques Cool Jacques Cool ·  27 janvier 2015, 11:15:12 AM

Tout à fait ! Perso, je dis que c"est LÀ où je retrouve ma tribu. Cette rencontre illustre très bien comment la transformation en éducation, vécue à la base dans les écoles (avec sens de l'innovation pédagogique et le goût du beau risque) croise/intersecte avec les fondements, les données probantes et le questionnement critique de la recherche, ainsi qu'avec la curiosité, le vouloir et l'actualisation de la vision des leaders en éducation (bottom, top, all around).

Et ces petits feux sont de plus en plus nombreux. Tipping point (de Papert) en vue ? Souhaitons-le, pour l'amour de nos enfants qui veulent refaire le monde, ici et ailleurs.

Merci Patrick d'être dans ma tribu !

Jacques

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

no attachment



À voir également

100 technologies pour apprendre

Un répertoire magnifique d'outils technologiques pour soutenir l'apprentissage de dizaines de manière...

Lire la suite